J’ai décidé de réagir

J’ai décidé de réagir

C’était un superbe mariage, et comme d’habitude, j’ai eu les larmes aux yeux en voyant entrer la jeune mariée. Elle était si belle, si fraîche, si radieuse ! La cérémonie s’est passée comme dans un rêve. Mais ensuite… dans cette petite communauté rurale visiblement très soudée, je me suis sentie très seule. Tout le monde se connaissait, les jeunes gens pouffaient de rire, les plus âgés bavardaient entre eux avec animation… et moi, j’étais isolée au milieu de cette foule animée, et mes vagues tentatives d’entrer en contact avec les autres restaient vaines. En fait, la jeune mariée était une lointaine cousine de mon mari, qui s’était engagé dans une grande discussion avec ses anciennes connaissances, sans avoir remarqué que je me sentais « exclue » ! (Avez-vous remarqué que c’est parfois au milieu d’une foule qu’on se sent le plus seul au monde ?)

J’ai décidé de réagir à ce genre de frustration en en tirant profit. Par exemple, cette expérience me pousse à aller vers les gens seuls que personne ne remarque… À fêter les anniversaires des autres quand je souffre que mes proches oublient le mien… À faire attention à ce que je dis lorsque certains me blessent profondément par leurs piques et leurs reproches… À essayer de ne pas me plaindre pour un rien quand ceux qui m’entourent se lamentent à longueur de journée… etc.

Cela change complètement ma perspective et cela me permet aussi d’endurer mes petites (et grandes) épreuves avec plus de courage ! Je crois que c’est ce que Jésus nous recommande dans Luc 6.31 : « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. » Et je suis convaincue que c’est la voie de l’épanouissement et de la bénédiction.

Ma résolution de ce jour

Au lieu de me lamenter, je veux tirer une leçon de mes épreuves.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires