Je ne manquerai de rien

Je ne manquerai de rien

Avant d’être roi, David a été berger. La vie de berger n’est du tout facile, car le berger doit veiller au bien être des brebis qui lui sont confiées. Le berger est dévoué pour ses brebis nuit et jour. David a découvert le vrai berger de sa vie : l’Eternel. Quand Jésus sera sur la terre, il sait qu’il est le Fils de Dieu et lui aussi se proclamera qu’il est le bon berger. Le psaume 23 nous dit ce que le bon berger fait pour nous.

L’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien (verset 1) La brebis vit avec son berger. Elle sort de la bergerie quand le berger ouvre la porte, elle suit le berger toute la journée. Accepter Jésus comme berger, c’est lui obéir et le suivre jour et nuit. Dans la mesure où nous marchons sur les traces de Jésus, où nous acceptons de soumettre toute notre vie, tous nos projets à Dieu, nous vivons alors une vraie vie de brebis. Alors Dieu nous fait la promesse de ne manquer de rien ! Le Seigneur ne parle pas seulement de bien matériel, mais il parle des richesses spirituelles. Nous ne manquerons pas d’amour, car Dieu nous aime. Nous ne manquerons pas de paix, car Jésus a dit : Je vous donne ma paix.  Nous ne nous sentirons pas orphelins ou abandonnés car Jésus nous a envoyé le Consolateur, l’Esprit de Dieu qui est avec nous pour toujours. Oui, nous ne manquons de rien avec Jésus comme berger de nos vies. 

Il me fait reposer dans de verts pâturages. En Israël, il y a des endroits désertiques mais le bon berger fait reposer ses brebis là où il y a de quoi manger et où il y a de la fraîcheur. Bien des choses nous fatiguent dans la vie, peut être dans votre travail, vos soucis, vos souffrances. C’est le berger lui-même qui arrête ses brebis dans un endroit agréable pour qu’elles renouvellent leur force. Il connaît les bons endroits. Un homme qui avait des responsabilités me disait : Quand je rentre le soir, fatigué de mon travail, que c’est reposant de prendre sa Bible et de la lire. Dans la présence de Dieu, dans la prière, la Bible à la main, dans le rassemblement des enfants de Dieu, le bon berger nous donne ce repos bienfaisant pour notre âme. Dans ce repos, nos forces sont renouvelées et nous pouvons être dans la paix et de bonne humeur.

Il me dirige près des eaux paisibles. Quel tumulte dans le monde qui nous entoure ! Notre Dieu est un Dieu de paix. Jésus est le prince de la paix. Un des fruits de l’Esprit, c’est la paix. Si nous nous laissons diriger par le bon berger, il nous évitera des troubles, des crises. Que la paix de Dieu règne dans vos cœurs dit l’apôtre Paul. Cette paix règnera si nous nous laissons diriger en toutes choses par Jésus. Un berger ne quitte pas ses brebis un seul instant. Les brebis ne choisissent pas leur chemin, c’est le berger car il connaît la région et il ne conduira pas ses brebis dans des endroits dangereux, mais il amènera les brebis vers un endroit où il y a de l’eau qu’elles peuvent boire et le berger attend patiemment que toutes les brebis se soient désaltérées. Quand nous nous laissons conduire par notre bon berger, il nous gardera des endroits dangereux, mais il nous conduit au trône de la Grâce d’où coule la source de la vie. 

Il restaure mon âme. Seul, le Seigneur peut nourrir notre âme. Une brebis ne mange pas n’importe quelle herbe. Le bon berger connaît les endroits où pousse la bonne herbe ; c’est pour cela que parfois, le berger amène ses brebis dans les montagnes où pousse une herbe fraîche, afin que celles-ci soient bien nourries. Le Seigneur Jésus entraînait ses disciples sur la montagne et là, il leur parlait du royaume de Dieu. Ce ne sont pas les choses polluées du monde qui peuvent nourrir, mais la bonne parole et la présence de notre Seigneur.

Il me conduit dans les sentiers de la justice. La vraie justice, c’est la justice de la Croix      . C’est là que justice a été rendue pour nos péchés. Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui.  Toutes nos fautes ont été payées à la Croix, même les plus graves. C’est à cause du sang coulé à la Croix que le brigand a pu entrer dans le paradis. Le sang de Jésus nous purifie de tout péché. Ne nous laissons pas accuser par le Diable, l’accusateur des frères. Nous comprenons bien que nous sommes des pécheurs, mais si je prend le sentier de la Croix, j’entends Jésus du haut de la Croix me dire : Tout est accompli !  C’est pourquoi, nous voulons garder notre assurance. Notre prière : Seigneur, ramène moi à la Croix où la justice de Dieu a châtié mon péché dans le corps de Jésus, pour que je sois réconcilié avec toi. 

A cause de son nom. Nous sommes sauvés à cause du nom de Jésus. Nous sommes exaucés dans nos prières à cause du nom de Jésus. Nous sommes guéris de nos maladies physiques et intérieures à cause du nom de Jésus. Tout ce que nous avons reçu, tout ce que nous sommes devenus, ce n’est pas à cause de nos efforts, de nos sacrifices, de nos œuvres, mais c’est uniquement à cause du nom de Jésus. Que ce beau nom soit élevé et glorifié chaque jour et nous savons qu’un jour au nom de Jésus, tout genou fléchira.

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort… Parfois l’enfant de Dieu, passe par des moments très difficiles, dans la maladie, l’épreuve. Il se pose des questions : Qu’est ce qui ne va pas dans ma vie pour que je sois dans l’épreuve ? Vous entendez David, c’est bien Dieu qui le conduit et pourtant il passe par des moments difficiles. Jésus nous a prévenu que nous aurions des tribulations. Les épreuves sont des choses normales dans la vie de l’enfant de Dieu. Jésus a connu la souffrance, les douleurs. Il a été rejeté, méprisé, calomnié. Esaïe dit même qu’il est habitué à la souffrance. Notre foi doit être éprouvée nous dit Pierre parce qu’elle est plus précieuse que l’or. Le berger nous fait marcher dans la sombre vallée, il ne veut pas que nous nous y arrêtions, il ne nous fait pas reposer dans des lieux sombres, mais il nous dit que ce n’est qu’un passage. 

Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. Pourquoi David ajoute car tu es avec moi. Certains pensent qu’au travers de l’épreuve, Dieu nous abandonne. Bien au contraire, il nous accompagne car c’est là que nous avons le plus besoin de lui. La présence de Dieu n’est pas toujours sensible à nos cœurs. Par la foi, nous pouvons proclamer haut et fort que Jésus est avec nous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Même quand je ne sens rien, même quand le ciel semble fermé, le bon berger est avec nous. Il nous a racheté, il a payé un prix très élevé pour que nous soyons sa brebis, il va donc veiller sur nous afin qu’il ne nous arrive aucun mal. Même si nous souffrons, proclamons la vérité de Dieu : Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu.

Ta houlette et ton bâton me rassurent. La houlette est une espèce de grande canne, plus haute que le berger. Elle sert à accrocher certaines branches qui ont des feuilles très bonnes à manger pour les brebis. Le berger accroche la branche avec sa houlette et la tire vers le bas pour que la brebis puisse manger les feuilles. Il est rassurant de savoir que le Seigneur sait envoyer d’En Haut des grâces excellentes. Quant au bâton, certains pensent que c’est pour frapper les brebis. Si c’était le cas, ce bâton n’aurait rien de rassurant. Le bâton, au contraire, sert à protéger les brebis. Lorsqu’un animal veut s’approcher du troupeau, le berger court vers l’animal en criant pour le faire fuir et si l’animal persiste, il le chasse à coups de bâton ; et voilà la brebis rassurée. C’est un berger touareg qui m’a appris ces choses. Jésus notre berger est aussi notre avocat. C’est lui qui nous défend et qui nous protège contre toutes les agressions du Malin. Vous avez compris, que pour être protégé, il ne faut pas s’éloigner du berger. 

Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires. En cas d’adversité, le berger a une curieuse manière de faire face aux ennemis. Il dresse une table et il nous invite à sa table. Nous nous installons à la table du Seigneur et les adversaires le voient, ils prennent peur. Comment, se dit notre adversaire le Diable, le voilà installé à table avec le Seigneur des seigneurs, celui qui m’a vaincu à la croix ; ils mangent ensemble, ils sont donc amis et l’adversaire prend peur et s’enfuit. Jésus a dressé un jour une table et à cette table, il a donné une nourriture céleste : Ceci est mon corps qui est rompu pour vous… cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang.  

Tu oins d’huile ma tête et ma coupe déborde. L’huile d’onction est l’image de l’Esprit Saint. C’est une faveur qui est accordée et c’est Jésus lui-même qui a envoyé l’Esprit au jour de la Pentecôte. Jésus a dit l’Esprit prendra ce qui est à lui et il nous le communiquera. Cet esprit est répandu sur notre tête, siège de nos pensées et de nos décisions. L’Esprit de Dieu change ma manière de penser et d’agir. La mesure de la grâce de Dieu, c’est une coupe remplie, débordante. Quand nous regardons à tout ce que Dieu nous a donné, quand nous comptons les bienfaits de Dieu, nous voyons qu’Il a fait plus que ce nous aurions espéré. C’est à nous maintenant de partager avec les autres, d’inviter les autres à découvrir la vie nouvelle en Christ. 

Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie. L’avenir est rassurant quand nous suivons Jésus le bon berger. Il a fait de nous ses enfants pour l’éternité. Est-ce qu’une mère abandonne l’enfant qu’elle allaite ? demande le prophète. Et Dieu, nous abandonnerait il un jour ? Dans ce psaume David a voulu montrer l’avantage d’avoir l’Eternel pour berger. Ici, il affirme que c’est pour la vie. Le bonheur et la grâce se trouvent auprès de Jésus, comme il nous accompagne tous les jours de noter vie, nous voilà vraiment rassurés, la présence de Jésus c’est pour la vie, donc ses grâces et ses bénédictions sont pour la vie.

J’habiterai dans la maison de l’Eternel, jusqu’à la fin de mes jours. Voilà la décision de David qui est prise : ce berger, l’Eternel, je ne veux plus le quitter. Il est bon de renouveler notre engagement envers le Seigneur. Jésus nous dit : Sois fidèle jusqu’à la mort. Jésus nous demande de veiller et de prier afin qu’il nous trouve debout lorsqu’il reviendra. Avec David, prenons cette décision : Jusqu’à la fin de mes jours, je rester auprès de toi, afin qu’un jour je sois reçu dans la demeure éternelle.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Al Nyarwaya Il y a 5 années, 9 mois

    Oui, tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. Quel bon message! Même dans les moments difficiles, je ne craindrai rien, car je sais que tu es avec moi, et que tu me relèveras de mes peines, chagrins et inquiétudes. Gloire à toi O Eternel. Amen
  • FB.esalisabethmpiana.gustavo Il y a 5 années, 10 mois

    Merci seigneur, par ta parole . Soi Bénin. J'aime reste à ton chemin jusqu'à au dernier jour de ma vie . Comme parler David.
  • sabach Il y a 10 années

    merci pour cette penser car elle changer ma comprehension du psaumes 23.vu de cette façon elle me reconforte encore plus.je vais encore plus la serrer sur mon et l'imprimer sur mes levres pour mieux la graver sur les tables de mon coeur.