Notre sanctification est opérée par Dieu

Notre sanctification est opérée par Dieu

Cet article et le suivant précisent les trois sens que le NT donne à notre sanctification :

  1. Dieu l’a déjà opérée par le sang de Jésus
  2. Dieu est en train de l’opérer par la vérité
  3. Dieu nous commande de devenir saints dans notre conduite

PREMIÈREMENT, nous sommes sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

Ces mots de Hébreux 10.10 affirment une sanctification déjà accordée, et cela par Jésus lui-même. Cette ‘première’ sanctification c’est être saisi par Dieu, et racheté par lui, c’est recevoir un libre accès au sanctuaire par le sang de Jésus (Hébreux 10.19). Pour nous qui étions étrangers et ennemis de Dieu, l’enjeu était vital, comme l’a répété Jésus : si vous ne croyez pas que moi, je suis, vous mourrez dans vos péchés (Jean 8.21). Mais Dieu nous a pris en main, nous a donné la foi et le repentir, nous a justifiés par le Saint et le Juste (Actes 3.14). Cette première sanctification détermine ce que sera notre vie chrétienne : je ne me glorifierai de rien d’autre que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi comme je le suis pour le monde (Galates 6.14).

Fondamentalement, le salut est une sanctification.

Christ s’est offert en victime expiatoire, lui juste pour des injustes, il a souffert pour sanctifier le peuple par son propre sang (Hébreux 13.12). Opéré par Dieu et l’Agneau, et appliqué par l’Esprit de Dieu, le salut est une sanctification : vous qui étiez idolâtres etc, vous avez été lavés, vous avez été sanctifiés, vous avez été justifiés (1 Corinthiens 6.11). Oui, à ceux qu’il purifie ainsi, Dieu attribue un statut de saints. Que de louange et reconnaissance cela suscite en eux ! 

Vous n’êtes pas à vous-mêmes car vous avez été rachetés à grand prix.

(1 Corinthiens 6.19) La ‘première’ sanctification implique cela : nous appartenons au Dieu saint qui nous a pris en main. Le dernier chapitre de l’AT dit une promesse faite à Israël : ils m’appartiendront en propre (Malachie 3.17), promesse que Dieu a élargie pour nous racheter et se faire un peuple qui lui appartienne (Tite 2.14).  Il faut le redire, cette première sanctification va nous faire vivre pour Dieu, pas pour nous-mêmes. Et cela, non en ce que nous aurons tout de suite compris notre nouvelle sainteté, mais parce que nous avons été transpercés au cœur (Actes 2.37 litt.) par le crucifié. De là, notre cœur dira toujours : j’ai été saisi par le Christ Jésus (Philippiens 3.12).

En Israël d’abord (Matthieu 15.24) puis ailleurs, l’Éternel a purifié ses élus de leurs idoles, a ôté leur cœur de pierre, a mis son Esprit en eux, a fait qu’ils suivent ses prescriptions (Ézéchiel 36.24-27). Il avait annoncé le résultat : je serai sanctifié par vous sous leurs yeux (Ézéchiel 36.22-23). C’est à dire : l’Éternel est manifesté comme saint en ce qu’il purifie et sanctifie les siens. Ainsi, le NT n’hésite pas à nommer saints et non pécheurs (sauf 1 Timothée 1.15) ceux que Christ a purifiés par son sang, des saints qui pèchent encore mais dont il se fait l’avocat (1 Jean 2.1). 

Le qualificatif de ‘saints’ (1 Pierre 2.9) nous réfère directement au nom de Dieu. En nous nommant saints (plus de 70 fois dans le NT), le Père nous institue en une famille qui tire son nom de lui (Éphésiens 3.15). Nous en sommes confondus ! 



DEUXIÈMEMENT, Jésus a prié le Père : sanctifie-les par la vérité.

Ces mots de Jean 17.17, prononcés quelques heures avant la croix, mentionnent une ‘deuxième’ sanctification qui sera elle aussi opérée par Dieu. Le cœur transpercés par Christ, sanctifié par son sang, les disciples auront tout au long de leur vie besoin d’être sanctifiés par la vérité, c’est à dire être toujours pris en main par le Dieu saint, imprégnés de lui, gardés en son nom (Jean 17.11).  De même pour nous, après nous avoir attribué d’un coup une sainteté de position, Dieu va nous communiquer progressivement une sainteté d’expérience. Comment ? Jésus dit que c’est par la vérité, par ce qui émane du Dieu vivant et vrai ! Quand Jésus précise : ta parole est la vérité, c’est pour orienter notre attente : Dieu nous sanctifiera en nous atteignant par sa parole qui est vivante et agissante, qui donne la foi et continue de sauver. Là encore, quelle profonde gratitude cela suscite en nous !

Puis Jésus précise autre chose :

Je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés dans la vérité.

 (Jean 17.19).  

Que peut signifier dans la bouche de Jésus : je me sanctifie ? Évidemment pas : je me purifie de quelque faute, mais sans doute : je suis en train d’accomplir ce en quoi je suis ton saint serviteur Jésus, qui te fait connaître, t’obéit et, dans quelques heures, ouvrira vers toi un chemin nouveau et vivant (Hébreux 10.20).  Que peut signifier : pour eux ? Sans doute ceci : ce en quoi je suis le Saint de Dieu, ce que je fais en mon incarnation et en te donnant ma vie sur la croix, restera la vertu qui va opérer en eux tant qu’ils sont dans le monde (Jean 17.18).  Ainsi, tout le lien de Jésus à Dieu, et sa croix, vont rester actifs en nous :  nous portons toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus (2 Corinthiens 4.12).

En disant : afin qu’eux aussi soient sanctifiés, Jésus répète : dans la vérité. En effet Dieu nous sanctifie en nous imprégnant de ce que Jésus a été. La deuxième sanctification est principalement une rééducation par ce qui vient de Dieu. 


En nous apprenant Christ et la vérité qui est en lui (Éphésiens 4.21), Dieu nous édifie dans une justice et une sainteté que produit la vérité (Éphésiens 4.24). Cela nous mène à écarter les convoitises trompeuses (Éphésiens 4.22). Toutefois c’est d’abord son œuvre : que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps soient conservés sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ ; celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera (1 Thessaloniciens 5.23-24). Ce qui suscite nos actions de grâce !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
2 commentaires
  • Élie Il y a 3 semaines, 2 jours

    Amen
  • rozange Il y a 3 semaines, 2 jours

    Que peut signifier dans la bouche de Jésus : je me sanctifie ? Évidemment pas : je me purifie de quelque faute, mais sans doute : je suis en train d’accomplir ce en quoi je suis ton saint serviteur Jésus, qui te fait connaître, t’obéit et, dans quelques heures, ouvrira vers toi un chemin nouveau et vivant Que peut signifier : pour eux ? Sans doute ceci : ce en quoi je suis le Saint de Dieu, ce que je fais en mon incarnation et en te donnant ma vie sur la croix, restera la vertu qui va opérer en eux tant qu’ils sont dans le monde outefois c’est d’abord son œuvre : que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps soient conservés sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ ; celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera Ce qui suscite nos actions de grâce !Amen!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!