Il est temps de chercher Dieu

Il est temps de chercher Dieu

Nous sommes amenés à prendre conscience que nous avons de la valeur aux yeux du Seigneur et qu'il nous cherche comme l’indiquent les versets ci-dessous. Quant à nous, nous pouvons considérer que Dieu est le trésor de notre cœur et nous pouvons, nous aussi, nous mettre à sa recherche. Si nous le faisons sérieusement, il se laissera trouver de nous.

« Quelle femme, si elle a dix drachmes, et qu'elle en perde une, n'allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin, jusqu'à ce qu'elle la retrouve ? Lorsqu'elle l'a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et dit : Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la drachme que j'avais perdue. De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent ». (Luc 15.8-10)

Premièrement : allumons une lampe. Nous avons besoin de lumière pour que le Saint-Esprit nous éclaire. Réalisons que nous avons perdu, par exemple, notre communion avec Dieu ou notre premier amour, notre ferveur, notre spontanéité, notre enthousiasme, notre zèle, notre soif de Dieu...

Deuxièmement : faisons le ménage. Avons-nous accumulé tant de choses qui nous éloignent de Dieu ou séparent de lui ?

Nous avons besoin de la Parole de Dieu pour être éclairés et de la prière pour nous approcher de lui et faire le ménage en nous. Pendant ce temps, le Saint-Esprit agit. Après nous découvrons les résultats de son action dans notre vie, on trouve ce qu’on cherche auprès du Seigneur et on est heureux parce que la gloire du Seigneur s’est réellement manifestée.  

« Il est temps de chercher l’Eternel. » (Osée 10.12)

Il est temps, maintenant, de le chercher avec sérieux et persévérance. Est-ce un désir de votre cœur ? Il est urgent que nous nous tenions devant Dieu pour cela. 

Dans la Bible, le mot « chercher » apparaît plusieurs fois. Il signifie : demander, s’enquérir de…, examiner. Ce mot est toujours lié à un MOUVEMENT. On ne cherche pas en restant statique, inactif. Celui qui cherche s’implique dans ce qu’il fait, s’engage, se mouille, se mobilise. Cette recherche n’est pas vaine car : « celui qui cherche, trouve ».

« J’ai cherché l’Eternel et il m’a répondu. » (Psaume 34.5)

Dieu nous appelle à le chercher. Il veut bien se révéler à nous, mais il veut que nous lui montrions que nous avons faim et soif de lui. Nous faisons un effort dans sa direction et passons du temps dans cette recherche. Cela veut dire : rester dans le calme, le silence, la solitude pour nous tenir devant lui et le chercher.

« O Dieu ! Tu es mon Dieu, je te cherche ; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau ». (Psaume 63.2)

L’âme du psalmiste cherche et son corps est mobilisé dans cette recherche. On voit bien le besoin d’une personne toute entière. Sommes-nous dans ce même état d’esprit, cet élan de recherche ?

« Cherchez Moi, et vivez… Cherchez l’Eternel et vivez ». (Amos 5.4-6)

La recherche de Dieu est liée à la vie, à la vie éternelle bien sûr ! Si je ne cherche pas Dieu, je reste dans la médiocrité et le superficiel et donc ma vie spirituelle n’est pas ce qu’elle pourrait ou devrait être. C’est une simple religion mais ce n’est pas une relation. Tandis que si je me mets à chercher Dieu de tout mon cœur, je trouverai des richesses qui donneront à ma vie intérieure beaucoup d’intensité, de profondeur, de force. « Cherchez et vivez » veut dire que c’est vital pour nous, ce n’est pas facultatif mais obligatoire.

On ne peut pas imaginer être chrétien sans avoir dans notre cœur cet élan vers Dieu, cette recherche de sa face, cette faim et cette soif de lui, de sa personne. On ne cherche pas ses grâces, sa protection, ses bénédictions, mais sa personne. Il dit : « CHERCHEZ-MOI ». Nous cherchons souvent ce dont nous avons besoin, la guérison, la délivrance, la libération, du travail, un logement, un conjoint... Il est question de le chercher, lui ! Pouvons-nous mettre nos besoins de côté pour chercher seulement sa personne ?

« Cherchez PREMIÈREMENT le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus ». (Matthieu 6.33)

Chercher le Seigneur, mais pas uniquement quand j’ai le temps ou après avoir fait tout le reste ! C’est d’abord lui, ses intérêts, sa personne, son royaume, sa volonté, sa pensée, sa direction pour ma vie. Cette recherche de Dieu doit donc être ma priorité de chaque matin. 

Personnellement, je ne vais pas chercher Dieu au travers du travail que je fais pour lui ou des œuvres, des rites, sacrifices… ni en faisant un pèlerinage, encore moins en pensant : « si je vais à tel endroit alors là il y sera ! ». Je ne cherche pas dans l’activisme ou le surmenage. Je cherche dans le silence, là où je suis et de tout mon cœur, car c’est là qu’il veut établir sa demeure. C’est là qu’est son temple et son trône !

Chercher Dieu signifie revenir au Seigneur, après (peut-être) s’être éloigné de lui, avoir une relation avec lui, l’adorer, le prier, être en communion avec lui, donc, le prendre au sérieux dans toute notre vie, désirer suivre ses commandements et lui obéir.

« Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve… » 

Il est donc temps de chercher l’Eternel. Nous croyons que c’est vraiment maintenant le moment de le faire, car il se peut qu’il arrive un temps où on ne pourra plus le trouver et ça sera trop tard pour cela !

Chercher le Seigneur signifie se convertir, se réengager pour Dieu. Nous avons besoin de renouveler notre consécration et l’abandon de notre être entier entre ses mains. Puis, chaque jour de venir et revenir à la source, aux pieds du Seigneur dans son palais de gloire.

Chercher le Seigneur, c’est aussi : chercher sa présence, désirer être en relation intime avec lui, en communion personnelle par la vie de prière, de louange. C’est aussi désirer lui obéir et faire sa volonté. Qu’attends-tu de moi Seigneur ? Que veux-tu que je fasse ? 

La recherche du Seigneur doit être la chose la plus importante pour nous, notre priorité, alors allumons notre lampe : prenons la Bible et méditons-la. Puis faisons le ménage : prions. Enfin, laissons le Saint-Esprit faire son œuvre en nous et nous conduire toujours plus près du Seigneur jusqu’à ce que nous l’ayons trouvé.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Dans ce livre, l’auteur décrit ce qu’il a compris de l’œuvre de Dieu envers ceux qui sont tombés pour diverses raisons. Au travers d’expériences quotidiennes vécues chaque matin, il tire des leçons spirituelles qui l’aident dans une démarche réelle et sincère de retour vers Dieu.

Cliquez-ici pour commander le livre ! 

7 commentaires