Jésus m'a guérie de l'anorexie et il a comblé mon cœur !

J'aimerais vous partager l'expérience exceptionnelle que j'ai vécue. Pour cela je remonterai quelques années en arrière lorsque j'étais en 4ème (j'avais 13 ans). Cette année-là, avec des copines on avait fait une sorte de pari. On avait parié de perdre 2 kilos. J'ai commencé à vouloir supprimer le goûter puis les aliments sucrés et petit à petit, sans m'en rendre compte, je me suis retrouvée prise dans un engrenage et j'ai basculé dans l'anorexie. J'avais beau maigrir, je n'étais jamais satisfaite, je n'atteignais jamais l'image idéale que je souhaitais pour moi-même. Je désirais tout maîtriser, tout contrôler, et en premier lieu contrôler mon corps. J''avais un vrai besoin de contrôle sur toute chose et un énorme manque de confiance !

Au fur et à mesure que je m'enfonçais dans l'anorexie, c'était comme si j'avais des chaînes de plus en plus lourdes. Je m'enfermais dans des schémas de plus en plus obsédants. Toutes mes pensées se tournaient vers le fait de rester maigre. Toute mon attention étant dirigée vers cela, je n'avais même plus d'énergie pour mes études. J'étais comme dans une prison, comme liée, ligotée. Je connaissais Dieu par l'école biblique protestante que j'avais suivie étant plus jeune. Mais là, je l'avais mis complètement de côté. Mon nouveau Dieu, c'était la maigreur et je devais tout lui sacrifier : mes études, mon temps, mes pensées, mes amis, mes loisirs, ma famille... toute ma vie ! Je m'étais d'ailleurs construit un pan de vie sur le long terme autour de cela et j'en étais satisfaite.

L'entreprise destructrice programmée par l'ennemi progressait à vue d'œil sur ma vie. Mes pensées devenaient encore plus noires et mon humeurs changeait. J'étais devenue agressive et négative. Toujours dans le regard de l'autre, j'analysais tout ce qu'on me disait et je l'interprétais à ma façon. Par exemple : "Tu as l'air en forme" devenait pour moi "Tu es grosse". Cela a donc duré quatre ans. Quatre ans de prison, dix hospitalisations et une scolarité en pointillé. Les plans de destruction de l'ennemi sur ma vie étaient visibles mais Dieu avait un autre plan pour moi, un plan de vie et non de destruction ! Depuis le début de la maladie, beaucoup de personnes s'étaient mobilisées pour prier pour moi et je ne les remercierai jamais assez. Leurs prières m'ont portée et m'ont permis de rester en vie. Ces prières n'ont pas été vaines car le jour de mes 17 ans fut le plus beau jour de ma vie. Dieu me fit un cadeau extraordinaire : Sa rencontre et La Guérison !

C'est par Sa parole que Dieu m'a guérie. J'étais à l'hôpital toute seule le jour de mon anniversaire et je me suis alors dit : "C'est pas une vie ça, c'est pas ce que je veux vraiment !!". Je sais pas ce qui m'a mené à ouvrir ma Bible mais je l'ai ouverte sur le moment. Et là au fur et à mesure que je lisais, je sentais couler en moi une paix et une joie infinie ! Dieu me parlait vraiment à travers sa parole, le Saint Esprit était présent pour me la révéler. Dès que je lisais une page, un passage, cela correspondait à ma situation. Je sentais que Dieu était là et qu'il m'invitait, qu'il me disait : "Coline, tu es mon enfant, n'aie pas peur de moi, abandonne toi à moi et tu verras". Mon cœur s'abandonnait petit à petit à lui à mesure que je lisais. Le premier verset qui m'a interpelé, c'est Deutéronome 30:19 : " j'ai placé devant toi la vie et la mort(...) Choisis la vie afin que tu vives toi et ta descendance". En lisant ce verset je me suis aperçue que pendant quatre ans j'avais choisi la mort mais qu'à présent Dieu m'offrait une nouvelle chance de choisir la vie mais à Ses côtés.

Je ne pourrais pas écrire tous les versets et la discussion que j'ai eu avec mon Père Céleste mais deux autres passages ont été vraiment marquants pour moi : job 33:14-30 "... Alors il prend en dégoût le pain, même les aliments les plus exquis... ses os qu'on ne voyaient pas transparaissent...". Lisez la suite ! Et Jonas 2:2 (moi = Jonas, baleine = anorexie). C'est comme si ces versets n'avaient été écrits que pour moi. Dieu savait de quoi j'avais besoin et il savait que ces passages me toucheraient.

En refermant ma Bible, j'étais une nouvelle Coline, une nouvelle créature en Christ. Je lui ai donné ma vie à ce moment précis. J'ai tout déposé à la croix, je lui ai abandonné tout ce que j'avais de plus cher, c'est à dire la maigreur. Je n'étais plus "Coline l'anorexique" mais Coline fille de Dieu et couronnée de lumière !! La joie, la paix et le bonheur m'ont tout de suite envahie. J'étais à nouveau Heureuse ! Jésus m'a guérie ce jour-là ! Toutes mes pensées négatives de mort, de destruction, ont été chassées par Sa présence. Ma vie prenait un sens, celui de rester en relation avec mon Père Céleste et de le servir. Je ne dépendais plus du regard de l'autre mais seulement de Son regard d'Amour. Toute chose est devenue nouvelle (2 corinthiens 5:17). C'est vraiment ce que j'ai ressenti sur le moment sans le savoir. Je me suis aperçue que Jésus m'avait transformée et qu'à présent il me faisait voir la vie différemment.

Il a fallu quand même se battre plusieurs mois car l'ennemi rôdait. Mais Dieu m'équipait pour combattre et rester ferme. J'essaye à présent de garder les yeux rivés sur lui car je désire entrer pleinement dans le plan qu'il a prévu pour moi de toute éternité. Ce témoignage avait avant tout pour objectifs de montrer qu'il n'y a pas de chaînes trop lourdes qui ne puissent être brisées par Dieu. Il n'y a pas de forteresse assez grande, ni de nuit trop sombre ou de désert trop aride pour lui ! Il est Dieu et il peut te trouver où que tu sois ! Au travers de cette maladie j'ai appris et j'ai beaucoup grandi ! Je sais que je ne suis jamais seule et surtout que "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu" Romains 8:28

20 commentaires