La clef d'un ministère à succès ?!

La clef d'un ministère à succès ?!

Nous avons déjà réfléchi ensemble dans "Coeur de Berger", sur la définition biblique du «succès» 

 

Cette notion extrêmement populaire de nos jours, est le sujet de bien des séminaires et ouvrages de toutes sortes, où nous sommes invités à découvrir «les clefs du succès» en un certain nombre de leçons, ce qui transformera notre service ou ministère en une histoire «à succès» aux yeux des hommes. 

 

Cependant, les critères de "succès", recherchés tels des «potions magiques», si intéressants qu’ils puissent être, ne sont pas pour autant automatiquement valables dans le cadre du royaume de Dieu. 

 

Qu’est-ce que le «succès» aux yeux de Dieu ? Quels en sont les véritables critères ? Ressemble-t-il au «succès» que l’on reconnaît communément pour les projets humains ?

 

Je voudrai vous partager ici une histoire vécue il y a quelques temps:

 

Mon épouse et moi-même visitions un couple de pasteurs et amis de longue date.

 

Au cours de notre conversation, ils nous confièrent que pendant une certaine période de leur vie, l’église à laquelle Dieu les avait appelés, n’avait plus les moyens financiers de les soutenir. Ils eurent alors un choix à faire et passèrent du temps ensemble devant Dieu pour recevoir sa pensée. Devaient-ils partir et servir ailleurs ? Rester pour ne pas abandonner ce troupeau et voir l’église fermer ?...

 

D’un commun accord et avec une pleine conviction, ils décidèrent que lui, continuerait à servir à plein temps sans salaire, pendant qu’elle prendrait un travail. Cette solution, vécue dans la foi, n’alla pas sans un coût élevé pour eux. L’église continua de bénéficier d’un berger à sa tête, mais pour pouvoir subvenir à leurs besoins personnels, ils durent sacrifier l’argent qu’ils avaient mis de côté pour leur retraite... Ils vécurent ainsi pendant plusieurs années jusqu’à ce que leurs ressources soient épuisées. Ils durent ensuite se résoudre à quitter cette assemblée et rechercher la volonté de Dieu une fois de plus pour son service.

 

Cette situation dura pour eux plusieurs années, sans réelles ressources, ni offres d’emploi, car ils étaient déjà assez avancés en âge, pour prendre fin dernièrement par une formidable réponse divine. Ce cheminement ne se fit pas sans larmes, ni doutes, jusqu’à penser devoir vendre leur propre maison, ce que Dieu ne permit pas, en leur offrant au dernier moment, une voie de sortie extraordinaire et inattendue.

 

Comme Joseph qui resta «deux années de plus» dans sa prison après que les deux officiels de Pharaon en soient sortis, il arrive que parfois, le temps de Dieu pour nous donner sa réponse semble infiniment long et difficile.

 

Connaissant ces amis, leur coeur et leur foi, il n’est pas permis de douter que leurs choix n’aient pas été conduits par la main de l’Eternel. Mais dans leur cas, souvent, la volonté de Dieu a été synonyme de postes en mission ou à la tête d’une assemblée, où les finances ne suivaient pas, non plus que les grands réveils. 

 

Au contraire, ils ont été appelés là où personne ne voulait aller, là où il y avait eu blessures, divisions et difficultés. Là où il fallait un travail d’enseignement et de soins en profondeur pour que l’église puisse reprendre vie. Là où ils durent payer le prix jusqu’à sacrifier leurs propres ressources.

 

Si le salut est totalement gratuit, servir Dieu à un coût. Servir Dieu peut nous coûter absolument tout. Quel est ce coût pour toi aujourd'hui ? Qu'as-tu eu à abandonner ?

 

A l’aulne de critères humains, ont-ils eu un ministère «couronné de succès»

Ont-ils rempli des salles combles ? 

Ont-ils bâti une assemblée de plusieurs milliers de personnes? 

Sont-ils devenus renommés et recherchés pour leur prédication et leur témoignage sur la croissance  de l’église ? 

Ont-ils rempli leur vie de bénédictions financières et matérielles, signes de la bénédiction d’en haut ?

...

A toutes ces questions, la seule réponse est NON.

 

A juger par ce qu’ils ont vécu, ils n’ont pas rencontré ce que nous appelons «le succès» même dans le Royaume de Dieu... et pourtant !

 

Ils sont pour mon épouse et moi-même des modèles, de patience, de service, de prière, de consécration, d’amour, de compassion, de fidélité, de persévérance et de sacrifice, jusqu’aux extrémités les plus douloureuses. Ils ont par-dessus tout toujours répondu «OUI» à celui qui les appelait à Son service, quelle que fût la tâche et sa difficulté.

 

Je ne crois pas dans le «misérabilisme» de bon teint dans certains milieux évangéliques, qui nous dit que pour être bénis de Dieu, il nous faut être pauvre ou dans la misère. Je lutte contre l’esprit souvent rencontré du «petit»: «petit service, petite église, petit projet, petit rêve, petite vision, petit dieu...» 

 

Je crois au contraire dans un grand Dieu, un Dieu puissant, qui a une grande vision qui nous dépasse, qui veut nous bénir de toutes les façons, et qui veut voir son peuple se multiplier partout sur la surface de la terre...

 

Alors, où est le vrai critère du "succès"... ?   Peut-être dans ces versets de Samuel:

 

«Samuel dit: L'Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers.»     1 Samuel 15:22

 

L’obéissance à la volonté de Dieu pour nos vies, quelle qu’elle soit, voilà sans doute la vraie définition du «succès» aux yeux de notre Père céleste !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

13 commentaires
  • FB.esalisabethmpiana.gustavo Il y a 10 années, 3 mois

    Merci
  • pastlambert Il y a 11 années, 1 mois

    tout mon désir est de servir le grand Dieu sans tenir compte du matériel , car lui meme prendra soins de moi dans son champ , merci pour ton conseil homme de Dieu
  • Lili525 Il y a 11 années, 2 mois

    "Si le salut est totalement gratuit, servir Dieu à un coût. Servir Dieu peut nous coûter absolument tout." ...parce que le salut divin n'est gratuit que pour nous, il ne l'a pas été pour Jésus sur la croix. Nous pouvons saisir ce salut à pleines mains, mais il a une valeur qui dépasse nos calculs et nos attentes de succès. Celui qui nous a tout donné jusqu'à sa vie est aussi en droit d'attendre de nous la même disponibilité... Merci de nous faire voir que la clé de notre "succès" se trouve dans l'obéissance!
  • Afficher tous les 13 commentaires