La guérison de l'aveugle à Bethsaïda

La guérison de l'aveugle à Bethsaïda

Marc 8:22-26

 
INTRODUCTION

Cette histoire concerne un aveugle. Cela n'est pas unique - il y a au moins 3 autres occasions où Jésus a guéri des aveugles. Mais ce qui rend cette histoire unique, c'est que c'est le seul miracle de Jésus qui semble ne pas avoir réussi immédiatement.

 
1. HORS DU VILLAGE v.23a

C'était un miracle privé! Jésus a fair beaucoup de miracles privés: Il jeta presque tout le monde hors de la chambre avant de resussciter la fille de Jaïrus (Marc.5:40). Il prit le sourd-mûët à part (Marc.7:32-33). Et est-ce que vous avez remarqué que Jésus défend souvent, comme ici, à un guéri de témoig­ner de sa guérison? Au temps du Nouveau Testament, beaucoup de ce qui s'appelait "réligion" n'était que du spectacle publique - de notre temps aussi ... Jésus a critiqué les pharisien­s justement sur ce point-là:: Mt.6:5 "Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocri­tes, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense." Mais Jésus n'a jamais donné un "show", pas de spectacle publique. Les miracles ne sont pas des spectacles.

Notre vie avec le Seigneur est en premier lieu privée. Il n'est pas à comprendre: il y a plus que 5.000.000.000 personnes sur la terre, mais le Seigneur nous traîte en privé! Ne vous en êtes-vous pas content? Je suis content que lorsque je prie, et que je Lui confesse mes péchés, cela se passe en privé. Je ne voudrais pas que vous entendiez ma confession! D'ailleurs, elle ne vous concerne pas! Voici une image étonnante: Jésus, Jean 8:12 "la Lumière du monde", prend un aveugle, que vit dans les ténébres, par la main. Le prophète Esaïe a prophétisé que Jésus serait la Lu­mière du monde pour tout le monde: Mt.4:16 "Ce peuple, assis dans les ténèbres, A vu une grande lumière; Et sur ceux qui étaient assis dans la région et l' ombre de la mort La lumière s' est levée."    Jésus conduisait l'aveugle hors du village - jusqu'à l'endroit où Il voulait l'avoir. Jésus doit pouvoir nous conduire là, où Il veut nous avoir avant de pouvoir nous toucher et effectuer un miracle dans notre vie. Cela implique parfois que nous devons passer par des épreuves, afin d'apprendre des leçons difficiles. Nous ne comprenons pas toujours pourquoi cela est nécessaire, pourquoi le Seigneur le permet. Mais même nos épreuves ne sont pas des coïncidences. Dieu n'a pas perdu le contrôle. Il est occupé a nous "manipuler" afin de nous placer en position de reception de miracles et de bénédic­tions. L'aveugle se laissait conduire. Il ne demandait rien, il n'exigeait rien, il ne protestait pas. Il se laissait faire. Est-ce que nous laissons faire Jésus?  

Le prophète Jéremie a du apprendre ce leçon. Dieu l'a appelé même avant sa naissance: Jér.1:5 "Avant que je t' eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t' avais consacré, je t' avais établi prophète des nations." (Je crois que Dieu a préparé Son plan pour la vie de chacun avant sa naissance ...). Mais le ministère de prophète lui était souvent lourd. Il se sentait inférieur - trop jeune: v.6 "Je répondis: Ah! Seigneur Éternel! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant." Quand il prêchait, il rencontrait beaucoup d'opposition. Les gens n'aimaient pas qu'il leur parle de leurs péchés. Ils complottaien­t derrière son dos : 11:19b "Retranchons ‑le de la terre des vivants, Et qu' on ne se souvienne plus de son nom!" Il languissait en prison. Ils l'affa­maient. Puis ils le jettaient dans une fosse septique. Où était Dieu? Qe'est-ce qu'Il faisait? Le Seigneur lui a fait comprendre ce qui lui arrivait > 18:2-6 " Lève ‑toi, et descends dans la maison du potier; Là, je te ferai entendre mes paroles. 3 Je descendis dans la maison du potier, Et voici, il travaillait sur un tour. 4 Le vase qu' il faisait ne réussit pas, Comme il arrive à l' argile dans la main du potier; Il en refit un autre vase, Tel qu' il trouva bon de le faire. 5 Et la parole de l' Éternel me fut adressée, en ces mots: 6 Ne puis ‑je pas agir envers vous comme ce potier, maison d' Israël? Dit l' Éternel. Voici, comme l' argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d' Israël!"

Ce n'est que quand nous sommes comme de l'argile entre les mains du Potier céleste, que notre consécration est totale. La consécration est plus que donner une soirée de libre, ou une somme d'argent, au Seigneur > Prov.23:26 "Mon fils, donne ‑moi ton coeur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies." Seulemelt quand nous nous sommes donnés entière­ment au Seigneur, et quand Il a pu nous conduire là, où Il veut nous avoir, quand Il peut faire avec nous ce qu'Il veut, quand nous avons appris à prier: Luc 22:42 " que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne"  alors Il peut nous bénir et Se servir de nous.

Si nous laissons Jésus faire, il se passe parfois des choses tout-à-fait inattendues. Est-ce que Pierre aurait pu s'imaginer qu'il conduirait 3.000 personnes au Seigneur en un jour, quand il a quitté sa barque et ses filets 3 1/2 ans auparavant? Est-que Paul aurait pu s'imaginer qu'il deviendra l'un des plus grands apôtres lorsqu'il fléchait le genou devant Jésus sur le chemin de Damas. Nous ne pouvons non plus pas nous imaginer ce que Jésus fera de nos vies, si nous les Lui consacrons complètement. La consécration a cependant parfois des suites étonnantes:

2. "IL LUI MIT DE LA SALIVE SUR LES YEUX"

La version Segond est trop polie! Le texte original lit: "Il lui cracha dans les yeux"! Que penseriez-vous si vous vous avancez pour la prière tout-à-l'heure et l'un des frères vous crache dans les yeux? Parfois Jésus prononçait une Parole aux malades. Parfois Ils les toucha. Parfois Il souffla. L'aveugle-né de Jean 9 a reçu de la boue dans ses yeux et a du se laver à Siloam. Le sourd-muët de Marc 7 a senti les doigts de Jésus dans ses oreilles. Ici, Jésus a craché dans les yeux deu malade. Pourquoi? Est-ce que cela fut vraiment nécessaire? Il est vrai qu'à l'époque la salive était considérée comme médicament pour des maladies des yeux. Mais le Seigneur n'avait pas besoin de médicament - Il n'avait besoin d'aucune ressource supplémentaire. Sa volonté suffisait! Jésus n'avait point besoin de moyens visibles - mais les malades en avaient besoin. Les juifs demandaient des signes souvent, et Dieu les leur donnait souvent: l'arc en ciel à Noé, la circonci­sion aux Israëlites, les colonnes de nuages et de feu dans le désert, l'ombre qui regressait pour Ezéchias, l'étoiles pour les rois d'Orient, le baptême et le pain et le vain de la Saint-Cène pour les chrétiens. Ce sont tous des aides à la foide. Et la plus grande aide à la foi de toutes: la Bible.

3. "IL LUI DEMANDA S'IL VOYAIT QUELQUE CHOSE

Jésus lui imposait les mains, lui cracha dans les yeux, et puis Il lui demandait: v.23d. Étrange! Pourquoi est-ce que Jésus lui a-t-Il demandé cela? Ne le savait-Il pas sans le lui demander? Si je vais au docteur il me pose des questions pareilles. Il pousse sur un point de mon corps et il demande si cela me fait mal. Parce que lui, il ne peut pas sentir ce que moi, je sens. Mais Jésus est omniscient. Il n'a pas besoin de nous demander quoi que ce soit. ­Jésus ne nous pose pas des questions parce qu'Il ne sent pas ce que nous sentons. Au contraire: Il sait ce que nous sentons; Il sait comment ça va dans notre vie. Mais Il veut que nous confessons la vérité de notre vie et de notre situation. 

L'aveugle n'est plus que moitié-aveugle maintenant. Mais il est complètement honnête: v.24. Il ne crie pas "victoire" quand la victoire n'y est pas encore. Il ne prétend pas être guéri "par la foi" tandis qu'il est encore malade. Il ne se séduit pas lui-même. Dieu ne bénit jamais des menson­ges. Il veut la sincérité et l'honnêteté en tous temps: Eph.4:25 "renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain"   Ne nous séduisons pas nous-mêmes. Ne nous présentons pas autre que ce que nous sommes en réalité. Ne disons pas que nous n'avons pas de péché: 1 Jean 1:8,10 "Si nous disons que nous n' avons pas de péché, nous nous séduisons nous‑mêmes, et la vérité n' est point en nous. 10 Si nous disons que nous n' avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n' est point en nous."    Vous vous dites: ce pasteur-là cite ce verset chaque fois qu'il prêche! Oui, savez-vous pourquoi? Parce que j'aime tellement citrer le verset qui le suit: v.9 "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité."! La solution pour le péché n'est pas la séduction, mais la confession. Il n'est pas écrit: "si nous renions nos péchés ...", "si nous donnons l'impression d'être saint", mais: v.9 "Ii nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquitéi nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité Il en est ainsi pour ce qui concerne la guérison et la délivran­ce. La guérison divine ne vient pas de ce que certains appèlent "la confes­sion positive" (dire 36 fois: "je suis guéri" ...).

4. LA GUÉRISON PROGRESSIVE

Jésus impose les mains à l'aveugle et lui crache dans les yeux >"Vois-tu quelque-chose?" > v.24. La première fois que Jésus le touchait, il a commencé à voir, mais pas trop bien, pas parfaitement. C'est comme ça avec nous aussi, n'est-ce pas? Nous ne comprenons pas tout immédiatement non plus! Nous sommes comme cet aveugle: l'oeuvre du Christ a commencé en nous, mais elle n'est pas encore achevée: 1 Cor.13:12 "Aujourd' hui nous voyons au moyen d' un miroir, d' une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd' hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j' ai été connu."   > v.25 Il faut que Jésus nous touche beaucoup de fois avant que nous voyions claire et que nous soyons tout-à-fait rétablis. La vie chrétienne est un processus de croissance: 2 Cor.3:18 "Nous ...ocontemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire". Chaque fois que nous enten­dons la Parole de Dieu, ou que nous prions, ou que nous avons de la communion avec Ses enfants; chaque fois que nous obéis­sons à Ses comman­dements, chaque fois que nous prenons un pas dans la foi, ou que nous témoignons pour le Maître, nous avancons dans notre vie spirituelle. Chaque fois que nous Le rencontrons, Il nous toucht!

CONCLUSION: (v.25)

Le miracle se passait progressivement, mais il était complet. Jésus ne fait jamais Son travail à moitié. Il est Hébr.12:2 "le chef et le consommateur de la foi". L'aveugle fut guéri parce qu'il permettait à ses amis de l'amener à Jésus. Il guérit parce qu'il permettait à Jésus de le conduire. Il guérit parce qu'il laissait Jésus le conduire à l'endroit où Il voulait le bénir. Il guérit parce qu'il laissait Jésus faire - le toucher, lui cracher dans les yeux. Il répondait honnête ment à ce que Jésus lui demandait. Jésus prenait Son temps pour l'aveugle. Il ne l'abandonnait pas. Quand il disait: "J'aperçois les hommes, mais jen vois comme des arbres, et qui marchentl Jésus ne lui a pas dit: "Je ne sais rien faire avec toi" Il persévérait. Il continuait à le bénir jusqu'à ce qu'il fut guéri complètement. Mais l'aveugle devait obéir et se laisser conduire. Il se confiait au Seigneur invisible. Vous?



 
____________________________________________________________________
Michaël Williams est professeur à temps partiel au Continental Theological Seminary

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • coeurdechair Il y a 2 années, 2 mois

    Et aussi Jésus l'emmena loin de la foule parce qu'il y avait beaucoup d'incrédulité tout autour et si on L'avait vu craché dans les yeux de quelqu'un ça aurait sûrement soulevé encore pas mal d'indignation ! Ce fût aussi le cas avec la fille de Jaïrus (Luc 8:51) où Jésus ne permit à personne d'autre que Pierre, Jean et Jacques (des personnes de foi) d'entrer dans la chambre. L'incrédulité annule ou retarde la guérison (Marc 9:23-24). C'est peut-être bien la raison pour laquelle Jésus n'est pas monté à Jérusalem avec ses frères (Jean 7:8) à Jérusalem, parce qu'Il savait qu'Il aurait des guérisons à faire et que l'incrédulité de ses frères (Jean 7:5) L'en empêcherait. D'autre part, la guérison peut également se manifester de façon progressive, non pas parce qu'elle tarde à venir parce qu'elle est déjà là ! Parce qu'en Ses meurtrissures nous sommes guéris (Esaïe 53:5), mais parce que Dieu aime à constater notre volonté de guérir par la foi (Romains 5:3-4). Soyez richement béni !
  • Debozieux Parfait LAVRI Il y a 2 années, 4 mois

    shalom shalom je vois que la guérison de cet aveugle est bel et bien différente de ce qu'on lisait souvent dans les écrits " Va que ta foi te sauve!" Jesus savait qui était pret a recevoir la guérison par la FOI et ceux qui n’étaient pas prêt et à ceux la , il employait d'autres moyens pour leur guérison mais toujours est il que ces personnes etaient tous gueris. De nos jours lorsque nous prions pour la guérison d'un malade , on veut que cela s’opère de manière spectaculaire " IMMEDIAT" sans toutefois discerner si ce dernier dans sa relation avec le Rédempteur est en mesure de recevoir cette guérison rapide espérée? aussi on va même jusqu’à interdire ces personnes de continuer les traitements que le médecin leur a prescrit ? pour ma part je pense que la Prière doit être un facteur qui accompagne le malade à sa guérison et cela doit etre pris avec philosophie et realisme sinon on aurait meme pas eu besoin de la medecine pour nous soigner juste une priere et toute lhumanité est guérie soyons lucides! fraternellement " Le Messager LAVRI"
  • carinou Il y a 6 années, 2 mois

    Merci pour ce message.