La pierre de SECOURS

La pierre de SECOURS

Nous découvrons dans 1 Samuel 7:12 comment avec Samuel affirmer ou réaffirmer notre attachement au Dieu qui secourt les siens.

La pierre qui marque et affirme cette déclaration était placée entre Mitspa, tour d’observation, et Schen, rocher. Eben Ezer , la pierre de secours était un lieu stratégique. Le fait d’ériger une pierre commémorative a permis à tous les participants de raviver leur reconnaissance pour avoir bénéficié si longtemps du secours immérité du Dieu fidèle.

Reconnaissons nous aussi l’existence de la pierre de secours, car sans elle, nous révèlent les auteurs sacrés, nous serions bien vite dans la demeure du silence.
Elle s’est avérée être pour nous très souvent un refuge, un appui dans les jours où tout semblait noir, comme le décrit David dans le psaume 121.
Le secours assuré et personnalisé vient du créateur qui garde notre cœur du découragement et des nombreuses interrogations parfois sans réponse.

Heureux sommes-nous de mettre tout à nouveau notre espoir dans le Dieu qui secourt celui qui espère en lui, celui qui répond toujours par ces paroles rassurantes : je viens à ton secours.
Poursuivons la route, et après le secours accordé on découvre Schen, le rocher des siècles, toujours prêt à nous accueillir et nous permettre de boire de l’eau vive, celle qui coule du rocher, celle qui désaltère, rafraîchit, purifie et fortifie pour continuer notre chemin animés de force nouvelles.

En cas de besoin immédiat et d’aide personnalisée, la prière qui atteint le coeur de Dieu est écrite dans un psaume. « Conduis moi sur le rocher que seul je ne puis atteindre, sois mon refuge face à l’ennemi de mon âme : le découragement ». Psaume 61:2

Jésus, notre Eben Ezer, est à notre écoute et nous accompagnera longtemps encore, confions lui TOUT.

Le rocher est sûr et a fait ses preuves, nous avons bâti notre vie sur lui, les éléments déchaînés, malgré quelques dégâts constatés, ne nous déstabiliseront pas, nous avons tout pleinement en Jésus, il est vivant.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

17 commentaires