La Résurrection de Jésus

Tirées de l'Évangile de Jean, Chapitres 13-16
par Robert J Walker



Jean 13:36 : " Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu ? Jésus lui répondit : Là où je vais, tu ne peux pas me suivre maintenant; mais tu me suivras plus tard. "

Jésus a dit à plusieurs reprises à ses disciples ce qui allait lui arriver. L’une de ces occasions est rapportée en Marc 9:31 : " il enseignait ainsi ses disciples : Le Fils de l’homme est livré entre les mains des hommes, et ils le feront mourir; après avoir été mis à mort, il ressuscitera le troisième jour ". Cette prédiction s’est réalisée : Jésus est mort sur la croix un vendredi et est sorti du tombeau trois jours plus tard, un dimanche. C'est un fait historique certifié par les Écritures de l'Ancien Testament et par beaucoup de témoins fiables, la plupart d’entre eux ayant donné leur vie pour ce témoignage. Paul écrit en 1 Corinthiens 15:3-6 : " Car je vous ai communiqué en tout premier lieu ce que j’ai aussi reçu : Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; il a été enseveli, et il a été ressuscité le troisième jour, selon les Écritures; il a été vu de Céphas, puis des douze. Ensuite il a été vu de plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont demeurés en vie jusqu’à présent, mais certains aussi se sont endormis." Non seulement Jésus est ressuscité des morts, mais parce qu'Il est ressuscité, nous ressusciterons aussi. 1 Corinthiens 15:20-23, " Mais, maintenant, Christ a été ressuscité d’entre les morts, prémices de ceux qui sont endormis. En effet, puisque la mort est par l’homme, c’est par l’homme aussi qu’est la résurrection des morts; car comme dans l’Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus vivants. Mais chacun dans son propre rang: les prémices, Christ; puis ceux qui sont du Christ, à sa venue ".  Il est très réconfortant de savoir que pour l’enfant de Dieu, la mort n'est pas la fin, parce que Christ est devenu " prémices de ceux qui sont endormis ".

En Jean 11:21-27, Jésus se retrouve face au chagrin de Marthe, qui venait d'enterrer son frère Lazare. " Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ; mais même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te le donnera. Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera. Marthe lui dit : Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. Jésus lui déclara : Moi, je suis la résurrection et la vie : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra; et quiconque vit et croit en moi, ne mourra pas, à jamais. Crois-tu cela ? " Jésus est la résurrection, et parce qu'Il a vaincu la mort, nous ressusciterons aussi pour une nouvelle vie. Nous pouvons donc avec assurance dire comme Job : " Et moi, je sais que mon rédempteur est vivant, et que, le dernier, il sera debout sur la terre ; Et après ma peau, ceci sera détruit, et de ma chair je verrai Dieu, que je verrai, moi, pour moi-même ; et mes yeux le verront, et non un autre : - mes reins se consument dans mon sein. " (Job 19:25-27)

Prière : Amen.


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • FB.yaaya.rami Il y a 3 années, 2 mois

    le premier temoin est une femme est c'est ma copine myriam de magdala
  • wil73 Il y a 4 années, 3 mois

    J.C mort un vendredi et ressuscité un dimanche, cette affirmation contredit les événements décrits dans tous les évangiles. savoir que Christ "notre Pâque" est mort la veille de la Pâque. Jour considéré aussi comme un sabbat (cf Lév23:4-8 et Jean19:31) à ne pas confondre avec le sabbat hebdomadaire du samedi. Si JC était mort un vendredi, comment les 3 femmes auraient pu acheter des arômates après le sabbat (hebdomadaire) les préparer et ensuite se reposer le jour du sabbat, cela n'a aucun sens chronologique. Sauf bien sûr si on compare les 4 évangiles et que l'on comprend qu'il est question de 2 sabbats: le 1er étant celui de la Pâque, le 2ème, celui du samedi hebdomadaire (cf Marc15/16 et Jean 19/20) Donc, la veille du sabbat de la Pâque, avant 18h, Jésus est enterré par Joseph d'Arimathée, les femmes achètent des aromates et de retour chez elles, les préparent, puis fêtent la Pâque qui commence à partir de 18h (coucher de soleil donc nouveau jour selon le calendrier lunaire juif). Jusqu'au lendemain 18h, tous les Juifs respectent le shabbat de la Pâque (devant être fêtée entre les 2 soirs, de 18h à 18h); la veille du sabbat hebdomadaire (soit le vendredi), les 3 femmes préparent les arômates qu'elles avaient acheté, puis se reposent le samedi qui court de 18h à 18h) Bien sûr elles dorment mais s'empressent très tôt le dimanche d'aller embaumer le corps de Jésus; c'est l'aube, le soleil se lève à peine mais Jésus est ressuscité avant qu'elles n'arrivent au sépulcre (cf les propos des anges). En conclusion, Jésus est mort selon toute logique, le mercredi (jour de la préparation de la Pâque), la Pâque, jour de "grand sabbat" commence à 18h le jeudi (selon le calendrier lunaire juif) et se termine au début du vendredi soir à 18h, veille du sabbat hebdomadaire où les 3 femmes ont le temps d'acheter et préparer leurs aromates avant le début du samedi soir à 18h (jour de sabbat hebdomadaire). Ce n'est donc que le matin du dimanche qu'effectivement, elles se sont rendus au tombeau pour constater la résurrection annoncée de Jésus Christ 3 jours après.
  • Jude Gabriel Il y a 7 années, 7 mois

    Ce n'est plus moi qui vit c'est christ qui vit en moi
  • Afficher tous les 7 commentaires