L'absence de Jésus

L'absence de Jésus
Tirées de l'Évangile de Jean, Chapitres 13-16
par Robert J Walker

L'Absence de Jésus - Jean 13:33



" Enfants, je suis encore pour peu de temps avec vous : vous me chercherez ; et, comme je l’ai dit aux Juifs : là où moi je vais, vous, vous ne pouvez pas venir - je vous le dis aussi maintenant à vous. " (Jean 13:33)

43 jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus allait être séparé physiquement de Ses disciples. Ils le regarderaient partir dans les nuées. La Bible fait état de cet événement en Actes 1:9-11. " Après avoir dit ces paroles, il fut élevé de la terre, tandis qu’ils regardaient : une nuée le reçut et le déroba à leurs yeux. Comme ils fixaient leurs regards vers le ciel, tandis qu’il s’en allait, voici, deux hommes en vêtements blancs se tenaient là, à côté d’eux : Hommes galiléens, dirent-ils, pourquoi restez-vous ici, regardant vers le ciel ? Ce Jésus, qui a été élevé d’avec vous au ciel, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller au ciel. " Les disciples avaient suivi Jésus pendant environ trois ans, depuis la Mer de Galilée jusqu’à Jérusalem et partout entre ces deux endroits. Comme la brebis suit le berger, Jésus les a emmenés dans tous les lieux où Il s’est rendu. Et maintenant, leur Berger monte au ciel, et ils restent derrière, " fixant leurs regards vers le ciel  " et se demandant probablement ce qui allait se passer ensuite. Jésus est parti et de nombreuses interrogations ont dû s'entrechoquer dans leurs esprits. Où allons-nous aller ? Qui va nous conduire, s'occuper de nous et nous enseigner ? Comment allons-nous vivre désormais ? Cela doit avoir été un véritable traumatisme pour les disciples, d’être soudainement séparés de Jésus. Ils ne pouvaient pas s’envoler, la gravité retenant leurs pieds sur terre. Et sans Jésus dans leurs vies, ils se trouvaient face à un vide énorme.

Quand ma femme, Linda, était ici avec moi, nous étions inséparables. Comme des bœufs parfaitement appareillés, nous étions unis tous les deux pour porter tous les fardeaux de la vie. Maintenant, elle est " absente du corps et présente avec le Seigneur ", là où je ne peux pas aller. Cette séparation a fait un grand trou dans ma vie : il y a un siège vide à côté de moi à l'église tous les dimanches et un autre dans notre voiture quand je me déplace ; il n'y a plus personne pour venir m’embrasser ou me prendre dans ses bras avec affection chaque jour lorsque je rentre à la maison, et personne qui me demande comment s’est passée ma journée en voulant réellement le savoir. Je me languis de sa tête sur ma poitrine la nuit et de son sourire radieux me faisant comprendre qu’elle était heureuse que je sois à côté d’elle. Plus d'amour, plus de rire, plus de petites bêtises espiègles et plus de calmes promenades la main dans la main sur la plage. Elle est partie, et je suis là, en train de scruter le ciel et de m’écrier : " Où es-tu ? " Et je n’ai comme réponse qu’un silence de mort terrible.

Heureusement, cette séparation, bien que cruelle, n'est pas éternelle. En Actes 1 :11, les précieuses paroles des anges nous réconfortent et nous offrent une grande espérance : " Ce Jésus, qui a été élevé d’avec vous au ciel, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller au ciel. " Oh quelle précieuse pensée : Jésus revient avec ceux que nous aimons et qui demeurent au ciel avec Lui.

Quand tu viendras, resplendissant de gloire,
Prendre les tiens pour toujours avec toi,
Oh ! quel bonheur ! à ton cri de victoire,
En un instant, nous partirons vers toi !


Nous attendons avec une grande impatience cette merveilleuse réunion, alléluia, loué soit Dieu !

Prière : Père Céleste, combien cela a dû être épouvantable pour tes disciples lorsque Jésus a quitté cette terre ! Mais aussi quel bonheur pour toi de l’avoir de retour à la maison. Et de même, notre perte est également insoutenable, mais nous avons tout à y gagner ! Seigneur, " mets mes larmes dans tes vaisseaux; ne sont-elles pas dans ton livre ? " (Psaumes 56:8) Merci parce que tu as envoyé tes anges réconforter tes disciples et merci parce que leurs paroles sont des paroles d’espoir pour nous aujourd'hui.
Amen, viens Seigneur Jésus !

Paroles anglaises et musique : AJ Pearce, adaptation française : Ruth Demaurex


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

11 commentaires