"Le cordeau et le niveau"

"Le cordeau et le niveau"
Amos 7/7- 8

Introduction: C’est derrière son troupeau  que l’Éternel vint chercher Amos. Il était de condition modeste. C'était un bouvier; un de ces nombreux bergers ayant leur maison à Tekoa, mais passant sans doute la majeur partie de son existence dans le désert qui s'étend à l'Est du village, vers la mer Morte. Il élevait et gardait les moutons et c’est pendant qu’il gardait son troupeau que Dieu va l’appeler pour le servir. Amos 7/15

C’est alors que le nom d’Amos prit toute sa signification: "porter un fardeau". En effet, les royaumes d’Israël et de Juda étaient divisés et Amos qui était de Juda fut envoyé par Dieu pour prophétiser, annoncer la volonté de Dieu au peuple du royaume d’Israël.
Lourde tâche dont Amos dû s’acquitter, et c’est avec fidélité et intégrité que ce prophète accomplit son service pour l’Éternel.
A l’écoute de Dieu, animé par sa révélation et saisi par des visions divines, Amos délivra le message puissant de Dieu à tous ceux vers qui l’Éternel l’envoyait.

Parmi les cinq visions que ce prophète reçut de Dieu, une retiendra plus particulièrement  notre attention: "La vision du cordeau et du niveau."

 
1°) Le cordeau:
Alors qu’il recevait une vision de Dieu, Amos vit le Seigneur qui se tenait sur un mur.
Un mur qui était aligné au cordeau. Quel était ce mur ? 
Il s’agit du mur de la construction spirituelle du peuple d’Israël, le mur dont Dieu était le divin architecte. Un mur posé sur un fondement solide et élevé au cordeau.
Tous ceux qui ont quelques notions de maçonnerie savent que pour construire un mur il y a une méthode.
La meilleure façon de procéder consiste à tendre un cordeau, une cordelette qui a pour office de guider le bâtisseur dans sa construction et ainsi d’assurer le parfait alignement du mur.

Combien de murs sont bâtis chaque jour dans nos vies ?
Chacune de nos expériences sont autant de pierres avec lesquelles nous érigeons une construction. Certains ont réussi une œuvre magnifique et l’on ne peut que constater que le mur de leur vie est d’une beauté inimaginable. Les matériaux qu’ils ont utilisé et la rigueur dans la construction a donné des résultats non discutables. Il y en a d’autres qui par contre n’ont pas réussi cette vie qui leur a été confiée. Les matériaux, le fondement et la méthode pour construire n’ont jamais été respectés.
Le cordeau est tendu dans la vie de chaque homme et femme, il est là pour nous rappeler toutes les fois où nous dévions de la trajectoire, de la ligne droite que Dieu nous a fixé.

Dieu a tendu dans ta vie une cordelette fine et fragile pour te guider dans tes choix sur le chemin de la vie. Cette cordelette certains l’oublient, d’autres la coupent continuant de bâtir sans se préoccuper du résultat.
Négliger la cordelette de la conscience, c’est s’exposer à construire un mur tordu, fait de tromperies, de ruses, et finalement d’échecs. 1 Timothée 1/19

Regarder les ruines autour de vous: les foyers brisés, les autres que l’on essaie de consolider faute d’y avoir mis si peu le ciment de l’amour pour tenir les pierres ensemble.
Dès l’enfance la construction commence, le rôle des parents n’est-il pas d’aider et de conseiller les enfants pour que leur vie parte sur des bonnes bases.
Déjà, nous voyons des enfants dont le mur spirituel de leur vie est bancal et tortueux. Un mur qui est commencé de travers finira irrémédiablement de travers.

L’apôtre Paul l’avait compris et réalisé dans sa vie, il dira: Actes 24/16: “C'est pourquoi je m'efforce d'avoir constamment une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes.”

La cordelette avait été respectée dans la vie de Paul chaque pierre qui était posée dans sa vie l’étaient en référence à la cordelette de sa conscience.

Dieu est le Dieu de la droiture, il aime voir des vies droites et honnêtes. La droiture est la meilleure des garanties pour que la construction dure. Ecclésiaste 7/29

Peut être es-tu en train de chercher certains détours dans ta vie ?
Les but que tu t’es fixés ne sont peut être pas en alignement avec le cordeau que Dieu a placé pour ta vie. Le fait que Dieu te laisse construire n’est pas la garantie que tu es dans sa volonté.
Nous pouvons prendre l’exemple de tous ceux qui ont bâti en dehors des plans de l’architecte et qui ont vu un beau jour un bulldozer venir raser leur construction.

Persister à vouloir vivre en dehors des normes établies par Dieu lui-même, nous expose à voir Dieu venir un jour dans notre vie pour vérifier de quelle façon nous avons bâti.

Certains ont construit des murs de haines, de méchanceté sur lesquels ils ont inscrit  "propriété privée - défense d’entrer".
D’autres ont bâti des murs d’orgueil démontrant, aux yeux de tous, leur arrogance. Ce fut le cas de Nimrod qui construisit une tour en défi à Dieu. La tour de Babel eut pour résultat la confusion totale, les hommes ne se comprenaient plus entre eux. Ils n’avaient plus le même langage. Ces mots sont ceux qu’emploient de nombreuses personnes encore aujourd’hui quand ils constatent que leur vie sans Dieu sombre dans la confusion. On ne se comprend plus avec ma femme, on n’a plus les mêmes mots, les même désirs. Nos enfants n’ont plus qu’une envie partir de chez nous.
La dispersion du peuple de Babel est visible aujourd’hui dans l’éclatement des foyers de notre société.

Il y a aussi des murs d’idéologie. Le mur de Berlin en fut un exemple qui illustre bien les ravages que produisent de tels murs. Les opinions, les avis, les convictions que nous défendons sont comme des murs infranchissables que nous disposons devant tous ceux qui pensent différemment de nous. N’oublions pas que le mur de Berlin était bien gardé et que le franchir nous exposait au risque d’être tué. Certains ont des murs idéologiques dans leur cœur et malheur à celui qui essayera de le franchir.

Nous devons aussi constater que certains construisent un mur autour de la parole de Dieu.
Cela est une bonne chose, à condition qu’ils n’oublient pas d’y mettre une porte. (#Néhémie)
Au risque de se retrouver piégés à l’intérieur ou même parfois à l’extérieur.
La porte de la grâce laisse la possibilité d’entrer et de sortir. Mettre un mur d’interdiction, n’a rien de commun avec un mur de sanctification. Il est normal de séparer le saint du profane  Ézéchiel 42/20

Seule la religion oblige et exclut simultanément. L’évangile de la grâce n’oblige, ni n’enferme personne, mais il ouvre à tous les hommes l’immense cadeau de Dieu: “Jésus-Christ”.

Recevoir Jésus dans ta vie c’est être sûr de la réussite de ta construction.
Les prophètes de l’ancienne alliance parlaient d’une pierre, de la pierre principale de l’angle.
Jésus dira lui-même: Luc 20/17-18: “Que signifie donc ce qui est écrit: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle?Quiconque tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.”

La pierre qui peut te garantir d’avoir un mur qui plaise à Dieu, un mur solide et qui dure nous est révélée dans le livre des actes des Apôtres: Actes 4/11-12
Amos contemple le Seigneur sur un mur.
Si Dieu vient juger ta vie ce soir, quel sera le résultat de l’expertise de ton cœur?
"Le seigneur se tenait sur un mur aligné au cordeau"
Il semble que la construction avait été respectée et que le mur était en alignement avec le cordeau. Mais Amos nous dit que Dieu avait un niveau dans sa main.

2°) Le niveau de Dieu:
Verset 8: "L'Eternel me dit: Que vois-tu, Amos? Je répondis: Un niveau. Et le Seigneur dit: Je mettrai le niveau au milieu de mon peuple d'Israël....."

La question que Dieu posa à Amos doit nous faire réfléchir. Le Seigneur ne s’arrête pas aux apparences du mur. Même si ta vie semble droite, seul le niveau de Dieu sera l’instrument qui confirmera l’état de ton cœur.
Avec ce niveau Dieu reçoit l’entière révélation de ton mur.
Il détermine si le mur est bien posé sur le fondement de sa parole, un fondement d’une droiture absolue, la base de toute construction spirituelle. Il analyse aussi si les pierres que tu as posées sont bien à leur place, si le ciment a été également réparti. Rien n’échappe au verdict du niveau de Dieu. Il est l’instrument de la justice divine. L’entrée dans le ciel de Dieu est possible que pour ceux et celles qui ont réussi l’examen de passage. 1Corinthiens 3/12-15

Quel est ce niveau avec lequel le Seigneur déterminera le bien fondé de notre vie ?
Nous pouvons le découvrir en lisant la parole de Dieu: Le feu sera le niveau que Dieu utilisera pour contrôler notre vie. Pas un feu dévorant, un feu qui détruit et qui ruine, mais un feu révélateur, un feu qui sonde, qui éprouve. Ce feu, ce niveau le Seigneur le disposa sur la vie d’un jeune garçon qui croyait bien que son mur était droit.
Il s’agit du jeune homme riche dans l’évangile de Matthieu 19/16-ss 
Ce jeune homme posa la question à Jésus de savoir ce qu’il devait faire pour hériter la vie éternelle, ainsi par cette question il se mit directement sous le niveau de Dieu.
Croyant avoir construit correctement sa vie en observant la loi de Moïse il dut faire face au verdict du niveau: “ Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s'en alla tout triste; car il avait de grands biens.”
Tout son mur avait été bâti en dehors du véritable amour que Dieu attendait de lui. Lorsque Dieu prend le niveau de son amour et le compare avec notre mur, notre vie est instantanément révélée.

Dieu désire mettre son niveau dans ta vie, comme il l’a fait pour le peuple d’Israël.
Le prophète Amos le déclare: "le Seigneur dit: Je mettrai le niveau au milieu de mon peuple"

Peut être est-il le temps pour toi d’arrêter de te construire une vie sans Dieu qui n’aboutira qu’à  ruine et désespoir, confusion et désolation.
Ecclésiaste 3/1&3: "Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: un temps pour abattre, et un temps pour bâtir"

N’essayons pas de redresser un mur qui est penché, tordu. La vie nouvelle que le Seigneur Jésus-Christ t’offre réclame que ton vieux mur soit abattu pour que tu puisses désormais construire ta vie sur le fondement de la parole de Dieu.
Un mur dans lequel la pierre principale qu’est Jésus-Christ soit à sa place: "la place principale". Un mur qui est aligné sur le cordeau de la conscience et dont le niveau est celui de l’amour.

1 Corinthiens 13/2 : "si je n'ai pas l‘amour, je ne suis rien."



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire