Le jeûne

Le jeûne

Pour les être vivants, manger est un besoin vital.

L’avantage de l’être humain est la possibilité de faire des choix dans ce domaine. Choix influencés par le contexte, l'éducation, les expériences, la santé, les philosophies ou la  société. Il existe donc des jeûnes médicaux, forcés, pathologiques, spirituels... et bibliques.

Le jeûne dans l'Ancien Testament

➠ Humiliation et repentance, mais aussi joie et recherche de la face de Dieu

"C'est pour vous une loi immuable: au septième mois, le dix du mois, vous jeûnez et vous ne faites aucun ouvrage,  tant l'indigène que l'émigré installé parmi vous. En effet c'est ce jour-là qu'on fait sur vous le rite d'absolution qui vous  purifie. Devant le SEIGNEUR vous serez purs de tous vos péchés." (Lévitique 16.29-31)

Ainsi parle le SEIGNEUR le tout-puissant : Le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du  septième et le jeûne du dixième mois deviendront, pour la maison de Juda, des jours d'allégresse, de réjouissance, de  joyeuse fête. Mais aimez la vérité et la paix. Ainsi parle le SEIGNEUR le tout-puissant : Oui, on verra encore affluer des  peuples, et des habitants de grandes cités. Et les gens de l'une s'en iront dire à ceux de l'autre: " Allons, partons apaiser le SEIGNEUR, rechercher le SEIGNEUR le tout-puissant; j'y vais, moi aussi. " (Zacharie 8.19-21)

➠ Recherche de la volonté de Dieu et intercession

"Après cela, les fils de Moab et les fils d'Ammon, accompagnés par des Maonites, vinrent faire la guerre à Josaphat (…)  Josaphat eut peur: il décida de consulter le SEIGNEUR et il proclama un jeûne sur tout Juda." (2 Chroniques 20. 2-4)

➠ Le jeûne doit s’accompagner de gestes concrets motivés par l’amour en faveur d’autrui

"Le jeûne que je préfère, n'est-ce pas ceci: dénouer les liens provenant de la méchanceté, détacher les courroies du  joug, renvoyer libres ceux qui ployaient, bref que vous mettiez en pièces tous les jougs ! N'est-ce pas partager ton pain  avec l'affamé ? Et encore: les pauvres sans abri, tu les hébergeras, si tu vois quelqu'un nu, tu le couvriras: devant celui qui est ta propre chair, tu ne te déroberas pas. Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ton rétablissement  s'opérera très vite." (Esaïe 58.6-8)

Le jeûne dans le Nouveau Testament

➠ Préparation au ministère

"Alors Jésus fut conduit par l'Esprit au désert, pour être tenté par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante  nuits, il finit par avoir faim." (Matthieu 4.1-2)

"Et puis ce genre de démon ne peut s'en aller, sinon par la prière et le jeûne." (Matthieu 17.21)

➠ Le jeûne et (est) prière, écoute du Saint-Esprit

"Un jour qu'ils (l’Eglise d’Antioche) célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l'Esprit Saint dit: " Réservez-moi donc  Barnabas et Saul pour l’oeuvre à laquelle je les destine. " (Actes 13.2-3)

"Dans chaque Église Paul et Barnabas leur désignèrent des anciens, firent des prières accompagnées de jeûne et les  confièrent au Seigneur en qui ils avaient mis leur foi." (Actes 14.23)

Le jeûne biblique n'est pas : 

  • Un mode de paiement ou un moyen de faire fléchir un Dieu insensible
  • Une loi ou un rite imposés
  • Un sport spirituel … 

Le jeûne biblique est : 

  • Un moyen de se recentrer sur les choses « essentielles » d’en-haut (Colossiens 3.1-5)
  • Un moyen de chercher l’intimité avec Dieu, donc connaître sa volonté et recevoir ses ressources

Le jeûne, sous quelle forme ?

  • Nourriture et boisson
  • Autre

Comme la recherche de nourriture n’est plus la préoccupation No 1 de l’Européen du XXIe siècle, il y a donc d’autres passe-temps (ou dévore-temps) à remettre à leur juste place :

ma TV, mes jeux vidéo, Internet, mes  journaux, mes sports extrêmes, mes rituels domestiques, ma voiture, ma maison, mes sous, mes-potes-après le-boulot, mon shopping …………………………………………………………………………………. (A vous de compléter) 

Cas particulier : le Jeûne Fédéral en Suisse

En 1832, succédant aux jeûnes imposés par l’Eglise ou les cantons, la Diète institue un Jeûne Fédéral. Son esprit : reconnaissance et solidarité. 

Concernés par la vie de notre pays, le « bien-être » de ses habitants et le travail de ses politiciens,  nous pouvons faire au moins le minimum « spirituel » qui nous est suggéré une fois par année : 

Jeûner, chercher la pensée de Dieu et intercéder

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires