Le match

Le match

Je cours voir ce qui se passe, car j’ai entendu un cri ; le chat a-t-il fait une bêtise ? Mon tendre mari a-t-il mal quelque part ?
Quelle est ma déception de découvrir tout simplement qu’il n’en est rien. Il se trouve que j’avais oublié le fameux match de football de première division retransmis ce soir sur Canal…
Je suis certaine que si je fais un sondage parmi les sœurs de l’église, je serais rassurée , car ce n’est pas seulement mon cher et tendre qui est si expressif devant la télé en regardant une équipe de onze joueurs qui se faufilent entre ceux de l’équipe adverse. Ils s’envoient un pauvre ballon qui parfois n’a même pas le temps de toucher terre !!

Bon, il faut connaître le football pour faire une critique correcte, mais, voyez-vous, comme 95% des femmes je n’apprécie pas vraiment ces soirées où j’entends mon mari crier des ordres aux joueurs. En réalité malgré toutes les fois où je lui ai dit « arrête, ils ne peuvent pas t’entendre », il s’obstine et continue à croire que de son fauteuil et face au téléviseur, les joueurs pourront comprendre ses « conseils » de footballeur expérimenté de salon.

Ce matin en passant près d’un parc des sports, j’ai remarqué un terrain de foot, complètement abandonné. Les herbes avaient poussé un peu partout, les buts étaient rouillés et déplacés de leur lieu d’origine. Je me suis posé la question, « mais …pourquoi ? » C’est dommage de laisser un terrain comme celui-ci sans le nettoyer, vide et où personne ne va pouvoir jouer, car il est impraticable.
Un peu plus loin il y en avait un autre tellement beau, le gazon impeccable d’un vert magnifique, les emplacements pour marquer les buts fraîchement repeints.

Je ne suis pas venue vous parler du foot, ni le critiquer, simplement vous amener vers un autre terrain que malheureusement plusieurs d’entre nous avons quitté depuis longtemps.
Lequel, vous vous demandez ? Celui du jeûne et de la prière ! Nos assemblées se remplissent le dimanche pour rendre un culte à notre Dieu, mais se vident quand on leur demande de participer au match contre l’adversaire redoutable, l’ennemi de nos âmes.
Oui, je sais il y a toujours des bonnes excuses, la famille, le poulet qui va brûler, ton estomac qui ne supporte pas d’avoir faim, les amis qui viennent chez toi, etc.

La bible nous raconte l’invitation à un repas de noce qu’un homme a organisé; tout était préparé, mais ceux qui devaient venir, trouvèrent des prétextes pour ne pas le faire...Matthieu 22 : 1 – 6

Pourtant, les moments de jeûne et prière sont de véritables matches, où nous sommes nourris , fortifiés par notre Père pour intercéder pour notre église, pour nos amis pour nos familles. Nous pouvons connaître la voie que Dieu veut que nous prenions. Chaque prière, chaque louange qui s’élève au milieu de nous est un but dans le camp de notre adversaire. Nous pouvons enlever de sa liste de morts ceux que l’ennemi a réclamés, oui, nous sommes dans ces moments de véritables champions si nous nous laissons conduire par notre entraîneur, le Saint Esprit. Pas par nos forces, simplement par la grâce de Dieu, et son amour pour l’humanité.

Malheureusement, plusieurs d’entre nous préfèrent aller sur d’ autres terrains, car ils les trouvent plus beaux. Ils souhaitent une autre ambiance, des nouvelles techniques, car parfois la fanfare ne leur convient plus, les supporters sont trop bruyants ou pas assez , les chants trop vieux, les femmes n’ont pas de « casquette » etc. ..
Alors, Ils partent en abandonnant le meilleur terrain, sans réfléchir. Ce n’est pas de la faute du terrain s'il est inutilisable, mais c’est simplement leur choix. Il leur est en effet plus facile d’ attendre des résultats assis confortablement dans leur canapé, sans mouiller leur maillot, même s’ ils affichent leur fierté de faire partie de l’équipe « Je suis chrétien ».

Pourtant, il n’y a pas de conditions physiques ni d’âge pour pouvoir participer, et le seul risque est de devenir d’excellents tireurs aux buts si nous acceptons ce match. Pas pour nous glorifier ou par nos propres forces, mais simplement parce qu’il ne peut pas y avoir de victoire sans combat.
Réfléchissez-y !

Rendons tout l’honneur, la louange et l’adoration à Jésus, notre divin arbitre !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

4 commentaires
  • Lisiane Randi Il y a 5 années, 1 mois

    Quel joli texte! Son contenu est très riche d'enseignement que d'anecdotes qui font sourire. Merci sœur Myriam, bénie soyez-vous!
  • SabineFleur Il y a 8 années, 7 mois

    Seigneur, c'est tellement vrai cette exhortation, pardonne notre attitude, conduis nous, inonde-nous de zèle, bénis soit ton nom!!!
  • ririse9711 Il y a 8 années, 7 mois

    c'est vrai actuellement il n'y a pas foule au jeûne et prière, pourtant c'est très important pour l' œuvre de Dieu, notre adversaire le sait et il fera tout pour nous en empêcher. Jeudi dernier je devais y participer 12h14h. Le matin pas très en forme je me suis dis: "tu iras quand même". Sur la route j'ai dû traverser une zone de travaux, cela m'a paru interminable, j'allais être en retard. J'ai donc roulée très vite pour apercevoir trop tard un radar mobile aïe !! Pendant la prière j'ai eu beaucoup de mal à prier, un vrai combat.. mais nous avons passé un bon moment. Je suis allée faire mes courses tout de suite après, dans le magasin j'ai reçu un lot de 3 grosses boite de conserve sur le front !!! je suis rentrée a la maison avec une migraine, une grosse bosse.. et j'ai loué le Seigneur (j'ai pensé à Paul et Silas) tout cela pour dire que parfois il faut se faire violence car l'ennemi de nos âmes fera tout pour nous démotiver en ce qui concerne le jeûne et prière alors persévérons... merci à Myriam pour cette image pour le jeûne.
  • Afficher tous les 4 commentaires