Le plus dur, c'est de s'y mettre!

Le plus dur, c'est de s'y mettre!

Ça commence souvent un matin de printemps. Les premiers rayons de soleil nous précipitent avec délice dans notre garde-robe printanière. Là, les yeux brillants, nous enfilons notre jolie jupe bleue de l’an dernier, remontant bouton par bouton vers le haut, quand soudain, arrivée au crochet de la ceinture : Hhou !..Nous rentrons le ventre…Hhou ! Il manque encore quelques centimètres, nous retenons notre respiration…rien à faire ! Le laisser-aller de l’hiver a laissé des traces, et il est grand temps de se ressaisir.
La première contrariété passée, voici le moment des bonnes résolutions : c’est bien connu, le plus dur, c’est de s’y mettre.

Les premiers jours passent, c’est l’euphorie, la balance commence à redescendre, et on se prend même à rêver du jour où non seulement on pourra attacher le bouton de cette jupe, mais en plus, on nagera dedans ... le rêve ! Mais l’enthousiasme des premiers jours est rapidement mis à mal : le passage d’une tablette de chocolat, une invitation chez des amis, (où bien entendu, ça commence par de la quiche et pas par des bâtonnets de céleri sans sauce), le mot perversif de votre amie (qui n’a pas un gramme à perdre, elle) « Allez, mange, ce n’est pas ça qui va te faire grossir, tu te rattraperas demain »..Et voilà, c’est l’ouverture des vannes : en quelques jours, on reprend tout ce qu’on a bien peiné à perdre. C’est l’éternel recommencement. Un monsieur m’a même dit un jour : « ça fait 35 ans que ma femme fait des régimes, avec tous les kilos qu’elle a perdus et repris, elle a bien dû au total perdre une tonne ! ». Charmant !

Je trouve le mécanisme des régimes très instructif pour illustrer notre vie spirituelle : le plus dur, c’est déjà de s’y mettre, de passer du stade des bonnes résolutions (« Demain je m’y mets »), au stade de l’action ("je me discipline chaque jour pour prendre un temps de qualité à lire la Parole de Dieu et prier"). Les premiers jours nous confirment que c’est excellent, notre communion avec Dieu grandit, notre cœur est changé, notre attitude se bonifie. Comme c’est bon !
Puis vient le temps des tentations : «Oh, ce n’est pas pour une fois, je passerai plus de temps demain». «Ce n’est pas parce que je ne lis pas ma Bible aujourd’hui que je vais régresser !». Une petite entorse à nos résolutions, un peu de laisser-aller…et voilà, les vannes sont ouvertes, c’est le recul, et tout l’acquis précieux s’envole en fumée : il faut tout recommencer à zéro.

Une des clés de la réussite de notre vie spirituelle, c’est la constance, et la discipline. C’est notre responsabilité individuelle de nous entretenir et de tenir ferme. C’est même plus qu’un conseil, c’est un ordre que nous donne la Parole de Dieu. : «Maintenez-vous dans l’amour de Dieu» Jude 20 ; «Soyez fermes, inébranlables» 1 Cor 15.58 ; «Veillez, demeurez fermes dans la foi, fortifiez-vous».1 Cor 16.13. Ce n’est pas facile, cela demande de la discipline, une résolution ferme, du courage, et de la constance. L’apôtre Paul compare cela à l’entraînement d’un athlète, et c’est exactement ça.
Alors si des femmes sont capables de s’astreindre à des disciplines de fer pour gagner des médailles ou rester minces, alors nous sommes capables, nous aussi, de mettre tous nos efforts et toute notre énergie à poursuivre le seul but qui en vaille la peine, et arriver au bout de notre course sans que rien ni personne ne nous vole notre couronne (Apo. 3.10-11).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • tef09 Il y a 7 années, 1 mois

    AMEN!!!!!
  • surete Il y a 8 années

    Une des clés de la réussite de notre vie spirituelle, c'est la constance et la discipline.Bref la maitrise de soi.
  • RAOERA Il y a 11 années, 7 mois

    Chère Anne, Merci pour ces paroles qui je pense constituent des images qui nous sont familiers et sont accessibles. Constance! Voilà le mot qui nous faut pour suivre le Chemin tracé par Dieu pour Nous. Cela doit rimer avec l'abnégation et la persévérance et bien sûr l'honneteté. Il faut éloigner de notre propre personne l'hypocrisie. Mes soeurs, soyez constantes dans votre vie. Seul le commencement est difficile mais après quelques temps, cela ira tout seul c'est devenu presque automatique. Que la grâce de Dieu soit avec Vous. Amen