Le poids que personne ne pouvait soulever

Le poids que personne ne pouvait soulever

Le pasteur Richard Wurmbrand raconte comme, jeune enfant, il a été enseigné dans la crainte de Dieu et dans la conscience de sa Toute-Puissance.

A 8 ans, il entend quelqu'un se moquer de Dieu : « S'IL est Tout-Puissant, peut-IL créer un poids si lourd qu'IL ne puisse le soulever ?….Si oui IL n'est pas Tout-Puissant, puisqu'Il ne peut le soulever, si IL peut le soulever, IL n'est pas Tout Puissant puisqu'IL n'a pas pu créer quelque chose de plus fort que LUI...Richard-enfant a trouvé ça drôle et n'a plus pensé à la Toute-Puissance de Dieu !

Malheur à ceux qui scandalisent un de ces petits…

A 27 ans : il découvre la Bible, et comprend que « Dieu avait fait un poids qu'IL ne pouvait soulever » :

Un bébé de quelques livres du nom de Jésus vint au monde dans une étable de Bethléhem : Il ne pouvait se soulever : sa mère le portait.

Il ne pouvait se nourrir, sa mère l'allaitait.

Lorsqu' Hérode voulut éliminer les bébés nés dans la période de la naissance de Jésus (ayant appris par les mages, la naissance d'un bébé annoncé comme futur roi par prophétie), Joseph divinement averti, s'enfuit avec toute sa famille, en toute hâte! Ils y restèrent jusqu'à ce que tout danger soit écarté... le bébé n'avait pas conscience du complot tramé contre lui, un poids qu'Il ne pouvait soulever… Joseph n'aurait pu éviter la mort de ce bébé, sans la révélation surnaturelle, le conseil et l'aide de Dieu.

Ses parents l'ont habillé, nourri, soigné, consolé, enseigné, amené à la synagogue, etc...Quel poids pour un Dieu si Puissant de revêtir la condition humaine : devenir un si petit enfant, vivre une vie d'homme-limité… « un poids qu'Il a accepté de prendre » par obéissance à Son Père Céleste.

Quand nous, humains, sommes restreints dans notre liberté par un plâtre ou immobilisé dans un lit, condamné à ne pas bouger, pour une raison grave...c'est juste énorme la subite privation de libertés...alors que devait penser Jésus après avoir quitté la gloire Céleste, pour s'incarner dans un corps et une vie d'homme!

Quelle abnégation, quelle souffrance !

Pour son épanouissement personnel ? Non, par Amour, pour venir à notre secours : pour venir soulever ce poids que NOUS ne pouvions porter !

2 Corinthiens 8.9 Vous savez comment notre Seigneur Jésus-Christ a prouvé son amour et sa grâce envers nous : il était riche, mais il s’est fait pauvre et, par amour pour vous, il a vécu pauvrement afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis.

L'ultime et terrible étape par laquelle Jésus a accepté de passer :

Il a été menotté, attaché comme un brigand, Lui le Dieu qui est Amour. On s'est moqué de Lui, on Lui a craché au visage.

Il a accumulé les punitions : le fouet, la couronne d'épines et la crucifixion entre deux brigands, à la vue de tous, comme un être abhorré.

Des siècles avant la venue de Jésus sur terre, David a écrit prophétiquement le Psaume 22, il y décrit avec tant de précision les souffrances de Jésus, que nous évoquons maintenant : il explique ce qui n'a pas été visible aux yeux des hommes, la partie invisible de cet immense poids : Jésus a eu à lutter contre les taureaux de Basan, contre les chiens et les méchants…

C'est un immense combat cosmique contre les forces du mal que Jésus a remporté ce vendredi-saint, et grâce à Sa Victoire nous sommes au bénéfice de ses effets : Luc 10.19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.

Ce poids-là, cette bataille, personne dans tout l'univers, n'aurait pu l'affronter et remporter La Victoire Parfaite, si ce n'est Jésus ! IL l'a fait pour le Salut de l'humanité.

En effet le péché s'attache à nos pas dès notre naissance : ce poids, nous ne pouvons nous en débarrasser, par nous-mêmes : Ce dernier est entré dans le monde par la séduction du diable exercée sur les hommes.

Dans l'exercice de leur libre-arbitre, don accordé aux hommes, par Dieu dans Son Amour… ils en ont fait mauvais usage... Ils ont été séduits par l'idée de « devenir comme des dieux »... Ils ont été trompés par satan: ils ne sont jamais devenus comme des dieux mais ont été chassés de l'Eden, privés d'un dialogue régulier et limpide avec Dieu, soumis à la tentation, à la souffrance du péché consommé, soumis aux conséquences du péché : à la maladie, et à la mort.

Jésus Le Seul, en acceptant de s'incarner dans la condition humaine, pouvait prendre sur Lui la punition à notre place, IL a payé une fois pour toute et pour l'éternité le prix de notre rachat. Si nous acceptons et recevons consciemment ce cadeau, le pardon que Jésus nous offre, le plus beau qui puisse nous être fait sur la terre, le contact avec Dieu est rétabli, nous pouvons à nouveau entrer en relation avec Lui.

Que ferons-nous ? Continuerons-nous à nous moquer, à ignorer cet Amour, à le mal juger, ...et... à subir les conséquences du péché dans notre vie ?

Ou accepterons-nous de considérer un si grand cadeau, répondrons-nous à tant d'Amour, recevrons-nous dans notre coeur Jésus, accepterons-nous d'être sauvés ? Renoncerons-nous à la mort loin de Dieu, choisirons-nous la mort-passage vers... l'avenir éternel, dans l'Amour de Notre Bon Père Céleste ?

Il a soulevé ce poids qui pesait sur notre vie, sur notre âme, personne, si ce n'est Lui, ne pouvait nous en délivrer ! Il nous a libéré pour l'éternité !

IL est le Tout-Puissant Sauveur, IL nous a délivré du poids du péché et de toute la puissance de l'ennemi de nos âmes.

Jean 8.36 : Si donc c’est le Fils qui vous donne la liberté, alors vous serez vraiment des hommes libres.

Que Jésus soit choisi, suivi, aimé, adoré pour toujours non seulement par les anges ...mais encore par des milliards d'hommes.

Nous chrétiens, nés de nouveau, restons dans la crainte de Dieu, dans la foi inébranlable en Sa Toute-Puissance et en Sa Souveraineté sur tous et tout.

 

REFLEXIONS sur un texte de Richard Wurmbrand , tiré de ses méditations quotidiennes 

 

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires