Le renoncement à soi n’est pas l’affaire d’un seul jour !

Le renoncement à soi n’est pas l’affaire d’un seul jour !

“Prenez votre quotidien, votre vie de tous les jours—votre sommeil, vos repas, vos trajets au travail, et votre train-train habituel—et offrez les à Dieu comme un sacrifice.”(Paraphrase de Romains 12:1)

Vous avez abandonné votre vie au service de Dieu. Peut-être avez-vous même renoncé au vrai gros chèque de votre paye, que vous aviez l’habitude de gagner dans votre travail “séculier”. Mais si vous pensez que vous avez tout abandonné, —une fois et pour toute—, c’est le temps de réfléchir encore.

En tant que membre de Saddleback, je suis quelquefois tentée de penser que mes problèmes de renoncement à soi furent résolus quand je rejoignis le personnel de l’église, des années auparavant. Mais les vilaines idoles croupissent toujours dans mon coeur. Il y a des aspects de la vie que je cache à Dieu, et que je retiens. Qu’en est-il de vous? Avez-vous donné vos idoles à Dieu récemment?

Nous voulons tout laisser dans les mains de Dieu, mais la réalité quotidienne de cela échappe à plusieurs d’entre nous. Nous ne pouvons simplement pas accomplir le meilleur but de Dieu pour nous sans Lui abandonner notre volonté et notre vie. Renoncer à soi, que l’on peut définir comme :”l’action d’abandonner sa personne ou ses biens à l’autorité d’une autre personne…, de donner son pouvoir, ses objectifs et plans” est un acte réfléchi, intentionnel, une réponse quotidienne au Saint-Esprit. C’est s’accorder avec Lui que Christ est Notre Roi et que nous Le servirons au dessus de toute autre chose. Cela commence dès le moment où nous acceptons de faire de Jésus-Christ notre Sauveur et Seigneur et cela continue pendant que nous Lui cédons progressivement la seigneurie sur tous les aspects de notre vie,y compris notre famille, notre ministère, nos finances, notre maison, notre voiture, nos loisirs, nos amitiés, notre éducation, nos émotions, notre croissance spirituelle et plus encore….

Renoncer à soi est l’un des plus grands défis de foi auquel vous serez confronté, mais étape par étape Dieu va vous préparer à être complètement à Lui, à être totalement engagé dans Ses buts pour votre vie. Au fur et à mesure que vous marcherez avec Lui plus intimement chaque jour, vous accroîtrez votre confiance dans le Seigneur des seigneurs et Jésus deviendra totalement suffisant pour vous.

Probablement, la chose la plus difficile à abandonner à Dieu—et cela peut paraître absurde, parce vous vous attendiez à ce que je dise mes enfants—fût l’immense maison, de cinq chambres que j’achetais cinq ans après mon divorce. Je savais que ma maison appartenait à Dieu et que je n’étais simplement qu’une intendante de ce qu’Il m’avait confié, mais cela n’empêcha pas qu’elle devienne une idole. Ma merveilleuse maison au code postal de classe; je ne pouvais pas imaginer y renoncer, particulièrement si Dieu me voulait me faire habiter dans un lieu que je n’aimais pas.

Je compris finalement que j’étais supposée vendre cette maison, mais pendant une année entière, je résistai et refusai de le faire. Quel cauchemar je vécus en essayant de découvrir le meilleur projet de Dieu pour ma vie tout en continuant de m’accrocher à mes souhaits obstinés.

Quand je déménageai pour une plus petite maison, j’eus soudain plus de temps et d’énergie. Je réalisai que je pouvais me concentrer plus assidûment sur l’écriture, ce qui était quelque chose que je n’avais pas été capable de faire auparavant avec toutes les réparations, les tâches domestiques et la décoration.

Quelle est “votre grande maison?”

Peut- être avez-vous une “grande maison” (ou une idole) à laquelle vous vous accrochez et refusez de céder à Dieu. Ou peut-être vous ne pouvez pas clairement identifier, ce à quoi vous êtes accrochés. Le plan d’action suivant, à six étapes, du renoncement à soi vous aidera à découvrir les aspects de votre vie que Dieu veut que vous Lui soumettiez. Appliquez ce plan d’action pendant les dix prochains jours pour établir quelques nouvelles habitudes qui vous aideront à progresser sur le chemin de votre destinée.

Les dix jours de défi

1. La Révélation—cherchez la vérité

Chaque matin (ou à tout moment choisi pour votre culte personnel) ne faîtes rien d’autre mais soyez calme et faîtes taire votre âme. Demandez au Saint-Esprit de se montrer pendant ces dix jours d’action pour vous révéler la vérité à propos de toute relation, situation, possession, émotion ou activité qui vous empêcherait d’accomplir votre destinée sur la terre. Ecoutez attentivement. Inondez ce temps, de prière et de lecture de la Bible. Attendez vous à ce que le Saint-Esprit vous donne des impressions au sujet d’une personne,d'une place, d’une chose, d’une émotion ou d’un comportement auquel vous seriez en train de vous attacher trop profondément.

2. La Recherche—faîtes votre démarche et votre devoir

Jouez les détectives dans votre propre vie. Chaque jour essayez d’identifier et de clairement comprendre vos pensées à propos de s’abandonner au Saint-Esprit. Vous pourriez appeler un ami de confiance pour discuter vos options en ce qui concerne les solutions, lire un livre sur comment d’autres ont résolu ce problème, parler à un conseiller chrétien, et/ou assister à une conférence appropriée. Continuez de poser des questions et de chercher les réponses jusqu’à ce que vous en arriviez à découvrir l’étape suivante de votre renoncement.

3 Le calcul—mesurez le coût

Evaluez ce qui pourrait changer si Dieu décide de reprendre ce à quoi vous aurez renoncé. La Bible nous enseigne de juger le coût: « ainsi donc quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple » (Luc 14:33). Posez vous la question “et si Dieu prenait ma voiture, mes parents, mes économies, mon petit groupe, mon confort personnel, mon temps ou ma santé?” préparez-vous à maintenant renoncer à ce que vous avez dit que vous abandonneriez. Gardez-vous de tactiques de négociation du genre, “Dieu, je renoncerai à ceci si Tu veux bien………”

Ce n’est pas une négociation d’otage où vous demandez ce que vous voulez recevoir en échange de ce à quoi vous êtes prêts à renoncer Dieu possède déjà toute chose! Vos options sont les suivantes:a) renoncer, ou b) ne pas renoncer.

4. La transformation—ayez la mentalité de Christ

Après que le Saint-Esprit vous aura révélé une occasion de renoncement et que vous aurez fait votre devoir et en aurez mesurer le coût, suivez le conseil de l’Apôtre Paul et appliquez volontairement la mentalité de Christ à votre réponse imminente: “Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformez par le renouvellement de l’intelligence. Afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.”(Romains 12:2)

Cherchez à ressembler davantage à Christ, focalisez-vous sur Lui et demandez-Lui de transformer votre pensée. Etudiez les passages appropriés de l’Écriture alors que vous renoncez à un domaine particulier de votre vie. Si vous désirez moins qu’une transformation permanente, vous n’êtes pas en train de considérer sérieusement le sujet du renoncement à soi. Vous êtes simplement en train de considérer l’idée d’une résolution du nouvel an en attente d’être brisée.

5. Déclaration—renoncez publiquement à votre volonté

Dîtes à Dieu que vous consentez à abandonner votre vilaine idole. Car renoncer est un acte de la volonté, pas le rôle d’une émotion ni d’un sentiment, écrivez une déclaration officielle de l’action que vous avez décidé d’entreprendre. Vous pouvez écrire votre déclaration dans un journal, même si vous devez l’écrire en code secret comme je l’ai fait plusieurs fois pour éloigner des lecteurs indélicats de mon chemin. Ensuite déclarez votre décision à un autre chrétien et demandez à cette personne de vous en tenir pour redevable.

6. Consécration—commencez en priant

Entourez-vous d’un ou de plusieurs guerriers de la prière qui vont s’engager à prier pour vous afin que vous puissiez accomplir ce renoncement. Demandez-leur de prier aussi longtemps que cela sera nécessaire. Puis attendez-vous à une réponse radicale ou une rescousse de la part de notre merveilleux Dieu, même si Sa reconnaissance prend plus de temps que vous n’auriez prévu.

Le “un jour de défi”

Si tout cela vous semble trop dur pour l’instant, optez pour le “un jour de défi”. Priez avec ferveur et avec détermination, choisissez de renoncer à une chose qui domine sur vous, (n’importe quoi, du café à la télévision ou au téléphone) pendant vingt quatre heures. Observez et notez quelque bénédiction qui en résulterait dans vos relations, dans votre niveau d’énergie ou dans d’autres aspects, comme votre comportement par exemple.

Article de Katie Brazelton

Katie Brazelton sert comme Directrice des études bibliques pour femmes à l’église de Saddleback et dirige le séminaire de la congrégation. En tant que consultante chrétienne, diplômée de la planification de la vie avec une clientèle internationalement basée, elle a, avec succès, dirigé des centaines de femmes qui cherchent à donner un sens à leur vie.

Dr Brazelton est aussi l’auteur d’une nouvelle série publiée récemment intitulée le Chemin du but pour les femmes.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Lisiane Randi Il y a 5 années, 7 mois

    Seigneur Dieu, aide-moi à vivre ce renoncement de soi auquel tout chrétien doit faire face et être soumis. Guide-moi, enseigne-moi, montre-moi à quoi je dois renoncer par Amour pour Toi. Que ta volonté soit faite dans ma vie maintenant et tout le temps qu'il me restera à vivre. Gloire à Toi Père. Dans le nom de Jésus, AMEN!