L'enfant prodigue, version d'aujourd'hui

L'enfant prodigue, version d'aujourd'hui

 Je connais le patron d'une station service qui a accueilli son fils clochard disparu depuis des années après avoir « dilapidé sa part d'héritage avec des filles ». Le frère aîné, co-directeur de la station, est furieux d'apprendre que son père le reprend comme pompiste.

En l'écoutant j'ai cru relire l'évangile :
« Moi j'ai travaillé toute ma vie, lui n'a jamais rien foutu. Après la vie de voyou qu'il a menée et les soucis qu'il a causés à mes parents, je ne comprends pas mon père ! »

J'aurais sans doute réagi comme lui si j'avais vécu cela avec l'un de mes frères !

Extraordinaire cet amour du père qui a eu « tant de soucis en attendant son fils » et qui pardonne : «Mon fils était mort, et il est revenu à la vie.» (Luc 15:24)

Cet évangile du prodigue est révélateur : lorsqu'on fait le mal, c'est d'abord à Dieu qu'on fait du mal, c'est surtout lui qui souffre de nos infidélités. Quand on s'éloigne de Lui, il s'inquiète, quand on se met dans des situations impossibles, il nous attend toujours au bout de nos impasses ou derrière les volets clos de nos cœurs endurcis.

Faire le mal, pécher, ce n'est pas seulement enfreindre des lois et des interdits, c'est surtout « faire souffrir Dieu qui nous aime et qui mendie notre amour » (Thérèse de Lisieux). Dans la repentance et la réconciliation, la vraie joie du pardon c'est de savoir que Dieu est ravi de nous redire son amour et sa tendresse. En effet lorsqu'on refuse de se comporter avec lui comme des fils, on l'empêche d'être Père !

Paul écrit dans sa lettre à Timothée : « Moi qui autrefois ne savais que persécuter et blasphémer, le Christ m'a pardonné ... » (1 Timothée 1:13). C'est important de savoir que nous sommes des « pécheurs pardonnés » et que Dieu nous aime malgré nos fautes et nos errements. Cela devrait nous inciter au pardon, à l'indulgence, à la patience, et à ne pas déclarer :« celui-là est impardonnable ».

Dans la société d'aujourd'hui où l'individu est souvent considéré comme un rouage économique qui doit être rentable et performant, notre responsabilité de chrétiens est de nous rendre proches de ceux qui ne sont ni rentables, ni performants, tous les exclus et les laissés pour compte, car ils sont pour nous des frères bien-aimés, puisque nous avons un même Père.

Père Jean-Victor Galisson

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
6 commentaires
  • Elsa Bénévole du Top Il y a 6 années, 11 mois

    Amen. Qu'il en soit ainsi. Père merci pour ta miséricorde. Accorde moi la grâce d'être miséricordieuse commd toi.
  • 5784d1de-3d43-49eb-b398-37ec016bc683 Il y a 6 années, 11 mois

    Une soeur merveilleuse nous a laissé une parole qu'elle avait reçu en allant tout simplement à son garage. Elle ne s'y attendait pas du tout etype c'est pourquoi ce message est d'autant plus important. Voilà ce qu'elle a reçu : " Jésus veutu nos mots d'amour. Il y a une tristesse dans le son coeur, aucune condamnation, juste une invitation à l'aimer, à le lui dire. Il est fou amoureux de chacun de nous. Il a besoin de nos mots d'amour. Il y aspire comme une terre assoiffée. Il veut être un avec nous. Il désire ardemment cette communion, cette réciprocité. Les temps seront difficiles et nous aurons besoin d'être un avec lui AMEN5
  • Krystouss Doudou Il y a 8 années, 7 mois

    Waouuuh , Merci pour ce partage . j'avoue qu'il y'a pas longtemps que j'ai vraiment compris et intégrer le mystère caché derrière l'histoire de l'enfant prodigue , car je trouvais celà tellement injuste , mais Dieu merci il n'en est plus ainsi . Jesus , Notre Frere lui même nous rappelle qu'il est venu non pas pour les justes , mais pour les pécheurs . Par ailleurs , cette pensée de (Thérèse de Lisieux) " Faire le mal, pécher, ce n'est pas seulement enfreindre des lois et des interdits, c'est surtout « faire souffrir Dieu qui nous aime et qui mendie notre amour » .", m'a vraiment marqué , elle est tellement vraie et profonde , si bien que je souhaiterais avec la Grace de Mon Père Yahve , me souvenir de celà afin d'être mieux apprécié par Lui et ne plus le faire souffrir par mes multiples égarements . C'est vrai que Dieu nous aime d'un amour immense et ne regarde pas toujours à nos coeurs endurcis pour nous venir en aide , car nous sommes d'avance des « pécheurs pardonnés » , mais Cela devrait non pas nous amener a abuser de sa miséricorde et de sa Bonté , plutôt nous inciter au pardon, à l'indulgence, à la patience, Eternel c'est toi qui nous sanctifie , aussi je te demande de le faire pour chacun de tes enfants afin que nous soyons dignes d'être appelés Enfants de Dieu et ce au travers de nos actes , pensées , et paroles . Seigneur, je réalise combien de fois tu peux souffrir de nos manquements , humblement je te demande Pardon pour celà et je t'en supplie fais luir dans nos coeurs le Véritable Amour et respect que nous devons avoir pour Toi , Au Nom Puissant de jesus , Amen !!!
  • Afficher tous les 6 commentaires