L'épuisement d'Elie (fin) : le renouvellement de l'esprit

L'épuisement d'Elie (fin) : le renouvellement de l'esprit

 Une fois renouvelé dans son intimité avec Dieu, son âme rassurée quant à l’amour de son Créateur, Elie le prophète va vivre un dernier temps fort à Horeb. Il va aller à la rencontre du murmure doux et léger qu’il reconnut comme la manifestation de Dieu pour lui.

Il sort de sa retraite, pour se tenir dans la présence Divine.

L’Eternel nous appelle nous aussi à quitter nos retranchements, à nous tenir dans la présence de celui qui a été «comme nous, tenté en toutes choses» mais sans commettre de péché, et qui peut par la même compatir avec nous, comprendre nos crises et nos questions, pour nous secourir parfaitement.

«Approchons nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins» (Hébreux 4:14-16).

Nous couper du reste de l’église, nous replier sur nous mêmes, choisir de nous retirer de la course pour ne plus être exposés aux coups... peut sembler la solution parfaite pour certains d’entre nous aujourd’hui, mais à l’instar d’Elie, ce choix n’est pas en mesure de répondre à nos questionnements.

En sortant de la grotte, Elie va au devant de son Dieu et signifie par là qu’il recherche sa présence, son intimité, et ses paroles. Il nous faut faire ce pas de foi, prendre ce risque de nous présenter devant notre Sauveur afin de recevoir sa vision sur notre situation. Notre peur ? Que cette réponse ne soit pas celle que nous désirions entendre ! Mais elle sera toujours celle dont nous avons besoin. Croyons nous encore qu’Il nous aime, et qu’Il n’a pour nous que le meilleur ?

Elie cache son visage dans les pans de son manteau. Par ce geste, le prophète reconnait la Sainteté de Celui dont il s’approche. Nous aussi devons nous souvenir que Celui que nous prions est le Dieu très Saint, dont la justice a nécessité le sacrifice de Christ pour nos péchés. Sa proximité en Jésus n’a pas fait disparaître cet aspect essentiel de sa Divinité.

Une fois dehors, Elie se tient dans Sa présence, et attend avec foi. Pas de véhémence, juste une attitude calme et confiante. Il reconnait la Souveraineté de Celui qui a toutes choses entre ses mains, et qui garde un contrôle parfait sur notre vie, même quand nous en doutons, même quand nous ne comprenons pas pourquoi Il permet à certains évènements douloureux de se réaliser...

Une fois de plus, Dieu va s’adresser à son serviteur, et lui donner une chance de s’expliquer. Pourquoi ? Parce qu’Il ne cesse jamais d’user de patience dans son amour pour nous et peut-être aussi pour permettre à Elie de comprendre les paroles qui suivront.

Dans sa réponse, l’Eternel va dévoiler à Elie le reste de son plan pour sa vie.
Il n’en avait pas fini avec lui ! Il n’avait pas oublié ses actes de dévotion, sa fidélité, et ses épreuves. L’Eternel confirme son serviteur dans sa position spirituelle et lui révèle ses ambitions pour lui.

«Va, reprends ton chemin» (v.15) Quel bel appel du Maître !

Elie devait couronner deux rois et prophétiser sur leurs actions futures, mais surtout il devait faire la rencontre de celui que Dieu avait choisi comme son remplaçant: Elisée.
Il devait encore former celui qui guiderait les prochaines générations de croyants vers leur Dieu!

A notre tour, quel héritage voulons nous laisser à la génération qui nous succédera ? Quel message lui transmettre ? Celui d’un repli sur nous-mêmes, d’une démission ? Ou celui de la foi qui prend des risques, qui s'appuie sur un Dieu attentif à ses enfants et à qui rien n’est impossible ?

Croyons nous que plus personne n’est intéressé par l’évangile? Comme Elie nous découvrirons qu’ils sont encore nombreux ceux que l’Eternel s’est réservé, qui sont restés fidèles à sa Parole ! 7000 pour le prophète, et combien plus pour nous qui vivons les temps de la fin ?

«La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson» (Matthieu 9:37-38)

Charles Spurgeon dit un jour: «Si une autre situation avait été meilleure pour vous que celle dans laquelle vous vous trouvez actuellement, Son amour Divin vous aurait placé là-bas»

Que cela signifie t’il ?

Que Dieu sait ce qu’Il cherche à accomplir avec la vie que nous lui avons donnée lors de notre conversion... Osons lui faire confiance!

Son amour pour nous ne dépend pas de ce que nous réalisons ou pas: Il nous a aimé le premier, au moment où nous n’avions encore rien accompli pour lui. Nous sommes ses enfants, son amour est inconditionnel, c’est Lui qui nous a choisis !

Mon frère, ma soeur, reprends courage et laisse aujourd’hui ton esprit être renouvelé par celui qui n’en a pas encore fini avec ta vie !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

9 commentaires