Les boosters de la foi

Les boosters de la foi

Un des privilèges que nous avons en tant qu’étudiants de l’Institut Biblique du Québec, c’est celui de participer à des conférences avec des hommes de Dieu exceptionnels. Ainsi, pendant mes trois années de formation, j’ai pu entendre David Wilkerson, Tim Dilena, Jim Cymbala, Tommy Barnett, Claudio Freizon, pour les plus connus d’entre eux. Dernièrement, nous avons vécu notre ressourcement spirituel, un temps préparé pour les étudiants de l’I.B.Q. en début de session. Le prédicateur était Franck Alexandre, un pasteur français qui a un ministère international et qui mérite vraiment d’être connu. Il a apporté un message intitulé les « boosters » de la foi dont voici un résumé :

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. Pour l'avoir possédée, les anciens ont obtenu un témoignage favorable. C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles » (Heb 11.1-3)

La version Darby dit : « La substance des choses qu’on espère… »

Une substance signifie littéralement : « La matière, l’élément, le fond, la base, l’essence, le corps »

Nous pouvons tous devenir des personnes à succès dans le ministère, comme les plus grands d’hier et d’aujourd’hui, car la foi nous est donnée, elle est là, pour chacun d’entre nous. La foi n’est pas une illusion ou un mirage !

Nous sommes appelés à entretenir notre foi, y veiller et en prendre soin. Pour cela, nous avons l’énergie de la Parole. De la Parole, nous recevons la foi et par la foi, nous annonçons la Parole.

Voici quelques « boosters » de foi qui sont à notre disposition :

Booster n°1 – La puissance de la rédemption

Adam et Eve étaient enseignés par Dieu Lui-même. La foi était à son « top » à cette époque mais à cause du péché, elle a été détournée de son objectif premier, vers l’idolâtrie, l’astrologie, l’argent, les esprits, les gourous, l’ego,…

La chute de l’homme a eu des répercussions sur la foi mais il faut comprendre que la foi, aujourd’hui, prend sa source dans la rédemption.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (Eph 2. 8-10)

Jésus est venu « booster » la foi qui sauve. La rédemption nous replace sur la trajectoire de la foi vivante.

Booster n°2 – La passion pour Dieu et pour son œuvre

« Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions » (Eph 2.10)

Nous sommes appelés à fixer nos regards sur Jésus qui est le chef de la foi qui sauve. Nous pouvons dire qu’il aime la foi et que c'est la foi qui peut nous rendre agréable à Dieu. Notre foi l’intéresse et l’interpelle et il s'est engagé à en être le rémunérateur. (Heb 11.6).

Nous devons apprendre à nous laisser passionner par ce qui passionne Dieu pour devenir passionnants.

Alors que l’Église d’Écosse sommeillait, qu’elle était moribonde, l’évangéliste John Knox a prié en ses termes : « Donne-moi l’Écosse ou je meurs ! »

William Booth, le fondateur de l’armée du salut avait l’habitude de dire à ses soldats : « Allez chercher les âmes et allez chercher les pires ». Il a parcouru 5 millions de miles dans sa vie et prêché 60 000 sermons. Il disait : « Travaillez comme si tout dépendait de votre travail et priez comme si tout dépendait de votre prière ».

L’histoire chrétienne nous laisse des exemples d’hommes de Dieu dont la passion pour Dieu a « boosté » leur foi.

Booster n°3 – La Parole de Dieu

Lincoln a déclaré : « La Bible est le meilleur don que Dieu ait jamais fait aux hommes »

Elle est comme une épée tranchante (Heb 4.12), un marteau qui brise le roc (Jer 23.29).

La foi vient de ce qu’on entend (Rom 10.17) et le secret est dans le cœur des gens désespérément affamés de la Parole de Dieu.

Un journaliste a assisté à certains des meetings de David Hattaway, un évangéliste anglais et il a été bouleversé en voyant les signes qui se produisaient. Alors, le journaliste lui a demandé quel était son secret. L’évangéliste a répondu : « Ici, nous n’avons pas de musiciens, d’instruments, de micros. Nous n’avons pas de chauffage… » Le journaliste a continué en lui posant la question : « Mais dîtes-moi, quel est le secret ? ». David Hattaway a répondu : « Ils sont désespérément affamés de Dieu »

Booster n°4 – Les manifestations surnaturelles

« Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu'elles apprirent et virent les miracles qu'il faisait…Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser » (Act 8.6 ; Act 8.12

Il y a certaines personnes qui ont besoin de voir pour croire. Le miracle est un signe de Dieu qui sert à capter l’attention. Prenons garde de ne pas placer le miracle au dessus du salut qui lui est éternel mais rappelons-nous que souvent, après un miracle, les gens viennent en masse pour écouter l’évangile qui les mènera au salut.

Depuis 1996, Franck Alexandre va pratiquement tous les ans en Uruguay. Ce pays pratique énormément les sciences occultes. Plus de 2000 maisons sont réservées au culte Macumba dans la seule ville de Montevideo. Chaque année, plus de 100 000 personnes offrent des idoles à la déesse Imangea. Ce pays a aussi été très fortement marqué par les convictions du conquistador « Artiga » qui était agnostique. Une campagne a été tenue dans une ville où il y a une immense statue d’Artiga qui surplombe une immense colonne. Les Uruguayens ont été stupéfaits de voir le Saint-Esprit œuvrer au pied de la statue : une femme infirme, pour laquelle il n’y avait aucun espoir sur le plan médical a été touchée par la puissance de Dieu. Elle a lâché ses béquilles pour marcher, sauter et courir.

Un évangéliste qui exerce un ministère de guérison international a déclaré : « je continuerai à prier pour les malades même si je ne vois personne être guéri, cela seulement parce que Dieu m’a demandé de le faire ! »

Booster n°5 – L’arsenal de la communion

La prière

« Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez » (Mat 21.22

Evan Roberts a prié pendant 11 ans avant de voir le réveil toucher le pays de Galles en 1904. A l’âge de 26 ans, Roberts n’avait plus de temps pour l’amusement, il priait nuit et jour. La propriétaire de son logement venait souvent voir ce qu’il se passait chez lui car il priait avec une voix forte. Elle pensait qu’il était possédé.

Le Revivaliste John Wesley a dit : « Dieu fait tout par la prière, mais il ne fait rien sans elle ». Cet homme a vécu de nombreux réveils. Il a vu le Seigneur sauver, guérir et délivrer. Son cheval a parcouru des milliers de kilomètres avec lui. Un jour que son cheval s’était blessé et boitait sérieusement, il a même prié pour son cheval qui a été guéri.

L’évangéliste Carlos Anacondia nous donne son secret. Quand il prêche, des centaines d’intercesseurs prient pour lui sous l’estrade, sous ses pieds.

Dieu fait tout par la prière et il ne fait rien sans elle.

La louange

« Je m'écrie: loué soit l'Éternel! Et je suis délivré de mes ennemis »  (Ps 18.3)

L’année dernière, aux États-Unis, lors d’un Festival de célébration à Miami, sur une plage, 130 000 jeunes étaient rassemblés et des dizaines de milliers de décisions ont été prises pour Christ car la louange « booste » la foi.

Le baptême du Saint-Esprit

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre »  (Act 1.8

Le but du Saint-Esprit ne consiste pas à nous donner un sentiment permanent de puissance. Non, son but consiste à nous donner une puissance permanente !

Au Pakistan, 300 leaders évangéliques protestants sont venus pour un séminaire avec Franck Alexandre. Ils ont reçu un enseignement sur le baptême dans le Saint-Esprit et ils ont tous reçu le baptême dans le Saint-Esprit. Il y avait des jeunes étudiants venus d’une école biblique. Leur but était de recevoir le baptême dans le Saint-Esprit afin d’être équipés, armés pour aller évangéliser le Nord du Pakistan, un endroit où les gens pratiquent un Islam animiste fétichiste, où les gens vivent nus et rendent un culte aux idoles. Ils savent qu’ils risquent leur vie en allant dans ses contrées et qu’ils ont besoin de la puissance du Saint-Esprit.

Booster n°6 – Les challenges imposés

Le Saint-Esprit est surprenant. Êtes-vous prêts à vous laisser surprendre ou à être pris au dépourvu ?

Smith Wigglesworth n’a jamais imaginé que le Seigneur allait l’utiliser pour prêcher et prier pour les malades dans la ville de Bardford. Il avait une entreprise de plomberie mais un jour, les responsables de l’Église sont partis pour une convention et lui ont pratiquement imposé d’assurer la réunion. Il l’a fait en traînant les pieds et à la fin de sa prédication, 15 personnes se sont approchées pour qu’il prie pour elles. À sa grande surprise, tous ont été guéris.

Dieu a son heure, son moment pour nous imposer des challenges ! A nous de les saisir !

Après avoir lu ce message, pouvons-nous encore nous offrir le luxe de nous passer des boosters de la foi ? Certainement non ! Alors que Dieu « booste » votre foi !

Franck Slowik


Franck Slowik a obtenu son Certificat en Leadership en mai 2003. Il est actuellement en troisième année du baccalauréat en Théologie Pratique. Il est impliqué dans l'Association des étudiants de l’I.B.Q. ainsi que dans le département des soins pastoraux à l’Église Nouvelle Vie de Longueuil. Marié avec Camille et papa de Matthias, ils viennent tous les trois de Dax, France (40).

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires