Les joies du travail et le vrai repos

Les joies du travail et le vrai repos

Le travail est une fonction divine : Dieu travaille, le Fils et le Saint Esprit aussi. Nous sommes faits à l’image de Dieu : l’homme doit trouver un épanouissement dans son travail. Dieu s’est reposé de ses œuvres. Le repos sera nécessaire, mais après le travail. Pour la Création Dieu a travaillé six jours puis Il s’est reposé le septième jour.

LA PARESSE VIVEMENT CONDAMNEE

Prov 6 :6 à 11 : la fourmi est exemplaire car elle est travailleuse par nature, sans chef pour la surveiller ou la forcer à travailler. La paresse a de graves conséquences : Un peu de sommeil, un peu croiser les mains pour dormir… et la pauvreté te surprendra comme un rôdeur, et la disette comme un homme en arme.

Prov 26 :13 à 16 : le paresseux dit : il y a un lion sur le chemin, la porte tourne sur ses gonds, le paresseux sur son lit… le paresseux se croit plus sage que sept hommes de bon sens. En fait, le paresseux se couvre de ridicule.

Prov 13 :4 le paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire. Le paresseux crée son propre malheur et se montre toujours insatisfait, grognon, envieux !

Matt 25 :26-30 Serviteur méchant et paresseux… jetez le dans les ténèbres du dehors où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Le sort des paresseux est la perdition éternelle. La sentence est peut être dure, mais elle vient de la bouche de Jésus lui-même. C’est pour dire à quel point le Maître déteste la paresse. Le Père a travaillé, le Fils a durement travaillé pour le salut de notre âme. Il veut que ses disciples travaillent eux aussi. La paresse, le Seigneur veut et peut la guérir.

2 Thés 3 :10 : Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ! L’apôtre Paul préconise un remède efficace pour le paresseux : ne plus lui donner à manger !

LES VERTUS POUR TRAVAILLER DANS LA JOIE ET ETRE BENI
 
1. La fidélité    

Genèse 39 :6  Potiphar abandonna entre les mains de Joseph tout ce qui lui appartenait et il n’avait d’autre soin que de prendre sa nourriture. Joseph, tout jeune encore, était un esclave en qui le maître avait pleine confiance. Dieu pourra plus tard, faire confiance à Joseph pour des missions très importantes et faire de lui un premier ministre.

Néhémie 13 :13 Je confiai la surveillance des magasins au sacrificateur, au scribe… car ils avaient la réputation d’être fidèles. Aujourd’hui plus que jamais, des ouvriers ayant un bon témoignage, consciencieux, fidèles sont très appréciés et utiles pour l’oeuvre de Dieu par leur témoignage.

Daniel 6 : 4 Mais ils ne purent trouver aucune chose à reprendre parce qu’il était fidèle et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais. Daniel était sérieux et très consciencieux dans son travail : c’est ce qui lui a permis d’avoir une importante promotion, mais surtout la bénédiction de l’Eternel durant toute sa vie. Que les vertus de Daniel nous inspirent encore aujourd’hui.

2. La diligence :

Prov 12 :27 Le précieux trésor d’un homme, c’est l’activité. Le travail, même s’il est bénévole est un trésor, à tous les âges. Nous nous apercevons, par l’expérience, lorsque nous rendons service aux autres, nous nous faisons du bien personnellement et de ce fait, nous nous rendons service à nous même. Rarement, nous voyons des gens actifs passer par la dépression, mais au contraire, nous avons vu des dépressifs guérir quand ils se sont mis à travailler, même bénévolement.

Prov 10 :4 Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, mais la main des diligents enrichit. Le travail enrichit spirituellement, moralement et matériellement. La paresse appauvrit toujours.

Rom 12 :11 Ayez du zèle et non de la paresse. Servez le Seigneur. Le travail spirituel avance avec des gens travailleurs. Le Saint Esprit a besoin d’une bouche, de pieds et de mains pour faire le travail du Seigneur. Les hommes de Dieu furent de grands travailleurs. J’ai travaillé plus qu’eux tous  affirme l’apôtre Paul 1 Cor 15 :10. Remarquerez que, dans l’Ancien Testament comme dans le Nouveau, le Seigneur a toujours choisi ses prophètes, ses apôtres lorsqu’ils étaient au travail.  

3. L’honnêteté :

Prov 11 : 1 La balance fausse este en horreur à l’Eternel. Dieu ne peut pas bénir le malhonnête et d’aucune manière, Dieu ne se rendra complice des trompeurs et des menteurs.

Ps 5 : 13 Car tu bénis le juste et tu l’entoures de ta grâce. Il y a toujours une bénédiction pour le juste. Il y a un prix à payer pour être honnête, n’hésitez pas à le payer, tôt ou tard la bénédiction abondante de l’Eternel suivra. Ps 125 : 4 Eternel, répands tes bienfaits sur les bons et sur ceux dont le cœur est droit. La droiture est toujours récompensée, tôt ou tard.

SAVOIR FAIRE LA PART DES CHOSES

Luc 10 : 38 à 42  Marthe était affairée par le service du Seigneur tandis que sa sœur Marie était assise au pied du Maître pour l’écouter. Jésus affirme que la bonne part est la communion et l’écoute du Seigneur. Il n’a pas dit que Marthe perdait son temps, mais il y a un temps pour travailler et un temps encore plus précieux pour se tenir aux pieds de Jésus, dans sa communion. Apprenons à faire la part des choses et surtout, à réserver du temps pour Dieu chaque jour.

Matt 6 : 33 Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront données en plus : Jésus a fait une promesse à ceux qui cherchent PREMIEREMENT le royaume de Dieu. Jésus lui-même prévoit qu’il y a un deuxièmement, un troisièmement…Malheureusement, aujourd’hui, certains mettent les loisirs en premier lieu, le travail ensuite et s’il reste du temps, ce sera pour le Seigneur. Ils sont perdants sur toute la ligne. Il faut savoir choisir les priorités conseillées par notre Seigneur et l’enseignement de la Parole : c’est pour notre plus grand bien.

Ps 127 : 1 Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain. Remarquez qu’il est question de ceux qui sont vaillants, travailleurs mais en laissant Dieu de côté. Le Seigneur veut être notre partenaire dans le travail afin qu’ils puissent nous aider et nous bénir. Avouez qu’il vaut la peine d’avoir un tel partenaire.

Eccl 3 : 1 et 11 Il y a un temps pour toute chose sous les cieux…même il a mis dans le cœur la pensée de l’éternité. La réflexion sur le travail nous amène à faire une plus grande part pour ce qui est éternel. Le travail de chaque jour n’est pas une fin en soi. Tout en travaillant, il faut se souvenir de l’éternité qui nous attend : un jour, nous aurons à nous présenter devant le Seigneur. Nous ne voulons rougir ce jour-là devant notre Sauveur. Gardons lui la bonne place dans notre vie.

COMMENT TROUVER LE REPOS AU MILIEU DE L’AGITATION

Marc 6 : 30 à 32    Jésus leur dit : Venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez vous. Car il y avait beaucoup d’allants et venants, et ils n’avaient même pas le temps de manger. Jésus est nettement contre le surmenage, le stress. Au milieu de l’agitation, après le travail, Jésus emmène ses disciples à l’écart pour trouver du repos, mais avec Lui, en Sa présence. Il n’y a pas de vrai repos sans la présence de Dieu, et le Seigneur n’est pas du tout contre le délassement et nos temps de repos.

Luc 12 : 19 Je dirai à mon âme : tu as beaucoup de biens… repose-toi, mange, bois et réjouis-toi ! Ce sont les paroles du mauvais riche qui n’avait aucun souci pour Dieu. Le repos du païen, c’est avoir beaucoup de biens, bien manger, bien boire, se réjouir à tout prix. C’est un repos qui ne peut satisfaire. Jésus condamne ce repos car Dieu en est exclus.

Apoc 14 : 13  Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Afin qu’ils se reposent de leurs travaux ! Le repos vient toujours après les travaux. Combien un tel repos est appréciable. Comment un paresseux peut-il se reposer puisqu’il ne fait rien ! Ne culpabiliser surtout si vous prenez un repos bien mérité après de durs travaux, ou après des combats spirituels ou des épreuves. Il est étonnant de voir que Jésus lui-même se reposait en dormant dans la barque, il se reposait au puits de Jacob alors que ses disciples étaient allés faire des courses. Mieux encore : six jours de travail pour Dieu lui-même ont nécessité ensuite un jour de repos : Il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu’Il avait faite. Et pour l’homme, Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia. Gen 2 : 3  Le septième jour, doit être un jour de repos pour chacun de nous mis à part par le Seigneur lui-même.

Matt 11 :28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos, dit Jésus. Par ces paroles, Jésus reconnaît la fatigue de certains et les fardeaux qui pèsent si lourds. Alors que le médecin vous dira « Prenez du repos ! »… Jésus dit « Je vous donne du repos ! ». Quelle différence ! Dans un monde tellement agité, qu’il est bon de recevoir le vrai repos qui se trouve dans l’écoute, la communion et l’obéissance au Seigneur.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire