Les poches vides

Les poches vides

Un jour, un pasteur invita l’un de ses amis à manger au restaurant. Tous deux passèrent un bon moment jusqu’à ce qu’on présente l’addition au pasteur… qui s’aperçut alors avec consternation qu’il avait oublié son portefeuille chez lui ! Son compte en banque était suffisamment approvisionné pour lui permettre de payer le restaurant à une foule d’amis, mais à cause de son inattention, il fut contraint, à sa grande honte, de demander à son invité de payer la note !

Cet incident le fit réfléchir. Il avait à sa disposition un compte bancaire illimité (les promesses de Dieu et la force du Saint-Esprit), mais s’il oubliait de se munir de son «portefeuille spirituel » au début de ses journées, que pourrait-il offrir ensuite aux multiples personnes qui viendraient lui demander de l’aide ? Jusque-là, n’avait-il pas eu, bien souvent, « les poches vides » au moment de secourir les autres ?

Cela le marqua profondément et le poussa à commencer ses journées encore plus sérieusement qu’avant dans la prière, l’adoration et la méditation de la Bible, afin d’être sûr d’avoir ensuite de quoi « nourrir » tous les affamés qu’il rencontrerait pendant sa journée.

Nous rechargeons sans cesse notre téléphone portable, nous remettons régulièrement de l’essence dans notre voiture, nous n’oublions jamais de reprendre des forces autour d’une table bien garnie. Mais veillons-nous à recharger nos batteries spirituelles, de même qu’autrefois, les vierges sages prenaient soin d’avoir sans cesse de l’huile dans leur lampe ? Nous souvenons-nous que sans le Seigneur, nous n’aurons rien à offrir à l’humanité qui nous entoure et qui meurt de faim ?

« Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » (Jean 15.4-5)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Georgette Joly Il y a 6 mois, 1 semaine

    C'est bien vrai ! Nous avons à notre disposition un compte bancaire illimité ( les promesses de Dieu et la force du Saint-Esprit ) , mais bien trop souvent nous l'oublions ou bien nous n'osons pas demander au Seigneur , ou tout simplement , nous marchons dans le doute et sommes coincés dans notre petitesse d'esprit ! Quand on relit l’histoire des grands hommes de Dieu dans la Bible , on voit que le Seigneur a toujours été là pour eux et qu’IL a pourvut à TOUT leurs besoins !
  • rozange Il y a 6 mois, 1 semaine

    Alléluia