Les trois piliers d'un bon mariage

Les trois piliers d'un bon mariage

Un bon couple stable a besoin de bonnes fondations, sur lesquelles il se tient solidement tel une tour. Il ressemble à un arbre qui est profondément enraciné pour pouvoir résister aux temps de crises. Chacun peut alors travailler sur son pilier et sur sa fondation et aussi évaluer quelle est la maturité d’un couple pour "l’aventure" de toute une vie qu’est le mariage.

Pour les trois piliers que nous présentons ici, il ne s’agit pas d’un mariage parfait – car, un tel mariage n’existe pas.
Une bonne préparation, un contrôle soigneux et une écoute de Dieu sont toutefois importants et nécessaires. Plus ces piliers sont faibles, plus le mariage deviendra instable, épuisant et exposé. Plus ces piliers sont puissants, plus il sera stable et rempli. Il a alors de bonnes fondations !

1er pilier : une relation personnelle avec Dieu

Lorsqu’un hamac est suspendu entre deux arbres, deux arbres autonomes sont nécessaires. Chaque partenaire devrait avoir de cette manière une relation personnelle avec Dieu, l’aimer, entendre sa voix et lui faire confiance. Il est alors important qu’il n’existe pas de dépendances mutuelles.

Liste de contrôle :

• Ai-je écouté la voix de mes parents, des conseillers et des amis ?
• Est-ce que Dieu m'a parlé personnellement, ai-je une conviction intérieure indépendante de mon sentiment amoureux ?
• Est-ce que je ressens de la paix et une joie spirituelle lorsque je passe du temps avec mon partenaire ?
• Ai-je vécu des situations particulières dans lesquels j’étais guidé par Dieu ?

2ème pilier : l‘autonomie

Même si vous devenez un couple, votre propre identité, qui est unique, reste. L’objectif d’une bonne relation est que les deux partenaires grandissent, tels deux arbres indépendants; avec leur propre couronne, leurs propres racines et leur propre tronc. Il importe ici d’avoir, préalablement à un mariage, une personnalité entièrement développée et de rencontrer un partenaire de même niveau.

Liste de contrôle :

• Ai-je "quitté mon père et ma mère … “ ou ai-je encore continuellement besoin de la machine à laver de ma mère ou des conseils de mon père ?
• Moi-même ou mon partenaire, avons-nous en permanence besoin d’être entourés ou sommes-nous faibles ?
• Y a-t-il une indépendance saine ? Moi-même ou mon partenaire, pouvons-nous êtres seuls ?
• Mon partenaire et moi-même pouvons-nous concevoir nos vies indépendamment l’un de l’autre, prendre des décisions et ensuite les appliquer aussi ?

3ème pilier : La complémentarité

Le mariage est un "projet“ commun auquel chaque partenaire participe activement, avec toutes ses possibilités. Il en résulte ensemble un tout qui porte la maison du mariage !

Liste de contrôle :

• Le niveau intellectuel est-il assorti, ainsi que les intérêts, le contexte culturel, la formation et l’intelligence, les objectifs de la vie (mission chrétienne, service dans la commune, carrière), le style de vie (pauvre/riche, souple/constant) ?
• Les contraires provoquent-ils des frictions permanentes ou se complètent-ils ?
• Malgré des caractères différents, tirons-nous sur la même corde ?
• Avons-nous des valeurs identiques ou complémentaires ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

10 commentaires