L’Esprit prend ce qui est à Christ pour nous l’annoncer

L’Esprit prend ce qui est à Christ pour nous l’annoncer

Avant de quitter ses disciples, Jésus leur parle de l’Esprit Saint car il leur confie une grande mission: continuer l’œuvre de salut qu’il a commencé et annoncer la Bonne Nouvelle à toute créature.
Jésus connaît la limite de ses disciples, mais il sait ce que peut faire l’Esprit Saint au travers d’eux lorsqu’ils le recevront.


Jean 16 /14: "Il me glorifiera, parce qu’il prendra ce qui est à moi, et vous l’annoncera."


Quel bonheur de lire ce texte.
Ce qui est à Christ nous intéresse, nous voulons le connaître et surtout le recevoir !
C’est à Jésus seul que revient la gloire et Dieu veut qu’au travers de nos vies, le Christ soit glorifié. Par nos efforts, nos mérites nous n’avons pas cette possibilité.
Alors le Saint Esprit nous aide dans nos faiblesses.
Si nous faisons appel à l’Esprit, il a la capacité de prendre l’amour de Christ et de nous le donner, de même pour toutes les vertus et même pour la puissance de notre Seigneur.
L’objectif est de rendre gloire à celui qui a porté nos péchés, qui est mort pour nous et qui est ressuscité pour nous préparer une place auprès de lui.

C’est la présence du Saint Esprit en nous qui nous communiquera les qualités de la personne de Jésus.
Paul termine sa 2ème épître aux Corinthiens par cette triple salutation:

2 Corinthiens 13 /13: "Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, l’amour de Dieu, et la communication du Saint Esprit, soient avec vous tous

Les trois personnes de la trinité sont mentionnées et chacune a son rôle.

Jésus est venu nous révéler la Grâce (faveur imméritée), il nous a appris que Dieu est amour et qu’il a tant aimé le monde… mais le Saint Esprit vient nous communiquer.
Communiquer, c’est parler, faire connaître et aussi transférer.
Grâces aux voies de communication, nous recevons notre nourriture, nos vêtements, et tout ce qui est utile à notre vie. Et par elles, nous pouvons aussi rencontrer nos amis. Imaginez un instant que toutes les routes soient coupées, les camions en panne, tous les bateaux sont coulés, plus de chemin de fer, plus d’avion: il est impossible de survivre si les communications humaines sont détruites.
Notre communication avec le ciel, elle passe par Jésus qui est le seul chemin, c’est lui qui a déchiré le voile qui nous séparait de Dieu. Donc la route du ciel est ouverte, mais c’est par le Saint Esprit que se fait la communication. Ignorez le Saint Esprit, c’est se couper des grâces que Jésus nous a préparées.
Grâce au Saint Esprit, nous recevons les qualités de Jésus.
Dans Galates 5 /19-21, Paul nous parle des œuvres de la chair, de l’homme vivant sans Dieu; ce ne sont que des choses négatives telles que l’impureté, l’impudicité, les inimitiés, les jalousies, les animosités, les disputes... En nous, habite le péché et rien de bon.
Puis il met en opposition, ce que produit le Saint Esprit en nous Galates 5/22:"Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la douceur, la maîtrise de soi."
Vous retrouvez ici toutes les facettes du caractère de Jésus Christ. Donc seul l’Esprit Saint, habitant en nous peut produire en nous le caractère de Christ, car il prend ce qui est à Christ et il vient nous le communiquer.
Remarquons que ce n’est pas le « fruit du chrétien », mais le fruit de l’Esprit qui habite en nous.

Notre responsabilité devant Dieu, est de faire appel au Saint Esprit et de le recevoir dans nos vies. C’est tellement important que c’est la conclusion de Jésus lorsqu’il enseigne sur la prière:
Luc 11/13: "A combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent."  Donc, demandons encore et encore le Saint Esprit en nous.


Le Saint Esprit envoyé pour convaincre

Après avoir parlé du fruit abondant que nous devons porter, Jésus nous montre la manière de remplir notre mission. Jésus a bien dit que «Sans moi, vous ne pouvez rien faire»
Jésus va montrer l’utilité pratique du Saint Esprit: Jean 16/ 8-11: "Quand le Saint Esprit sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement."

Jésus nous demande d’annoncer la bonne nouvelle du salut à toutes les créatures et aussi à toutes les nations. Et Il nous en donne les moyens grâce au Saint Esprit. Jésus est allé chercher et sauver ceux qui étaient perdus, les grand pêcheurs, les gens de mauvaises vie, les prostituées. Il nous confie la même mission. Jésus n’a jamais fait la morale, ni gronder les pécheurs, pas même la femme surprise en flagrant délit d’adultère. Jésus nous a demandé de prêcher la bonne nouvelle, et non pas faire une guerre de religion, ou faire la morale. Mais il a promis que le Saint Esprit se chargerait de convaincre de péché.

Voici les trois domaines dans les quels le Saint Esprit va nous aider à convaincre tout pécheur :

1. Convaincre le monde de péché et Jésus précise ce qu’est le péché principal: car ils ne croient pas en moi.
La notion humaine du péché est à côté de la vérité: « Je n’ai pas tué, je n’ai pas volé donc je n’ai pas péché »
Le vrai péché, c’est de faire Dieu menteur en refusant de croire que Jésus est le Fils de Dieu, le Sauveur des hommes, mort et ressuscité et qu’Il revient.
Le vrai péché, c’est de désobéir à la Parole de Dieu, c’est de ne faire aucun cas du sacrifice de Jésus, de fermer les oreilles et le cœur à l’appel de Dieu. Le Saint Esprit vient convaincre de cette grande vérité qui dépasse tout raisonnement.

2. Convaincre le monde de justice: quelle est cette justice ?
Jésus précise: je m’en vais au Père. Il est allé présenter son sang qui nous lave de tous péchés et il a déchiré le voile qui nous séparait de Dieu. Nous sommes devenus des enfants de Dieu, nos péchés sont pardonnés et Dieu est juste en pardonnant nos péchés, car Jésus est l’Agneau de Dieu qui a donné lui-même sa vie pour nous, il est mort à notre place et nous sommes devenus justes devant Dieu à cause de la mort de Jésus.
La justice de Dieu s’est manifestée sur la Croix: le péché est très grave et doit être puni. Christ a souffert, lui le juste, pour chaque pécheur, pour chacun de nous.

3. Convaincre le monde de jugement: Jésus veut que le monde sache que le Diable est vaincu et que nous n’avons plus à vivre sous la domination du Diable et du péché et Jésus précise: le prince de ce monde est jugé. Une nouvelle vie est à notre protée.
C’est le Diable qui est à l’origine du péché, c’est lui qui a poussé Adam et Eve à se révolter contre Dieu, mais déjà en Eden, Dieu a promis la défaite du Diable par la postérité de la femme.

Genèse 3 /15: "La postérité de la femme t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon."

C’est ce qui est arrivé à la Croix. Le Diable est jugé, vaincu même s’il est encore à l’œuvre, son temps est limité car il est déjà blessé.
Dans les temps de la fin, il suffira à un seul ange de lier Satan pour le jeter dans le feu éternel Apocalypse 20/1-3
Nous devons avoir un esprit de victoire et ne pas nous laisser effrayer par le Diable:

Jacques 4 /7: "Résistez au Diable et il fuira loin de vous !"

Surtout, montrons notre foi et notre assurance face au Diable dans quelque circonstance que ce soit: "1 Jean 4 /4: "Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu et vous les avez vaincus, car celui qui est en nous, est plus grand que celui qui est dans le monde."


Nous comprenons que sans l’assistance du Saint Esprit, nous ne pourrons jamais travailler efficacement à l’avancement du Royaume de Dieu. Certains ont du mal à amener au Seigneur leur famille, leurs amis, car ils font la morale, ils les reprennent pour leur mauvaise conduite. Annonçons, comme Jésus le demande, l’amour de Dieu et demandons au Saint Esprit de les convaincre de péché, de justice et de jugement. C’est pour cela que le Saint Esprit et venu en nous.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

21 commentaires