L’histoire d’un brave homme

L’histoire d’un brave homme

C’était un brave homme, et tout le monde le savait.

Que ce soit dans sa famille, dans son église ou dans son voisinage, dès que quelque chose tombait en panne, on appelait le brave homme à la rescousse. Il accourait avec son grand sourire et sa boîte à outils, et comme il était bon bricoleur, il ne tardait pas à remédier au problème.

Ce brave homme avait un fils qui faisait toute sa joie, un beau garçon intelligent et assidu à l’église. Parfois, quand on le félicitait pour les résultats exceptionnels de son enfant, ses yeux brillaient de fierté.

Quel ne fut pas son étonnement lorsqu’à l’âge adulte, brusquement, ce fils rejeta toutes les valeurs de son père ! Le brave homme devint fou de douleur. De plus, il culpabilisa : « Ai-je été trop indulgent avec lui ? Trop sévère ? N’ai-je pas assez prié pour lui ? » Les questions se pressaient sans répit dans sa tête.

Au début, il prit un peu ses distances avec son fils. Il était tellement déçu, tellement triste ! De plus, le jeune homme était parti vivre très loin… Et puis, au fil des années, il se rapprocha à nouveau de lui et apprit à l’aimer tel qu’il était. De nouveaux liens se tissèrent peu à peu, des liens d’adulte à adulte, bien différents de ceux d’autrefois, mais solides.

Récemment, son fils a changé de logement. Le brave homme, qui a pris de l’âge et n’est plus aussi actif qu’autrefois, n’a pas hésité à faire de nombreux kilomètres pour venir lui prêter main forte. Quand il est arrivé, son fils s’est montré extrêmement reconnaissant : il avait cru pouvoir compter sur ses copains, qui lui avaient promis de l’aider, mais aucun d’eux n’était venu ! Pendant quelques jours, le brave homme a aidé son fils de son mieux, et à son départ, ce dernier l’a serré dans ses bras en lui disant : « Merci beaucoup, papa ! Je ne sais pas ce que je serais devenu sans toi ! »

J’aimerais vous apprendre qu’à la suite de cela, ce jeune homme est revenu au Seigneur, mais hélas, ceci est une histoire vraie, et je suis donc obligée de vous dire que jusqu’à présent ce fils ne montre aucun signe de repentance. Mais je sais une chose, c’est que le brave homme ne renonce pas. Je suis convaincue qu’il priera pour son fils et qu’il lui manifestera son amour jusqu’à son dernier souffle. Il croit que « la prière du juste a une grande efficacité » (Jacques 5.16) et que son fils reviendra un jour au Seigneur, même s’il ne le voit pas de ses yeux. Il ne baisse pas les bras.

Ne perdons pas espoir, nous non plus !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire