Quand les femmes de la Bible nous enseignent

Quand les femmes de la Bible nous enseignent

Parfois, nous nous surprenons à faire de mauvais choix, à avoir nos mauvaises pensées, à réaliser de mauvaises actions. Qui d’entre nous n’en a jamais eu…. Les femmes de la Bible peuvent-elles nous apporter des réponses?

La femme vertueuse

Nous pensons aux modèles  féminins de la Bible, au proverbe 31,  qui évoque la femme vertueuse. Nous pensons à Marie qui obéissait en toutes choses, à Esther qui fut une reine courageuse. Ces modèles sont importants pour se fixer des objectifs. Les différents parcours de vie viennent parfois compliquer nos routes. Nos buts semblent alors inatteignables. Nous nous décourageons d'être un jour parfaitement conforme à ce qui est attendu.  Notre marche chrétienne peut être freinée par la culpabilité, par les habitudes  tenaces... Nous sommes même  épuisées par nos propres efforts. Qui peut réellement nous transformer? Nous avons avant tout la Sainte Trinité: Notre Père, Jésus et le Saint Esprit. Nous avons aussi des modèles inattendus pour nous aider à prendre la bonne direction. 

Leurs réponses à l’appel de Dieu

Nous aimons certaines femmes de la Bible. Il y en a plus de 50 citées !  Nous avons nos préférées (Sara, la princesse, Lydie la femme d ‘affaires…) Certaines n'ont pas de noms (une veuve, une grand-mère, une servante, la femme de...). Celles-ci ont répondu présentes pour servir les intérêts de l’Eternel.  Cela est toujours intéressant de connaître leur histoire pour nous donner des pistes dans notre monde moderne. Certaines femmes de la Bible ont aussi vécu des situations douloureuses. Leurs histoires sont toutes précieuses pour faire réfléchir.  Certaines ont fait carrément de mauvais choix, mais d'autres se sont repenties... Dans toutes ces situations, Dieu a transformé le mal en bien. 

Les choix qui leur ont fait mal 

  • Eve, la première fut la première femme qui désobéit. Tout le monde en a payé les conséquences (Gen. 3:7). Nous  devons encore aujourd’hui lutter  contre des suggestions mensongères. Peut-être pouvons-nous anticiper quelques tentations en sachant quels sont nos points faibles (émotionnels, spirituels, économiques) pour résister et combattre.  Personne ne peut nous ôter la connaissance que Jésus est mort à la croix et ressuscité pour remporter la victoire à tout jamais. Il est le Nouvel Adam, mais notre monde moderne est particulièrement propice à la multiplication des tentations (Internet, paiement en ligne….).  

  • Des anges ont demandé à Loth et à sa famille de fuir la région sans se retourner  (Genèse 19:17). Mais la femme de Loth regarda derrière elle. Elle est devenue une colonne de sel. Ses filles durent se débrouiller sans elle.  Entre ce que nous faisons et ce que nous croyons, parfois, les circonstances éclairent notre véritable pensée. En cas d’urgence, devons-nous penser au service de vaisselle  en porcelaine ou suivre la voix de Jésus ?

  • Saphira,  la femme d’Ananias, fit un très mauvais choix. Elle voulait sans doute soutenir son mari mais cela la conduisit à mentir contre le Saint Esprit. Cet exemple nous apprend que nous ne pouvons tromper Dieu. Il est parfois difficile d’être  conforme entre ce que nous exprimons et ce que nous pensons réellement.   

Celles qui n’ont pas eu de regrets 

La repentance est un mot que l’on utilise de moins en moins. Il signifie changer de vie pour être conforme à l'image d’une enfant de Dieu. Jézabel, qui fut sans doute la femme la plus cruelle de la Bible. Elle est devenue le symbole de la séduction malveillante. Elle s’est positionnée contre Dieu (1 Rois 18:4, 13 ; 19:1-3), tout comme la femme de Potiphar qui fut  menteuse et perverse (G 3:7). 

Celles qui se repentirent

  • Celle qui aima le plus Jésus fut la femme pécheresse (Luc 7: 37). Elle a pleuré sur les pieds de Jésus, devant tout le monde. Elle les essuya  avec ses cheveux avec un précieux parfum. Le courage de cette femme fut de montrer ouvertement sa nature pécheresse pour demander pardon à Jésus, le véritable libérateur des femmes.  

  • La samaritaine se montra curieuse et intelligente. Elle reconnut que sa vie n’était pas conforme à La parole de Dieu (Jean 4).  

  • Le meilleur exemple vient de Rahab, la prostituée. Selon la loi de l’Ancien Testament,  Rahab ne pouvait pas avoir part aux promesses d’Israël : c’était une femme de mauvaise vie, son métier était une abomination aux yeux des hommes, aux yeux du Seigneur. Rahab a caché au roi les israéliens et grâce à cela, elle fut sauvée, elle et sa famille (Josué 2.). Elle fait maintenant partie de la généalogie du Christ.

Opération nouvelle créature pour la vie

Les femmes de la Bible nous apprennent beaucoup sur la souffrance (Rachel, Dina…). Certaines ont été fidèles, d’autres ont été adoptées (Ruth…). Être une femme de la Bible est parfois délicat,  que ce soit  hier, aujourd’hui et demain. Même si le monde semble beaucoup plus complexe qu’à la période de Jésus, les femmes ont toujours un rôle à jouer. Nous avons ce privilège d’avoir les exemples de la Bible, des frères et sœurs à l’Eglise, des groupes de prières pour se soutenir les uns et les autres. Néanmoins, nous avons des faiblesses, et parfois, nous n’agissons pas à la hauteur des espérances bibliques. Nous avons Jésus, Notre LIbérateur,  qui a donné Sa vie afin que nous puissions être pardonnées. Dieu affirme Sa victoire par l’ultime geste d'obéissance du Fils. En lui, nous pouvons devenir de nouvelles créatures,  en nous laissant transformer.

Bibliographie

Eve et ses filles (T1), Gien Karssen

Eve et ses filles (T2), Gien Karssen

Les femmes mauvaises de la Bible. Liz Higgs Curtis

Ces mensonges que l'on nous fait croire. Nancy Leigh DeMoss Wolgemuth

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires