Passe de l'autre côté... (1re partie)

Si dans ta vie tout semble aller à vau-l'eau, si tu es désemparée et ne vois aucune issue, et même si tu crois que Dieu t'a oubliée, alors passe de l'autre côté… Jésus t'y attend, pour t'ouvrir de nouveaux horizons !


Cette semaine lisons : Marc 4.35-41 ; 5.1-20 ; 5.21-43


"Ce jour-là, quand le soir fut venu, Jésus dit à ses disciples : - Passons de l’autre côté du lac" (Marc 4.35). Aujourd'hui, par ces passages, Jésus nous invite non à passer de l'autre côté du lac mais à franchir les obstacles qui sont dans nos cœurs : l'incrédulité, le défaitisme, le doute quant à son amour…  Il nous invite à découvrir tout à nouveau ce qu'il est capable de faire, lui, le Maître !
Passe de l'autre côté où…


Dieu a tout sous son contrôle
La situation est effrayante : la barque est battue par les flots, un tourbillon menace de l’engloutir, c'est la panique à bord. Pourtant, Jésus n'a-t-il pas dit : "Passons de l’autre côté du lac" (4.35) ? Ce qu'il dit s'accomplit toujours, on peut lui faire pleinement confiance ! Finalement, Jésus intervient et ramène le calme (Psaume 107.29).
Ne crains rien, si Jésus est à tes côtés dans ton frêle esquif, tu en traverseras des tempêtes, mais il saura l'amener à bon port.


Tout est possible à Dieu
La situation est catastrophique : cet homme, d'une violence extrême, terrorise le pays (Matthieu 8.28). On ne peut plus rien faire pour lui, si ce n'est d'essayer de le maîtriser, mais sans succès (5.4). De lui-même, le Gadarénien accourt et se prosterne devant Jésus (5.6). Jésus le délivre, lui rend sa dignité humaine : "… Ils virent l’homme qui avait été sous l’emprise de cette légion de démons, assis là, habillé et tout à fait sain d’esprit" (5.15).
Tu es désemparée, ne sachant plus vers qui te tourner, approche-toi de Jésus avec révérence et reconnais que "… Tout est possible à Dieu" (Marc 10:27).


Dieu est proche
La situation est désespérée : Jaïrus est désemparé, sa petite fille est à l'extrémité (5.22-23), et cette femme atteinte d'un mal incurable n'a plus rien à espérer (5.25-26). Le Christ accompagne Jaïrus (5.24). Le Sauveur se laisse toucher (5.27, 30-33) par cette femme en état d'impureté (cf. Lévitique 15.19). Il se rend également au chevet de l'enfant (5.40). L'attitude de Jésus envers ces personnes montre sa sollicitude pour tous, il ne rejette personne (Jean 6.37).
Jésus désire faire route avec toi, il est concerné par ce qui t'arrive, jamais il ne sera indifférent à ta souffrance. Il t'aime tendrement.


Jésus est plus fort que la nature, les éléments déchaînés, plus fort que les démons, plus fort que la maladie et la mort ! Ne peut-il pas aussi avoir le dernier mot dans ta vie (Psaume 138.8 ; Romains 8.28) ?

à suivre...


Ma prière : Seigneur, je confesse que tu n'es jamais pris au dépourvu, tout est sous ton contrôle. Tu es le Dieu tout-puissant, capable de me secourir même quand il n'y a plus d'espoir. Merci, Seigneur de m'aimer et d'être si proche de moi.


Verset Clé  Jérémie 32.27 : "Oui, je suis l’Éternel, le Dieu de tout être humain. Y a-t-il une chose qui soit trop extraordinaire pour moi ?"

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire