Passe de l'autre côté… (2e partie)

Te sens-tu seule, abandonnée ? As-tu l'impression que Dieu "prend ses distances", qu'il n'est plus aussi proche qu'au début de ta vie chrétienne ? Alors, passe de l'autre côté… et fais de nouvelles expériences avec lui…


Cette semaine lisons : Marc 6.45-56 ; Matthieu 14.22-36 ; Jean 6.17-22


En cheminant avec Jésus, lors de son ministère, les disciples ont vu ce que Dieu est capable de faire (Jean 9.3). Jésus demande aux disciples de traverser la mer, mais cette fois-ci ce sera sans sa compagnie. Il les rejoindra plus tard.


Passage obligé
Juste après la multiplication des pains, Jésus contraint "ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté " (Marc 6.45). Il ne leur laisse pas le choix. Ces hommes se retrouvent seuls un moment, en pleine nuit, ballottés par le vent (Matthieu 14.24). Ils ne sont pourtant pas abandonnés à leur triste sort, Jésus vient les rassurer (Marc 6.50).
Comme l'aigle pousse sa progéniture hors du nid pour lui apprendre à voler, mais garde toujours les yeux fixés sur elle, ainsi le Seigneur "déploie ses ailes" avec tendresse pour te secourir (Deutéronome 32.11 ; Ésaïe 41.10).


Incapacité à s'en sortir tout seul
Les disciples se trouvent dans une situation délicate. Ils ont du mal à lutter contre le vent contraire. Jésus voyant leur détresse, va à leur rencontre en marchant sur les eaux du lac (Marc 6.48). Jésus les rassure par ses paroles puis monte dans la barque auprès d'eux. La panique cède la place à la stupeur quand le vent se calme (Marc 6.50-51).
"Jésus ne les avait pas encore rejoints" (Jean 6.17) : laisse le Christ te rencontrer dans tes impossibilités pour les transformer en occasions d'expérimenter sa grâce et de voir sa gloire !


Foi audacieuse
Jésus, en réponse à la demande hardie de Pierre, l'invite à passer à l'action. (Matthieu 14.28-29). Avec quelle facilité on reproche à l'apôtre son manque de foi (Matthieu 14.30), il est pourtant bien le seul à sortir de la barque pour aller, sur l'eau, en direction de Jésus !
Nous aussi, suivant l'ordre du Seigneur, de spectateurs, certes éblouis, devenons acteurs et entrons dans les "œuvres bonnes qu’il a préparées à l’avance afin que nous les accomplissions" (Éphésiens 2.10).


Prenons Dieu au sérieux quand il déclare : "autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et autant mes pensées sont élevées au–dessus des vôtres" (Ésaïe 55.9). Laissons-nous donc surprendre par la manière de procéder de notre Père et, par notre attitude, ne l'empêchons pas d'agir.


Ma prière : Seigneur, même si je ne sens pas ta présence à mes côtés, je dois te faire confiance, tu veilles sur moi avec amour. Apprends-moi à te laisser agir dans mes impossibilités et aide-moi à passer à l'action quand tu m'y invites.


Verset Clé  Ésaïe 63.9 "Dans toutes leurs détresses ils n’ont pas été sans secours, et l’ange qui est devant sa face les a sauvés. Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours."

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire
  • Nacham Il y a 4 années, 1 mois

    Seigneur, je dois Te faire confiance, Tu veilles sur moi avec amour. Apprends-moi à Te laisser agir dans mes impossibilités et aide-moi à passer à l'action quand Tu m'y invites. Au nom de Jésus,amen