Pornographie: Plaisir virtuel, danger réel !

Pornographie: Plaisir virtuel, danger réel !

 Lors de mon premier article sur la pornographie, j’ai abordé ce «fléau» sous son aspect statistique afin d’en démontrer l’ampleur actuelle, et aussi le danger réel qui existe à en minimiser l’impact spirituel sur les membres de nos assemblées, et même du corps pastoral.

Aujourd’hui, j’aimerai aller plus en profondeur et étudier ici les raisons pour lesquelles les hommes particulièrement, sont attirés avec une telle force par cette tentation.

Plusieurs éléments de réponse à cela:

Tout d’abord, d’une façon très naturelle et biologique, l’excitation sexuelle chez l’homme est principalement véhiculée par le biais de ce qu’il voit. A l’inverse de la femme qui est elle, plus souvent stimulée par des mots, une atmosphère de sécurité, un climat de confiance...

Les images pornographiques répondent donc à la satisfaction du désir de curiosité naturelle de l’homme à l’égard du corps de la femme, mais évidemment en dehors du plan parfait de Dieu.

Sur le plan physique, elle procure un «Fixe» émotionnel --comme l’on dit dans le jargon de la toxicomanie-- en ceci qu’au moment où une personne se livre à cette passion, un véritable «cocktail» hormonal est relâché dans le corps par le cerveau, composé d’adrénaline, de testostérone, d’ocytocine, de dopamine et de sérotonine. La violence de cette sensation est telle qu’elle peut quasiment être comparée à celle de l'héroïne ! C’est cette jouissance que recherche à chaque fois celui ou celle qui se livre à cette «drogue», et c’est cette poursuite qui crée un engagement de plus en plus profond à l’origine de la dépendance psychologique et physique.

Psychologiquement, plus facile d’accès que jamais depuis l’avènement d’Internet, la pornographie semble sans danger, avec peu de risque d’être pris, (au début tout du moins) et sans conséquence apparente dans la mesure où elle n’implique pas des personnes «de la vie réelle», de notre entourage.

Elle apporte une réponse à l’ennui, à la solitude, ou encore à une vie maritale compliquée, en proposant un soulagement temporaire via la masturbation, qui donne pendant quelques secondes l’illusion de se sentir «bien» ou «en contrôle». Elle rassure celui ou celle qui s’y adonne, par l’ illusion d’un plaisir égocentrique, qui ne nécessite pas de s’investir dans une relation avec une personne réelle.

Dans un monde de plus en plus perçu comme difficile, la pornographie parait rassurer, apporter un échappatoire au manque d’estime de soi, à nos doutes et à nos peurs, au manque de sens de notre vie, de contrôle des évènements, et des relations humaines. Elle prétend affirmer une «supériorité et autorité de l’homme sur la femme», apaiser les anxiétés dues à l’obsession de la performance sexuelle, la peur de l’impuissance, le besoin masculin d’être rassuré sur sa virilité...

Elle trahi surtout le manque d’une relation satisfaisante et profonde avec Dieu.

Mais les conséquences réelles sont elles aussi "bénéfiques" qu’il y parait ?

A vrai dire, c’est tout l’inverse:


Tout d’abord: Les hommes éprouvent des sentiments croissants de honte et de culpabilité; de colère et de dégoût pour eux-mêmes. Leur estime personnelle s’effondre, minée par leurs complexes, la dépendance, et la masturbation compulsive.

Ensuite, ils sont en danger d’importer dans leur vie réelle des fantasmes en provenance du monde de la pornographie, qu’ils transposeront sur les femmes réelles qu’ils peuvent rencontrer.

En effet, toute personne qui consomme de la pornographie perd peu à peu le sens réel des relations entre êtres humains, et adopte des standards à propos de l’amour et des relations physiques, totalement faussés. Un tel phénomène interfère peu à peu avec la vie sexuelle réelle et ses exigences, détruit la vie émotionnelle et développe peurs et incompréhensions entre sexes.

Les femmes sont considérées comme des objets, et non plus des êtres humains: Les hommes peuvent ainsi imaginer que des actes violents, dégradants et humiliants sont acceptés par les femmes «toujours consentantes et disponibles», comme étant «normaux», voire source de satisfaction.

Il y a un véritable risque d’importer dans les relations avec des êtres réels, des comportements déviants qui sont en réalité totalement inacceptables, voire dangereux.

C’est pourquoi la dépendance à la pornographie est une source prouvée de changement d’attitudes, d’évolution vers des passages à l’acte, des comportements criminels tels que le viol, la pédophilie et autres perversions sexuelles, engendrées par le besoin d’aller toujours plus loin dans la recherche d'émotions fortes.

Sans aller jusqu’à ces extrêmes, il est aussi démontré que cette influence joue un rôle notable sur la perte d'efficacité au travail, la détérioration des relations sociales, la dépression, et même le suicide...

Il n’est pas dès lors, difficile d’imaginer les dangers immenses que ce fléau fait peser sur les générations actuelles et à venir quand pour une majorité de jeunes ados et pré-ados, elle constitue le mode principal d’information et d’éducation sexuelle !

Quels couples formeront-ils, quels parents...?

Ce fléau menace de destruction beaucoup de familles, réveillons-nous !

A suivre...

 

Découvrez l’histoire de Mike Genung , anciennement dépendant au sexe et à la pornographie dans son livre «  Chemin de la grâce »

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

14 commentaires
  • sortilege Il y a 2 années, 12 mois

    La pornographie est avant tout pour moi une ouverture sur la liberté de phantasmer .Le phantasme est par nature du domaine de l’imaginaire .Il nous éloigne insensiblement de la réalité,jusqu’au jour ou nous nous retrouvons dans un désert hostile ? Pour ‘homme seul,c’est plus dangereux encore ,car,il n’ a personne pour le ramener sur terre . Il peut s’enfermer dans un monde virtuel qui peut le conduire a donner vie a ses phantasme qu’il est seul a aimer. C’est là que toute sorte de comportements pervers peuvent envahir sa vie au point de le pousser a devenir un prédateur redoutable ? La pornographie aide les déviants a s’affirmer pour passer a l’acte . Un castré.
  • Jennyf3r Roberts Il y a 5 années, 6 mois

    J'ai trop besoin d'aide. Comment y arriver toute seule? :( :( Seigneurr ... :(
    • Hollygod Il y a 5 années, 5 mois

      Ma sœur, le fait de reconnaître ta dépendance est un grand pas vers la guérison. Ce n'est pas facile car moi-même je passe par là et je me bats chaque jour comme je peux pour vaincre cette dépendance. Je te suggère de faire la formation du top Chrétien : Etre libéré de la pornographie. Cela pourras t'aider et te donner des éléments dans ta progression. Et surtout ne reste pas seul(e), cherche qqn de confiance et de compréhensif avec qui tu pourras parler de cela sans crainte d'être jugé. Dieu a des projets de bonheur pour toi alors persévère dans la foi. Que Dieu te bénisse abondamment ! Merci d'exister.
  • Afficher tous les 14 commentaires