Prier autrement

Prier autrement

Ce jour-là je partais rechercher ma fille invitée chez une copine.
Arrivée devant le portail, je suis accueillie par un magnifique golden retriever. Il a un anneau en bouche et, je n’en ai aucun doute, il m’invite à jouer...

Devant cette scène, mes pensées vagabondent... Nous avons le privilège d’habiter à la campagne depuis une année et les anciens propriétaires de la maison avaient un chien. Il allait merveilleusement bien avec la maison mais malheureusement, ils ne l’ont pas laissé... et si on réfléchissait à l’idée... Un chien serait un bon compagnon pour notre fils de 12 ans perdu au milieu de ses sœurs.

Le lendemain, je fais mes courses au centre commercial du coin et je tombe nez à nez avec des amis de l’Eglise. Après les salutations d’usage (en région parisienne c’est un peu difficile, c’est de 2 à 4 bises, alors on ne sait jamais où il faut s’arrêter. En Alsace c’était plus simple, on en faisait 2, à Montpellier, c’était 3, mais ici on ne sait jamais à quoi s’attendre !). Après les salutations d’usage donc, je m’exclame (après avoir eu l’indiscrétion de voir un sachet de croquette dans leur caddie) : " Quoi, Vous avez un chien ?! "
La réponse est aussi surprenante et abrupte que ma question.
" Oui, et si tu le veux, tu peux l’avoir avec le sac de croquettes en prime ! "

On a pris un délai de réflexion, et puis quelques jours après, il est arrivé, avec " armes et bagages " niche, laisse, brosse et... le sac de croquette en prime comme prévu !
Il s’appelle Pulco et il est vraiment sympathique. Au fait, ce n’est pas un golden retriever, mais un labrador fauve âgé de 5 ans !

Un chien, c’est un bon compagnon pour mon fils... mais cela me change la vie à moi ! Quelle joie de me balader avec lui dans la campagne ou dans le jardin, superbe occasion pour louer Dieu pour sa merveilleuse création ! J’en ai profité pour ramener des paniers pleins de mûres, faire du jardinage... mais, mon plus grand bonheur, c’est de prier en marchant... il y à deux jours je n’étais pas arrivée au bout de mes sujets, famille, amis, travail... alors on a fait une boucle en plus. Mon Pulco avait la langue pendante en rentrant, mais mon cœur était léger...

Dieu, qu’il est bon de marcher et de parler avec toi !

En partenariat avec www.famillejetaime.com






Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • Leya Sene Il y a 12 années, 4 mois

    Nôtre DIEU est un DIEU ,pleins de compations et d'amour ,il nous reserves beaucoups des merveilleuses surprises,AMEN? il connais nos coeurs,nos besoins,il agit avec puissance dans la vie de ses enfants,je lui rend gloire à jamais ,il est ALPHA et OMEGA? AMEN? merçi trés chére soeur en JESUS-CHRIST nôtre seigneur ?.
  • Libertybell Il y a 13 années, 4 mois

    Très bien ton commentaire. Je suis d'accord avec toi et je partage entièrement tes propos.
  • Libertybell Il y a 13 années, 4 mois

    Le Seigneur est là présent avec nous tous les jours de notre vie comme le dit Matthieu 28 v. 20. Il chemine avec nous et je suis certaine que son plus grand bonheur c'est lorsqu'il ressent qu'on lui parle et qu'on vit toute chose avec Lui. Il aime partager notre vie et Il aime lorsqu'on Lui demande son avis ou lorsqu'on lui parle de notre journée. S'intéresser à Lui, Lui rendre à notre tour l'Amour qu'Il sait nous offrir chaque jour c'est vivre des moments de joie et de paix parfaite dans une vraie harmonie emplie de complicité. Et puis se dire que l'être humain est decevant mais Dieu ne déçoit jamais et Il sera toujours avec nous en tout pour nous comprendre sans nous juger..
  • ninati Il y a 13 années, 5 mois

    Je suis bénie par ce partage qui n'est que la preuve que notre Dieu n'est pas enfermé dans les formes réligieuses et que partout où nous l'invoquons il est là prêt à nous porter secours et/ou àapprécier notre adoration. Et il devient donc clair que le lieu secret n'est pas uniquement l'intérieur d'une chambre fermée mais tout lieu où en esprit l'Homme établit le conatct en engageant une conversation profondement intime avec son créateur. Pour ma part cette approche m'a permis de réduire les murmures internes et à éviter de développer de mauvaises pensées car les occasions quotidiennes sont des opportunités précieuses pour parler à mon amour de Père. Face à un cas difficile au bureau je pense à son intelligence et à sa puissance et je lui soumets mon soucis et il agit. Ithessaloniciens5:17 nous dit de prier sans cesse.S'il est vrai que nous ne passons pas nos vies dans les "chambres" nous sommes contraints d'aller partout avec la prière.Notre lieu secret le plu précieux c'est notre coeur où ne doit avoir accès que ce qui attire et plait à Dieu favorable au contact divin.
  • Armel-Bakala Il y a 13 années, 5 mois

    C'est merveilleux de connaitre de tels moments de communion avec Dieu. Cela me rapelle le jour où j'ai eu les larmes de bonheur à contempler les fleurs devant mon bureau éclatantes au soleil...Lorsque la présence du Seigneur nous environne, nous sommes bénéficiares de grandes révélation. Sanctifions-nous en recherchant sa présence. Lui nous nous revelera des choses que les autres ne voient ni ne connaissent. Soyez bénis
  • franoise Il y a 13 années, 5 mois

    oui, il est bon de marcher avec le Seigneur. De plus le Seigneur n'a jamais dit qu'il faut prier dans un endroit ou une position particuliére mais il nous dit en 1 Timothée 2:1 "J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes". exception toutefois lorsque l'on a un probléme, qu'il nous invite a entrer dans notre chambre fermer la porte .Donc une balladce en campagne est un bon lieu de ressourcement avec son créateur
  • Marie Blanche Il y a 13 années, 5 mois

    Dieu, qu’il est bon de marcher et de parler avec toi ! c'est vraiment beau je l'ai expérimenté par le passé je crois que ce message est directement un appel de Dieu pour que je revienne aux marches de prières. Seigneur pardonne-moi pour avoir abandonné cette bonne pratique et je prie qu'en 2009, je revienne aux marches de prières au nom de Jésus amen.