Quoi faire quand Dieu semble silencieux ?

Quoi faire quand Dieu semble silencieux ?

- Comme j’aimerais être l’ami de Dieu ! Mais à moi il ne me parle jamais. Son silence me fait souffrir !

Cher ami, vous vous plaignez du silence de Dieu. Êtes-vous bien sûr que c’est Dieu qui est silencieux. Ne serait-ce pas plutôt vous qui ne l’écoutez pas ?

En Job 33.14 on lit : Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y fait pas attention.

Comment Dieu parle-t-il ?

Il peut nous parler de bien des façons :

  • par des textes de sa Parole quand nous la lisons
  • par des pensées qu'il suscite en nous
  • par les ministères qu'il a donnés à son Eglise
  • par des dons spirituels, prophéties, paroles de connaissance
  • par des amis chrétiens
  • par les circonstances que nous traversons
  • parfois même par des songes ou des visions

Le problème est rarement que Dieu ne parle pas, mais plus souvent que nous ne sommes pas à son écoute. Nous parlons beaucoup, prions, supplions, mais souvent ne cherchons pas à écouter.

Lisez-vous la Bible chaque jour en priant pour que Dieu vous aide à comprendre ce qu'il veut vous dire ? Passez-vous du temps dans le silence devant Dieu en lui demandant de vous rendre sensible à sa voix.

Il réveille, oui, matin après matin il réveille mon oreille pour que j'écoute comme le font des disciples.
Esaïe 50.4b

Parfois même, nous n’entendons pas sa voix parce que sa réponse ne correspond pas à ce que nous attendions. Mais Dieu, comme un bon Père, responsable, qui sait exactement ce qui est le meilleur pour son enfant, a le droit de répondre : oui, non, plus tard, d’une autre façon… 

Cependant il peut arriver effectivement que Dieu ne parle pas.

Dans quelles circonstances ?

- Dieu ne parle pas quand il a déjà parlé et que nous n'avons pas voulu écouter ou obéir, quand nous persistons dans notre péché. Alors Dieu se tait et il attend que nous revenions vers lui dans la repentance et l'obéissance pour nous parler de nouveau.

1 Samuel 3.1 :
Le jeune Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. La parole de l'Eternel était rare à cette époque, les visions n'étaient pas fréquentes.

Esaïe 59.1-2
Non, le bras de l'Eternel n'est pas devenu trop court pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l’ont caché et l'ont empêché de vous écouter.

Dieu ne parle pas quand nous avons un cœur rebelle et obstiné et que tout ce qu'il voit en nous c'est le désir d'accomplir notre propre volonté.

Luc 23.9
Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien.

- Dieu parfois ne parle pas pour un temps afin d'éprouver notre foi, de la faire grandir et de nous conduire dans une plus grande intimité avec lui.

Lorsque la route est toute tracée devant nos pas, qu’aucun obstacle ne se présente, qu’aucun carrefour ne vient nous défier, nous n’avons pas besoin d’une grande foi. Mais Dieu veut nous conduire dans une relation plus mature avec lui, une marche par la foi, une foi qui ne se nourrit plus de « visible » et de « ressenti » mais qui s’appuie sur les promesses de Dieu, sur ce que nous connaissons de lui, une foi qui malgré les épreuves et le désert proclame encore que le Seigneur est vivant et que son amour dépasse tout ce qu’on peut imaginer.

Alors il dit :

"C'est pourquoi voici, je veux l'attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur. Là, je lui donnerai ses vignes et la vallée d'Acor, comme une porte d'espérance…" (Osée 2.16-17)

C'est ce qui est arrivé à Job au long de son épreuve mais à la fin il a pu dire :

"Mon oreille avait entendu parler de toi mais maintenant mon œil te voit". 
Job 42.5 

C'est aussi ce qui est arrivé à Marthe et Marie lorsqu'elles ont envoyé dire à Jésus que leur frère était malade. Jésus n'a rien répondu, il est resté plusieurs jours là où il était. Quand enfin il s'est rendu à Béthanie, Lazare était mort et enterré depuis quatre jours. Trop tard disait Marthe, trop tard, disait Marie, trop tard disaient tous leurs amis. Mais en fin de compte, Jésus a fait plus que de guérir Lazare, il l'a ressuscité. (Jean 11.43)

Le silence de Dieu, quand réellement il reste silencieux, ne signifie jamais de sa part oubli ou indifférence. En fait quand c’est pour tester notre foi qu’il se tait, c’est de sa part une marque de confiance. Il sait que malgré son silence, nous ne faiblirons pas et il prépare quelque chose de plus grand et plus glorieux que ce que nous avions imaginé.

Alors, je vous encourage de tout cœur à examiner soigneusement dans laquelle de ces situations vous vous trouvez et à vous laisser renouveler dans votre foi sachant que Dieu vous aime et que rien ne pourra vous séparer de son amour.

Pour aller plus loin je vous encourage à suivre cette formation : Entendre la voix de Dieu



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires