Quatre façons de représenter Christ

Quatre façons de représenter Christ

1ère Partie: "Une lettre de Christ"

2Corinthiens 3/3 (traduction Parole vivante): " Il est évident pour tous que vous êtes une lettre dictée par le Christ et pour laquelle nous avons servi de secrétaire. Cette lettre n’a pas été écrite avec de l’encre, mais gravée par l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tablettes de pierre, mais dans des coeurs humains: dans les vôtres."

Introduction

Aimez-vous recevoir du courrier ou avez-vous déjà entretenu une correspondance avec quelqu'un?

Mais au juste, qu’est-ce qu’une lettre?

C’est tout simplement un écrit qui sert à établir, ou à maintenir et développer une relation entre deux personnes séparées. Une lettre sert à communiquer par des mots couchés sur un support ce que l'on souhaite partager avec son correspondant. Il s'agit parfois de chose que l'on aimerait lui dire s'il était devant nous. Mais il arrive aussi qu'une lettre serve à dire des choses que l'on n'oserait pas déclarer si la personne était en face de nous.

On retrouve donc dans une lettre toutes sortes de sentiments et l'art consiste à utiliser les meilleurs mots pour traduire au mieux nos pensées.

Quelques unes des plus belles correspondances font même l'objet de recueils que l'on édite, ou ornent parfois les allées d'un musée. Il y a les lettres tendres qui servent aux partages des sentiments amoureux, celles d'un homme qui partage avec sa famille le quotidien douloureux de la guerre, celle d'une amitié qui s'entretient par ce dernier lien, cet unique moyen.

Les correspondances sont donc riches et variées comme le sont les relations humaines.

Mais que restera-t-il demain des lettres que nous partageons aujourd'hui avec nos semblables?

L'informatique nous permet aujourd'hui d'entretenir des correspondances comme jamais auparavant. Mais le support virtuel sur lequel les mots s'inscrivent tiendront-ils dans le temps ? Le courrier électronique lorsqu'il est lu glisse bien souvent dans la fonction corbeille tout aussi électronique et qui est semblable à un gouffre béant dans lequel disparait (sauf pour quelques avertis) toutes les chances d'une conservation du document.

L'homme après avoir écrit sur de la pierre, a écrit sur de l'argile, puis sur du papier et pour finir il écrit sur désormais sur l'un des supports les plus éphémères jamais inventés: l'informatique. Faut-il en déduire que l'avancée humaine se traduit par une empreinte de moins en moins profonde que les générations futures auront bien du mal à retrouver? Les archéologues de demain seront sans nul doute des experts en informatique qui après avoir découvert un vieux disque dur enfoui sous des tonnes de déchets plus ou moins radioactifs devront en décrypter le contenu, décoder le langage et en percer les secrets pour espérer trouver quelques traces de la génération la plus superficielle et la moins conservatrice qui soit!

1- La lettre la plus connue!

Parmi les écrits les plus anciens, la bible reste la référence la plus connue. Elle est le livre le plus vendu dans le monde. À ce jour, on estime à 40 millions le nombre de bibles distribuées chaque année, dont 280 000 en France. Des chiffres auxquels il faut ajouter le nombre impressionnant d'exemplaires du Nouveau Testament diffusés (sans doute cinq fois plus que les bibles complètes). Aucun ouvrage à travers le monde n'a connu un tel tirage constant au fil des siècles.

Mais n'est-ce pas étrange de constater que malgré le fait que la Bible soit traduite en une multitude de langues et de dialectes et qu'elle soit diffusée chaque année en millions d’exemplaires sur toute la terre que l’incrédulité des hommes ne cesse d'augmenter.

Luc 18/8: "Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?"

La bible qui contient cette Parole magnifique, qui a bouleversé tant de vies, relevée tant de coeurs désespérés et changé tant de destinées vouées au désastre, est aujourd'hui bien souvent lue sans être vécue, entendue sans être reçue et écoutée sans être mise en pratique.

Mais que faut-il pour que cette parole, si puissante lorsqu'elle est agissante, retienne aujourd'hui l'intérêt de chacun?

Le monde et tout ce qu'il contient est pourtant dans une attente comme le déclare Paul aux chrétiens de Rome.

Romains 8/19: "Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu."

Cette révélation dont il est question dans ce verset est celle qui sera visible lors du retour de Christ où les fils de Dieu seront approuvés comme tels. Mais ne sommes nous pas déjà comptés parmi les enfants du Seigneur?

L'Esprit d'adoption témoigne de cette réalité en agissant au-dedans de nous. Ainsi nous pouvons crier ABBA Père! Paul déclare cette réalité dans Galates 4/6: "Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!"

Si nous sommes les fils et les filles de Dieu, la révélation qui est venue dans nos vies et qui nous a convaincu doit aussi agir pour convaincre autour de nous! La bible, la parole de Dieu, se révèle dans toute son efficacité, dès l'instant que nous voyons se produire et se manifester dans le coeur de ceux qui font profession de la suivre et de la vivre, les effets salutaires et miraculeux qu'elle annonce.
Que peux attendre l'incroyant, comme autre preuve de l'efficacité de la bible, que de voir la semence incorruptible qu'elle contient germer et porter son fruit en se manifestant dans le coeur des croyants.

De toutes évidences la bible reste l'écrit de Dieu pour les hommes. Mais cependant, il y a un autre support sur lequel Dieu désire écrire sa parole puissante et bénie. C'est sur des tables de chair c'est-à-dire dans le coeur des croyants que doit s'écrire, se graver profondément la nature de l'amour de Dieu, sa volonté et son caractère.

Est-il étonnant de pouvoir avancer une telle chose lorsque l'on considère que la Parole Eternelle s'incarna pour habiter au milieu de nous?

L'apôtre Jean déclare dans Jean 1/14: "Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père ».

La manifestation de la parole de Dieu doit se faire dans le quotidien de la vie des croyants. Et cette manifestation n'a d'autres buts que de révéler la présence du Christ dans la vie de tous ceux qui souhaitent porter ce magnifique témoignage.

2 Corinthiens 4/11: "Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle."

2- Une lettre vivante

Mais qu'est-ce au juste que le témoignage?

Le témoignage c’est l’enseignement constant qui se dégage d’une vie entièrement consacrée, entièrement livrée au Christ. Témoigner c'est bien plus que de donner des explications de sa conversion ou même raconter les plus beaux passages de l'évangile. Témoigner c'est vivre la bible, c'est poursuivre l'oeuvre de Christ au travers de votre vie. Ainsi le témoignage chrétien est tout d’abord silencieux. Car rien de tel qu'une conduite modérée, qu'un caractère maîtrisé et un amour inconditionnel pour révéler la présence du Christ dans votre vie. C'est alors que sans parole, vous devenez ici-bas le reflet de Christ en transmettant par votre vie le témoignage de sa présence au-dedans de vous. Cette réalité est mise en relief par le conseil de l'apôtre Pierre aux épouses de maris incroyants.

1 Pierre 3/1&2: "Femmes, que chacune soit de même soumise à son mari, afin, que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leur femme, en voyant votre manière de vivre chaste et respectueuse."
Paul désirait expliquer cette réalité qui avait pris part dans le coeur des chrétiens de Corinthe.
Et, pour illustrer cela, il leur déclara qu'ils étaient une "lettre de Christ". Être une lettre de Christ voila une merveilleuse façon de représenter notre Seigneur. Mais pour qu'une lettre soit complète il faut que plusieurs éléments soient réunis. Il faut: Un support, de l'encre, un écrivain.

a) Le support.

A la base de toute lettre, il y a la nécessité de trouver un support pour l'écrire. Ainsi, Dieu qui désire communiquer aux hommes combien il les aime et de qu'elle façon il souhaite les sauver de leur vaine manière de vivre a décidé d'écrire sur un des plus beaux supports qui puisse exister: nos cœurs ! Dieu aurait pu choisir de graver ses paroles sur les plus hautes montagnes pour nous démontrer combien elles peuvent nous élever. Il aurait pu écrire ses paroles sur les feuilles des arbres qui recouvrent en automne le sol sur lequel nous marchons pour nous prouver que sa parole enveloppe la surface de la terre. Il aurait pu modeler les nuages dans le ciel pour qu'ils racontent la grandeur de sa personne et pour que tout oeil ne reste pas dans l'ignorance. Mais il a choisi d'écrire sa Parole dans le coeur des croyants pour révéler le message de son amour dans l'endroit le plus fragile qui soit et ainsi prouver la grandeur de sa puissance. Ainsi, Paul dit clairement aux chrétiens de Corinthe que leurs coeurs avaient été choisis pour y inscrire un message précieux et d'une valeur inestimable.

Plus loin dans son épitre il dira dans 2 Corinthiens 4/6&7: "Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous." Ce qui confère une valeur à une lettre n'est en aucun cas la qualité de son papier. Nous savons tous que l'importance d'une lettre est fonction de son auteur et de la qualité de son texte.

Mais pour pouvoir écrire faut-il encore que le support soit vierge!
Pouvons-nous réellement penser que Dieu écrira par-dessus tous nos souvenirs?

Par-dessus nos manques de pardon, par-dessus nos fautes, par-dessus nos faiblesses les plus
viles? Si Dieu agissait ainsi son message serait illisible, incompréhensible et donc de peu de valeur. Mais alors comment est-il possible à Dieu d'écrire dans nos coeurs un message d'une telle ampleur puisque nos coeurs sont déjà pleins de toutes sortes de choses? Salomon dira dans son livre de l'Ecclésiaste 9/3 que: "le coeur des fils de l’homme est plein de méchanceté, et la folie est dans leur coeur pendant leur vie; après quoi, ils vont chez les morts."

Oui nos coeurs sont pleins de sentiments corrompus, de désirs impurs et d'une volonté insoumise. Mais le miracle de l'évangile vient effacer toutes ces choses pour que le Seigneur vienne réécrire une vie nouvelle en nous.

2 Corinthiens 5/17: "Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles."

Savez-vous ce qu'est un palimpseste?

Un palimpseste c'est un parchemin manuscrit dont le texte primitif a été gratté et sur lequel un nouveau texte a été écrit. Cette méthode fut utilisée au Moyen Âge surtout entre le VIIe siècle et le XIIe siècle. Le parchemin coûtant cher on réutilisait d'anciens manuscrits pour y copier de nouveaux textes. Pour cela, les vieux manuscrits étaient préalablement désancrés ou effacés grâce à de la pierre ponce. Et on réécrivait ensuite entre les lignes ainsi effacées. Il y a l'exemple bien connu du Codex Ephraemi Rescriptus, contenant des parties de l'Ancien et du Nouveau Testament en grec, datant du Ve siècle qui fut recouvert par les travaux d'Ephraem le Syrien, datant du XIIe siècle. On a réussi à retrouver l'ancien texte dans certains palimpsestes grâce aux techniques modernes de restauration de documents utilisant la chimie, l'imagerie aux rayons ultraviolets, et le rayonnement synchrotron: accélérateur de particules.
Comment ne pas faire avec cela un magnifique parallèle avec nos cœurs! Car notre cœur tel un manuscrit fut recouvert de toutes sortes de souvenirs qui parfois allaient à notre encontre. Quelle joie de voir alors le Seigneur venir avec l'aide de la "pierre principale de l'angle" effacer tout le passé accablant qui tapissait littéralement les chambres secrètes de nos cœurs. Cette pierre vivante dont le sang fut répandu effaça l'acte de condamnation qui reposait sur notre vie.

Colossiens 2/14: "il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a éliminé en le clouant à la croix"

Mais Dieu ne s'est pas contenté d'effacer, il écrit chaque jour dans vos cœurs une lettre dont le texte à pour but de glorifier son nom.

Mais si un texte peut être effacé et être recouvert par un autre, nous devons y voir ici une recommandation importante pour nos vies. Car il y a beaucoup de personnes qui ont un cœur tel un palimpseste.

Je désire m'adresser maintenant à tous ceux qui ont peut être délaissé certaines choses, des choses qui se sont effacées à cause de toutes sortes de raisons: de blessures, de rejets, de paroles destructrices, d'actes de violence,…, pour laisser à la place s'écrire des sentiments de haine, de rancœur, de tristesse et de mauvaise estime de soi.

Quelles sont les choses qui ont été effacées dans ta vie et quelles sont celles qui s'inscrivent actuellement ?

Il est important que tu puisses dès maintenant laisser le Seigneur reprendre le travail qu'il a débuté dans ton cœur. Effacer tes peines, tes fautes et toutes les choses qui te bloquent pour qu'il puisse écrire de nouveau ses paroles d'amour dans ta vie.

Illustration:

Il était une fois un garçon avec un sale caractère. Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il se disputerait avec quelqu'un. Le premier jour il en planta 10 dans la barrière. Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour: il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous. Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et il lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou.
Son père lui dit alors d'enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il se serait disputé avec personnes. Les jours passèrent et finalement, le garçon put dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit: "Mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là. Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera. Sache qu'une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique…

A l'écoute de cette illustration, nous pouvons réaliser facilement combien chacun de nos actes produira un effet plus ou moins marquant dans la vie de ceux et celles que nous côtoyons. Combien de clous ont été planté dans les vies de nos enfants, de nos frères et soeurs, de nos amis?

N'est-ce pas triste de voir toutes ces marques de clous sur tant de vies alors que le Christ est mort crucifié, cloué au bois de la croix pour éviter tout cela? Pour être une "lettre de Christ" nous devons réaliser combien il est important que le support sur lequel le Seigneur désire écrire soit vierge!

Ne trouveriez-vous pas désagréable de recevoir une lettre maculée de taches de toutes sortes? L'apôtre Pierre écrit dans 2 Pierre 3/14: "C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irréprochables dans la paix."

Ne nous y trompons pas! Si nous ne laissons pas le Seigneur disposer entièrement de notre vie pour y imprimer par son Esprit, son divin caractère, nous y écrierons nous-mêmes sous l’inspiration de Satan, du péché et du monde. Ainsi, notre vie se couvrira des taches et des fautes qui repoussent les incroyants et ferment leurs oreilles et leurs cœurs à tous nos discours. Ils se détourneront de la Bible parce que leurs yeux n’ont pas vu le sceau du Christ dans notre vie.

b) Pour écrire une lettre il faut aussi de l'encre. L'encre reste un des moyens le plus couramment utilisé pour écrire. Elle sert à mettre en relief les mots par rapport au support sur lequel ils sont écrits.
Si nous voulons être cette lettre de Christ, nous savons que l'encre utilisée sera d'une importance capitale.

Ainsi, la comparaison se fait d'elle-même lorsque nous lisons l'épitre de Paul aux Corinthiens où il dit: "Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs."

L'encre à la base de son invention est tirée de pigments mélangés avec le l'huile qui a pour fonction de lier les pigments entre eux et également au support. Nous avons là une merveilleuse image de ce que le Saint Esprit peut réaliser dans notre vie.

Le pigment qui est l'écrasement d'une substance nous symbolise l'œuvre du Christ à la croix et l'huile l'image du Saint Esprit qui permet à cette œuvre merveilleuse de ne faire qu'un avec nous.

Tout ce qui est écrit dans le cœur des chrétiens est le résultat directe de ce que Christ a accompli à la croix et de l'action du Saint Esprit qui est celle huile liante qui nous unis au Christ. L'apôtre Paul était lui-même une "lettre de Christ" sur laquelle l'Esprit de Dieu avait unis Christ à sa vie. Il ira jusqu'à déclarer dans Actes 20/22: "Et maintenant voici, lié par l’Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m’y arrivera"

Mais si l'encre reste le moyen le plus courant la gravure était aussi employé dans l'antiquité.

Elle consistait à retirer de la matière à un support malléable pour pouvoir y inscrire de façon durable.
Toute ses images sont applicables spirituellement car le verset de Paul n'a pas été écrit par hasard.

Notre coeur est-il malléable à l'action de l'Esprit qui désire graver en nous profondément la révélation du Christ ? N'y a-t-il pas des choses qui doivent être retirés de nos vies pour qu'à la place s'inscrivent les paroles merveilleuses du Seigneur?

c) Pour écrire une lettre il faut aussi un écrivain.

Dans son épître Paul dit qu'il est évident que les croyants de Corinthe était une lettre dictée par le Christ et pour laquelle les serviteurs de Dieu avaient servi de secrétaire. Belle image que celle qui consiste à établir les serviteurs de Dieu dans le rôle de secrétaire inscrivant jour après jour les parole du Christ dans le cœur des chrétiens.

Mais quelle grande responsabilité! Il est important de n'écrire que ce que le Christ dicte et rien d'autre. Il n'y a ici pas de place pour l'avis personnel, pour des ressentis ou pour tout autre choses qui ne viennent pas directement du Seigneur.

A bien y réfléchir, le serviteur peut et doit se poser la question de savoir s'il remplit bien son rôle de secrétaire! En associant les hommes à la dictée spirituelle, le Seigneur prend le risque que des fautes apparaissent…ou que certaines choses soient omises et d'autres ajoutées! Voilà pourquoi Paul approuva les chrétiens de BEREE dont il est dit dans Actes 17/11:"ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact."

Attention beaucoup de choses fausses peuvent se graver dans vos coeurs et vous entraîneront en dehors de la volonté de Dieu. La bible, la parole écrite doit rester la référence pour tout ce qui concerne la foi. Malheureusement force est de constater que beaucoup de croyants sont plus excités par les prophéties d'habiles prédicateurs que par les promesses immuables de la Parole de Dieu. Ils ignorent ainsi la recommandation du Seigneur qui déclare dans Matthieu 24/24: "Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus."

Devenir une "lettre de Christ" c'est en réalité marcher par l’Esprit et ne plus accomplir les convoitises de la chair.

Réfléchissez au fait qu'une lettre ne parle pas, elle a juste besoin d'être lue!

Le croyant est la "Lettre de Christ" qui dans l’Église est un modèle pour ceux qui croient et, sans parole elle enseigne, édifie, reprend et exhorte.

Le croyant est la "Lettre de Christ" qui dans le monde est un exemple et recommande l’Évangile aux perdus. A son contact les âmes sont sauvées et viennent à la connaissance de la vérité. La suite produit par l'action de l'Esprit des vies transformées qui deviendront elles-mêmes les lettres reflétant la Gloire du Seigneur.

Si dans notre comportement ici-bas, dans nos gestes, nos actes et nos paroles, les hommes peuvent discerner la vie de Jésus manifestée dans notre chair mortelle, voyant nos bonnes œuvres ils glorifieront ainsi notre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5/16: "Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux."

C’est par des faits que nous pouvons convaincre, et non par des idées. Il faut que l’Évangile, dans notre vie, soit un fait, et non une idée. Ce fait, c’est "Christ en nous, l’espérance de la gloire."
Colossiens 1/27: "Dieu a voulu leur faire connaître la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire."

Ainsi pour un incroyant qu’aucun raisonnement scientifique ou aucune preuve mathématique n’aurait pu convaincre de l’existence de Dieu, il croira un jour simplement parce qu’il aura rencontré dans la vie d’un chrétien celui qu'on appelle Jésus, le sauveur de l'humanité.

Lui qui refusait d’ouvrir la Bible aura pu lire la Loi de Dieu, écrite du doigt de Dieu, non sur une table de pierre, mais sur celle de chair du cœur de ce croyant. L’homme révolté par la souffrance et les peines qui l’accablent, blessé et meurtri verra l’acceptation naître dans son cœur, la paix et la lumière envahir son âme quand, sur sa route, il rencontrera une douleur plus grande que la sienne. Ainsi il louera Dieu pour ses bienfaits, n’enviant rien du bonheur des autres et oubliant ainsi sa propre misère pour fixer ses pensées sur l’amour de "l’homme de douleur" qui malgré sa souffrance à continuer d'aimer et d'agir en faveur des autres.

Oui, vous êtes des "lettres de Christ" ici-bas, si vos vies sont transformées et rendues capables d’influencer d’autres vies non seulement par leurs paroles, mais surtout par leur conduite, leur amour, leur foi et leur pureté.

C’est dans votre attitude et votre comportement en toutes circonstances et en tous lieux que se trouve le témoignage chrétien. Car une vie vraiment transformée par la puissance de la Parole de Dieu est une vie dans laquelle l’Écriture Sainte trouve son prolongement naturel.
"Vous êtes, dit l’apôtre aux Corinthiens, une lettre de Christ.., connue et lue de tous les hommes".
Tant que la lettre restera extérieure à vos vies elle vous tuera.

2 Corinthiens 3/6:"car la lettre tue, mais l’Esprit vivifie."
Mais si par l’Esprit de Dieu est au travers des ministères établis, vous la laissez œuvrer en vous alors elle s’incarnera et c'est alors qu'elle vous fera vivre et transmettra aussi la vie autour de vous.

1 commentaire