Que de bonnes nouvelles !

Que nous soyons chrétiennes de longue date ou toutes jeunes dans la foi, il est bon de garder à l'esprit les vérités spirituelles et fondamentales, issues de cet épisode des Actes des apôtres.

Cette semaine lisons : Actes 10.24-48

Dans ce récit, l'accent est mis sur la piété de Corneille, un homme pourtant étranger au peuple de Dieu. Mais, parallèlement, Luc brosse un tableau beaucoup plus vaste, celui du salut de toute l'humanité…

L'amour divin englobe tous les hommes (28, 34)
Pierre, considère les païens comme des impies peu fréquentables. Se référant aux coutumes de son peuple, il n'a pas le droit de manger avec eux ou d'aller chez eux. Le Seigneur, lui-même, va le faire changer d'opinion, grâce à une vision réitérée (9-23). Le fils de Jonas accepte la leçon divine et finit par admettre qu'aucun être humain ne peut être considéré comme souillé ou impur. Le Seigneur ne fait pas de différence entre les hommes, il ne méprise et ne rejette personne. Son amour s'étend à tous, il le démontre en Jésus (Jean 3.16 ; Tite 3.4).
Quels que soient ton passé et tes origines, sois rassurée, tu as ta place dans le cœur du Père.

Le salut est accessible à tous (43)
L'Evangile a d'abord été annoncé exclusivement aux Juifs (36, 39, 42). Ensuite, grâce à Philippe, il parvient aux Samaritains (8.4-25) et touche également un dignitaire éthiopien (8.26-40). A Césarée, Pierre le prêche à Corneille, officier romain… Enfin, Paul et ses compagnons apportent ce glorieux message jusqu'aux extrémités de la terre (1.8), selon l'ordre de Jésus. En effet, Dieu "veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité" (1Timothée 2.3-4).
C'est seulement la grâce de Dieu qui te l'accorde, tu ne peux mériter le salut (Tite 2.11). Mais deux choses sont nécessaires pour l'acquérir : confesser sincèrement son péché (1Jean 1.9) et placer sa foi en Jésus (Ephésiens 2.8-9 ; Romains 10.9-11).

Dieu met tout en œuvre pour le salut d'un seul (2Pierre 3.9)
Il met en scène toute une succession d'événements. D'abord, Corneille voit un ange qui s'adresse à lui dans une vision. Par ce messager, il sait que Dieu a entendu ses prières. Il reçoit aussi des directives précises (10.1-8). Ensuite, le Seigneur s'occupe de Pierre et de ses réticences. Enfin, les conditions sont remplies pour que le centurion écoute le message divin, transmis par l'apôtre (33).
Dieu est prêt à remuer terre et ciel pour sauver un homme. Même si parfois il s'est servi d'anges ou de visions, son moyen de prédilection pour annoncer la bonne nouvelle de Jésus, c'est nous ! Sommes-nous prêtes à ouvrir notre bouche et être les témoins du Seigneur (Romains 10.12-15) ?

Etre les bénéficiaires du salut, quelle joie ! Etre ambassadrices dans ce ministère de la réconciliation, quel privilège, mais aussi quelle responsabilité (2Corinthiens 5.17-21) !

Ma prière : Seigneur, tu n'as pas de chouchous, tes bras sont ouverts pour accueillir chacun d'entre nous, car tu nous aimes tous. Merci pour ton salut, offert si généreusement à tous ceux qui confessent leur péché et croient en Jésus. Tu veux que tous les hommes soient sauvés. Avec ton aide, je désire être un témoin de ce merveilleux message de la rédemption.

Verset Clé 1Jean 4.10 : "Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés ; aussi a-t-il envoyé son Fils pour apaiser la colère de Dieu contre nous en s’offrant pour nos péchés".



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire