Quelle paix !

Quelle paix !

Quoi le cadeau tant précieux est repris ? Le fils est mort ?
La Sunamite refuse de s’attarder au chagrin qui mord
Elle répond ‘la paix’ à quiconque lui demande les nouvelles
Sa foi est ferme, elle se décide à regarder une aube nouvelle
Elle ne pleure pas son fils car elle sait de quel champ il a poussé
Le moment de la récolte est arrivé, elle refuse d’être repoussée
Elle se bat pour son fils, que personne ne se mette sur sa route !

La femme qui saignait aussi bouscule tous les tabous
Elle se faufile dans la foule, elle va jusqu’au bout
Elle suit son intuition qui lui dit que ce corps abrite le Sang
Qui sera versé pour l’humanité qui ne peut rien sans
Elle a continué d’avancer, elle ne voulait plus survivre
Son corps à elle arrête de saigner, elle peut enfin vivre
Elle se débat au milieu de la foule pour arracher la paix!

La Sunamite ne tourne pas en rond dans sa maison
Elle veut voir cet homme de Dieu, elle écoute sa raison
Elle fait taire son cœur qui est plein de sentiments différents
Mon cœur, célèbre les bienfaits de l’Eternel et pas de différend
Se dit-elle, c’est la paix chez moi, dit-elle à tout le monde
Elle connaît quelqu’un qui a tout pouvoir sur ce monde
L’Eternel des armées a le tout dernier mot sur tout !

Allons célébrer avec la Sunamite, son fils reprend vie
La femme cananéenne aussi insiste : que sa fille ait vie
Celui qui donne la vie en abondance est au milieu de nous
Notre Sauveur Jésus Christ, Emmanuel est Dieu parmi nous
C’est Lui que le prophète Esaïe appelle le Prince de la Paix
Jésus a Lui-même promis de nous donner la paix
Cette paix est différente de celle que le monde offre !

Une paix qui n’a pas été négociée autour d’une table ronde
Ce n’est pas une paix qui est assurée par ceux qui font la ronde
Elle n’est pas momentanée, elle ne dépend pas des moments
Les circonstances et les temps changent, une prévision ment
Cette paix a été arrachée par Jésus Christ à travers la croix
Elle est tellement précieuse qu’elle a tout coûté à Dieu
Son Fils unique Jésus a tout délaissé pour nous l’apporter !

Sources :
2 Rois 4 : 8-37, Luc 8 : 43-48, Matthieu 15 : 21-28, Esaïe 9 : 6, Jean 20 : 19-26, Jean 3 : 16

Martine Agabo



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires