Qui a cru ?

Qui a cru ?

Le regard des hommes sur Jésus :

Esaïe 53
2 Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.
3 Méprisé et abandonné des hommes… Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
4 nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.

Il y a de quoi s’y tromper… et pourtant le prophète dit
- qu’il a porté nos souffrances, s’est chargé de nos douleurs ;
- il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ;
- par ses meurtrissures nous sommes guéris !!

La question du prophète : 2 fois « qui a cru ? »

• v.1 : « Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l’Eternel? »

cru = aman en hébreu, qui signifie « ferme solide, stable, fidèle, nourrir (père nourricier, nourrice), avoir confiance » !

le temps employé est à l’actif et au parfait (peut être traduit au présent ou passé simple) : cela vise une action accomplie, ponctuelle ;

Le prophète vise ici l’acte de foi par lequel nous croyons à ce que Jésus a accompli et mettons notre confiance en Son amour !!

Mettras-tu ta confiance en ce Jésus qui t’es annoncé aujourd’hui ?

• v.8 : « Parmi ceux de sa génération, qui a cru qu’il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple ? »

cru = siyach en hébreu, qui signifie « méditer, réfléchir, considérer, communier avec, parler »

le temps employé est un « l’intensif actif » à l’imparfait (peut aussi être traduit au futur) : cela vise une action forte et qui dure !

Le prophète vise donc ici l’intériorisation, la méditation profonde et durable du croyant concernant la mort de Jésus frappé pour nos péchés !!

Garderas-tu durablement le message de l’amour de Jésus pour toi ?

Actes 17.32 à 34 :
certains se moquent, d’autres disent « plus tard »,
mais quelques-uns s’attachent et croient !!



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire