Regardez les champs qui blanchissent

Regardez les champs qui blanchissent
Jean 4/35: "Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson."

Jésus est en conversation avec une seule femme, la Samaritaine au bord du puits de Jacob.
Les disciples sont très surpris de voir Jésus parler à une seule personne.
Dans son Evangile, Jean a présenté Jésus en disant: « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » Jean 1:29
La venue de Jésus sur la terre avait un but: ôter le péché du monde, de tout le monde !
C'est-à-dire tous les êtres humains de notre terre !
Et voici Jésus passant du temps à parler avec une seule personne !

LEVEZ LES YEUX
Nous comprenons la surprise de disciples !
Mais de suite, Jésus remet les disciples dans la bonne direction en leur disant: «Voici je vous le dis, levez-les yeux et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson» Jean 4:35

Cette parole s’adresse à chacun de nous. Bien sûr, il faut rendre témoignage à l’âme perdue que tu côtoies. Mais, cela ne te dispense nullement de t’intéresser aux perdus du monde entier et de regarder jusqu’aux bout du monde, les champs qui sont prêts pour la moisson.
En visite dans un pays du monde arabe, je demande à rencontrer le responsable national des chrétiens évangéliques. Ce pasteur me reçoit dans son bureau avec méfiance et me demande:
« Qu’est-ce que vous venez faire chez nous ? » Surpris de cet accueil, je lui réponds: « Je viens faire ce que Jésus a demandé, je viens regarder le champ dans lequel vous travaillez ! »
Et là, son visage se détend, il me fait asseoir et nous parlons librement et le soir même, il me donnait la parole pour que je parle à son église. Aujourd’hui, discrètement, nous aidons spirituellement et même matériellement ce champ qui blanchit pour la moisson.
C’est un ordre donné à tous par le Seigneur: levez-les yeux, ne regardez pas simplement autour de vous, mais regardez l’immensité des champs du Seigneur. Jésus, l’Agneau de Dieu, qui nous a sauvé, est venu pour sauver les gens du monde entier.

SEMER ET MOISSONNER
Jésus va expliquer ce qu’Il attend de nous. «Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui sème et celui qui moissonne, se réjouissent ensemble. Autre est celui qui sème et autre celui qui moissonne » Jean 4:36, 37

Jésus a besoin de semeurs et aussi de moissonneurs. Pour semer, il faut préparer la terre, il faut arroser la semence. Mais le semeur est associé au moissonneur et tous deux recevront la récompense céleste pour ce travail.

Il y a des milliers de missionnaires dans la plupart des pays du monde.
Mais toi aussi, tu es appelé à travailler pour cette divine moisson.

Comment ?


1. En préparant le sol, dans la prière et l’intercession. Si la pluie ne tombe pas, comment semer dans un sol endurci par la sécheresse. Il faut la pluie divine, la pluie de la première et de l’arrière saison, c'est-à-dire l’effusion de l’Esprit. Jésus nous a enseigné à prier pour recevoir l’Esprit Saint.

2. En préparant la semence, qui est la Parole de Dieu. Il y a encore près de quatre milles langues qui n’ont pas de traduction de la Bible. Cela demande des années à plusieurs traducteurs qu’il faut payer. Cette semence coûte chère, et je dois y participer.

3. En priant pour que le Maître de la moisson envoie des ouvriers dans la moisson. Jésus l’a dit à tous que la moisson est grande, effectivement, elle couvre toute la terre. Il a dit aussi que les ouvriers sont peu nombreux. C’est mon devoir de prier pour que des ouvriers se lèvent et partent pour aller moissonner dans les pays lointains et souvent difficiles

4. En pourvoyant aux frais de ces ouvriers. C’est à chacun de nous de participer à ces frais. Ecoutez ce que dit Paul à Tite chapitre 3 :13 « Aie soin de pourvoir au voyage de Zénas et d’Apollos, en sorte que rien ne leur manque. Il faut que les nôtres apprennent à pourvoir aux besoins pressants… »
Y a t il sous le soleil un besoin plus pressant et plus valable que d’apporter la bonne nouvelle à ceux qui ne l’ont pas encore entendu. C’est à chacun de nous d’apprendre à donner pour les missionnaires et vous ne regretterez pas ces leçons de générosité.

5. En manifestant notre amour pour ceux qui sont dans des pays où règnent la faim, la maladie, la nudité. « Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’étais nu, vous m’avez vêtu, j’ai eu soif, vous m’avez donné à boire… » a dit Jésus dans Matt 24:34 à 40
Je me souviens d’un camp familial où j’ai parlé des petits africains qui ne mangent pas à leur faim, et souvent un seul repas par jour. Un enfant a été touché par ce qu’il venait d’entendre. Après la réunion, la maman l’amène pour acheter une glace. Et cet enfant de 10 ans environ, refuse la glace et il dit à sa mère: « Maman, moi je mange à ma faim, je n’ai pas besoin de manger une glace. On va donner cet argent pour les petits africains. » Et je vois arriver ce petit bonhomme suivi de sa maman, pour me remettre le prix de la glace afin que cela serve à nourrir les petits africains. Les enfants nous montrent souvent la voie.

Tous, témoins jusqu’aux extrémités de la terre
En promettant le Saint Esprit, Jésus dit à tous ses disciples d’êtres témoins autour de nous, mais aussi aux extrémités de la terre. (Actes 1:8) Jésus n’a jamais dit que certains seraient témoins à Jérusalem, dans leur ville, d’autres en Judée, dans leur région et d’autres jusqu’aux extrémités de la terre.
Mais il s’adresse bien à tous ceux qui reçoivent l’Esprit Saint. Jésus veut que nous participions tous à cette immense tâche qui est en train de s’accomplir sous nos yeux.

Comme le disait un célèbre pasteur: Pourquoi certains entendraient l’Evangile plusieurs fois, alors que d’autres ne l’ont jamais entendu !

Jésus a bien dit: «Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute création» Marc 16:15
Ces paroles s’adressent à tous sans exception… Jésus veut que toute créature sous le soleil entende la bonne nouvelle. Physiquement, je ne peux pas aller au bout du monde, mais ma prière peut aller aux confins de notre monde et mon argent devient utile au bout du monde en soutenant ceux qui annoncent, qui diffusent cette bonne nouvelle à toute créature.
Connaissez-vous quelqu’un qui se soit ruiné parce qu’il a trop donné pour la diffusion de cette bonne nouvelle ?

Levez les yeux, informez-vous, priez pour que des ouvriers diffusent et annoncent la Bonne Nouvelle à toute créature sous le soleil… et soutenez-les fidèlement.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires