Romains 7 : un éclairage

Romains 7 : un éclairage
Question d'un Internaute :

Dans Romains 7, Paul veut-il dire que malgré que nous soyons en Christ par la foi, donc intellectuellement et spirituellement, nous péchons physiquement malgré tous nos efforts et qu'il est impossible d'être finalement débarrassé de ces péchés récurrents ?

Réponse :

Tout chrétien ayant été régénéré par le Saint Esprit va se heurter à ce grand dilemme que l’Apôtre décrit en Romains 7.

Pour exemple, je me suis converti au Seigneur Jésus-Christ en 1976, le 15 janvier. Tout est devenu merveilleux, j'ai goûté à la sainteté, à l'amour de Dieu et du prochain. Quand sur la route on me faisait une "queue de poisson" je bénissais le chauffard. Je témoignais de la puissance de Dieu, de son règne dans ma vie, dans mes émotions, mon intelligence. Ma volonté se mettait presque automatiquement au service du bien. Je dévorais la Bible très tôt le matin, à midi, le soir. Ma famille c'était l'Eglise, le Corps de Christ, les frères. Mon ambition : Connaître Christ toujours mieux etc ......
En fait j'ai été introduit dans mon nouvel environnement de vie : le Jardin, le ciel, le paradis de nos premiers parents.

Quelques semaines après j'ai commencé à prendre conscience que le "saint" que j'étais devenu était de plus en plus contesté par une "force" contraire, contrariante, à coté de mon cœur. Tout comme le serpent demeurait dans le jardin en Genèse, ce trouble fête se trouvait aussi chez moi (dans ma chair).
Alors ! la vie avec le Seigneur comportait donc un combat que j'avais ignoré quand le Saint Esprit me transportait en Christ, dans cette onction qui est l’atmosphère dans lequel vit l'homme nouveau.

Oui, nous sommes sauvés, oui nous sommes devenus "nouveaux", oui nous avons la nature de Christ EN nous, oui nous sommes saints, Dieu est pour nous et non contre nous, nos péchés sont pardonnés à cause du sang de l'Agneau etc ... mais nous sommes aussi en guerre contre la chair, le monde et satan.

Nous apprenons à laisser dépérir l'homme ancien et nous grandissons dans la conscience de qui nous sommes en Christ, l'homme nouveau. Nous apprenons à choisir de marcher selon l'Esprit et non selon la chair.

Comment cela peut-il devenir réalité dans notre comportement ? C'est simple, il s'agit de demeurer en Christ dans la foi, vivre de ce que Lui est et non de ce que nous sommes sans Lui.

Les moyens ?

Comme nous profitons de 2 ou 3 repas par jour pour refaire nos forces, eh bien il est essentiel de revenir à l’Écriture sainte souvent, en lisant plusieurs chapitres, mais aussi de prendre tous les jours au moins 20 ou 30 minutes retiré au calme pour lire un très court passage et le MÉDITER, lecture lente et répétée plusieurs fois, suivie de recueillement et prière silencieuse, pour profiter de la présence de Dieu dans le calme et la tranquillité et laisser Dieu profiter de nous ...

D'autres moyens : Les rassemblement avec des frères et sœurs, les partages en église, l'étude de la Parole à l'aide de bons livres d'enseignements, le témoignage de votre conversion, de ce que Christ est pour vous, le pardon, la libéralité etc ...

Plus nous donnons de place aux "choses" du Seigneur, plus il est facile de laisser dans la mort le vieil homme et le péché.

A votre question : Est ce que nous serons ou pas débarrassé du péché une fois pour toutes ? Je réponds : non.
Nous serons toujours (avec de grands temps de repos heureusement) confrontés à ce moi charnel qui est dans nos membres. Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous aime. Et aussi : « Si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le Juste. » 1 Jean.

Notre assurance, notre vie, notre joie, notre guérison, notre sainteté, notre justice, c'est Christ. Tout est accompli, nous sommes une nouvelle création, tout est à nous En Christ. Notre cancer qui nous menait à la mort a été entièrement guéri. Sautons au plafond en exultant de joie dans la louange à notre libérateur...mais n'oublions jamais que nous sommes encore dans un monde déchu où un ennemi rode pour nous "contaminer".

Dieu vous bénisse.


Quelques ouvrages qui vous nourriront spirituellement :

- Les Psaumes
- Être assis, marcher, tenir ferme / W. Nee
- La libération de l'Esprit / W. Nee
- Les trésors de la foi / C. Spurgeon
- La puissance de la louange / M. Carothers
- Jamais sans la grâce / C. Stevens
- Tous les livres de T. A. Sparks
- A la recherche de Dieu / A. W. Tozer

Théologie :

- Guide de théologie biblique / Thiessen
- Théologie du N.T / G.E Ladd

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

9 commentaires
  • Joe-972 Il y a 4 années, 7 mois

    Avez vous conscience que lorsque l'on dit "Nous serons toujours (avec de grands temps de repos heureusement) confrontés à ce moi charnel qui est dans nos membres. " que cela est un blasphème contre le sacrifice de Jésus-Christ ? Cela revient à dire que ce merveilleux et horriblement douloureux sacrifice, ne sera JAMAIS plus puissant que le péché !!! Le monde chrétien hypocrite, décrit par Jean en tant que Laodicéen ne peut comprendre la portée effective de la mort de Jésus qui ensevelit la vieille nature, et sa résurrection qui nous réconcilie avec Dieu. Cela signifie que Jésus est mort pour rien ! Jésus qui dit en Matthieu 5.48 : "Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait", devient un plaisantin, ou encore dans 1 Pierre 4 l'apôtre qui dit clairement que l'on peut vivre dans sa chair (comprenez dans son corps) après en avoir fini avec le péché, devient un beau parleur ! Quand vous parlez de Nouvelle naissance, vous êtes nés à quoi ? C'est justement cette négociation avec le sacrifice perpétuel qui fait de ce monde un monde tiède. Je dis qu'il est possible de vivre sur cette Terre débarrassé du péché. Ce n'est pas dans le Ciel que cela peut se produire, mais maintenant et sur Terre. Ceux qui auront cru,et réussi cela seront appelés "sacrificateurs". Ce que je déplore et dénonce, c'est cette suffisance religieuse qui préfère altérer l'oeuvre divine pour se contenter d'être ce que l'on est. Désolé, je ne marche pas. Si je ne suis pas ce que Dieu veut que je sois, c'est parce que je ne VEUX PAS ! Alors je me donne des excuses qui ne sont même pas des prétextes. Votre baptême ne vous sert à rien !
  • agnesmiracle Il y a 4 années, 7 mois

    Merci pour ce message merveilleux. Prions les uns pour les autres. Soyez bénis!!
  • Selumiere Il y a 4 années, 7 mois

    "Nous apprenons à marcher selon l'esprit et non selon la chair". Comment? En mourant à soi-même.
  • Afficher tous les 9 commentaires