Savoir écouter : C’est aimer!

Proverbes 18 verset 13 : Celui qui répond avant d’avoir écouté fait un acte de folie et s’attire la confusion.

Ce verset révèle l’impatience que nous pouvons manifester dans nos relations sociales. Quand prenons-nous le temps d’écouter vraiment ? La Bible nous encourage à être prompts à écouter et lents à parler (Jacques 1 verset 19). C’est un principe qui concerne nos dispositions face à la parole de Dieu, mais Jacques l’applique également, dans sa relation aux autres (Actes 15 verset 13). L’écoute est cependant un exercice difficile parce qu’il demande une certaine distance par rapport à soi. Ecouter c’est renoncer un peu à une part de son univers, en laissant l’autre s’exprimer. C’est s’efforcer alors de considérer ses intérêts avant les nôtres (Philippiens 2 verset 4).

Pour mieux écouter, il ne suffit pas d’entendre mais surtout d’ouvrir son cœur avec une disposition bienveillante. C’est accorder du temps à l’autre et lui signifier, en quelque sorte : " je t’aime et je me rends disponible pour toi. Ce que tu as à me dire est important pour moi ". Pour cela, il convient alors dans la mesure du possible d’interrompre toute activité, pour se centrer sur l’autre. Que celui-ci exprime son opinion, ses sentiments ou sa souffrance, il est important de l’accueillir favorablement.

Il est essentiel d’écouter l’autre sans l’interrompre et le laisser terminer le fil de son discours. Cela nous demande de faire preuve de patience, car en réalité, il nous tarde parfois de donner notre avis, ou d’argumenter sans avoir vraiment écouté. Or, il y a un temps pour parler et un temps pour se taire et laisser la place à l’autre (Ecclésiaste 3 verset 7).

Pour bien comprendre ce qui nous est dit et éviter les mauvaises interprétations, nous pourrons être amenées à poser des questions, reformuler ou demander à l’autre de clarifier ses propos. La personne qui nous parle sera ainsi assurée de l’intérêt que nous lui portons et de notre désir de la comprendre.

Jésus savait être à l’écoute de ses contemporains. La relation intime qu’il entretenait avec son Père Céleste lui permettait de puiser les ressources pour exercer une écoute de qualité. Il était ainsi un réconfort précieux pour les autres.

Ne voudrions-nous pas lui ressembler ?

A méditer : Suis-je prête à aimer en développant une plus grande capacité d’écoute ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

9 commentaires