Se confier en l’Éternel

Se confier en l’Éternel

La fraîcheur et la beauté sont un don du Créateur pour la jeunesse.
Pour le sénior, il garde en son sein une œuvre d’art, un trésor de grand prix, caché dans le cœur de celui qui sait aimer.

Sénior, la saison de la récolte du bénéfice de ce qui a été engrangé est arrivée : des silos d’amour, redistribués avec générosité et ardeur par le Seigneur, à ceux que nous aimons.

Il n’y a pas d’âge ou de moment spécifique pour celui qui conserve la foi, qui garde confiance en l’avenir, qui vit sainement en paix avec Dieu, avec sa conscience et son entourage.
Il faut avouer qu’avec la maturité on possède plusieurs jeunesses accumulées. On ne vieillit pas, on rajeunit !

Les cathédrales, les temples, les hauts lieux touristiques, les sculptures, les peintures antiques, les vieux livres, les meubles anciens… vieillissent et sont petit à petit détruits, mais ceux qui se confient en l’Éternel se renouvellent (Esaïe 40:29-31).

Dieu donne la force nécessaire à celui qui est fatigué par toutes les épreuves que la vie lui a réservé.

La défaillance de la mémoire est un signe que l’on a vécu dans de nombreuses situations en tout genre. Dieu a également prévu de redonner de la vigueur aux séniors pour poursuivre leur chemin tracé d’avance.
La Bible nous affirme que les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ni ses compassions, pour celui qui se réfugie en Lui. Elles se renouvellent chaque matin comme la manne dans le désert, elles augmentent dans la journée par l’espérance de cette source de jouvence qui aide à formuler et réaliser des projets, signe d’une jeunesse cachée (Lamentations 3:21-25).

Si extérieurement le corps s’épuise, à l’intérieur des forces renouvelées viennent combler les manques. Les épreuves endurées préparent à une éternité de gloire qui dépasse tout ce que l’on peut imaginer.

Par la foi, se confier en Jésus, c’est faire reculer le vieillissement et défier les obstacles, et, rendre à Dieu un hommage comme Anne et Siméon dans le temple.

8 commentaires