Se réconcilier par des gestes qui en disent long...

Se réconcilier par des gestes qui en disent long...
Il y a quelques jours, nous étions invités à déjeuner pour la première fois dans la famille d’une de nos collègues. Mon mari me dit : « C’est bon, j’ai croisé Eliane et elle m’a donné les explications pour aller chez elle. » Moi, j’étais ravie, je n’avais pas à me préoccuper du trajet.

Le jour J arrive, nous voilà tous dans la voiture et mon mari me tend deux feuilles de plan et me dit : «Tiens ma chérie, tu peux me dire comment on va chez Eliane. » Une grosse colère m'envahit alors!!!!

Je me retrouve complètement prise au dépourvue. J’essaye de me calmer et d’arrêter de râler, je me plonge donc dans le déchiffrage du plan. De son côté mon mari pense « ma femme est furieuse contre moi car je l’oblige à lire un plan qu’elle ne connaît pas ». Puis il décide de s’arrêter sur le bord de la route pour regarder l’atlas routier. Le voyant faire, je me dis que si c’était pour regarder l’atlas routier, ce n'était pas la peine de m’énerver avec son plan et qu’en plus il me prend pour une incapable.

Cinq minutes plus tard, il me dit : « Ah, j’ai bien fait de m’arrêter ! Maintenant je sais le chemin. » Je ne lui réponds même pas car je sens que je vais être très désagréable. Il s’ensuit un silence lourd et pesant.

Richard sentait bien que j’étais contrariée, alors gentiment il met sa main sur la mienne et la serre tendrement. Ma première réaction c’est de penser : « Si tu crois que de me prendre la main va suffire à me faire avaler ton histoire de plan, tu te trompes lourdement ! ».

Deux minutes passent et je me dis « et si c’était sa manière, à lui de me dire qu’il est désolé de m’avoir contrariée et qu’il aimerait vraiment qu’on se réconcilie. » Connaissant mon mari, je sens que je suis dans le vrai et franchement j’apprécie qu’il fasse le premier pas.

Je décide d’arrêter de faire la tête. Je me tourne vers lui pour lui sourire, et je serre tendrement sa main pour lui faire comprendre que j’ai bien reçu le message.

Grâce à ce geste de tendresse, la suite du trajet et de la journée se sont passés de façon très agréable.

Prov. 15 : 23 : « Il est agréable de savoir bien répondre, quel plaisir de dire la parole juste au moment voulu. »

Il est clair que dans notre situation le manque de communication est à l’origine des diverses interprétations, incompréhensions et malentendus. Mais ce que j’en retire également, c’est que même si mon mari ne sait pas toujours s’exprimer avec des mots, il a son propre langage celui des gestes d’attention. A moi de savoir décoder les mots et la mélodie qui sont derrière les gestes.

Elsa Laffiche
0 commentaire