Si l'homme cherche le bonheur, c'est qu'il doit exister.

   Dans les années 80, juste après mon adolescence, j'étais dans une situation de crise d'identité, d'échec scolaire et professionnel. Ma double culture maghrébine et française, d'où mes prénoms Joseph et Camel, n'arrangeait pas la situation. J'ai été amené à rencontrer un groupe de "baba-cool". La majeure partie de leur vie était centrée sur l'amour, la musique et le haschich. J'étais attiré par ce mode de vie, alors je me joignis à eux un certain temps, puis je m'en étais lassé et je fréquentais d'autres groupes avec des centres d'intérêts différents. Mon mal-être était toujours aussi présent. J'ai compris progressivement que celui-ci venait davantage de moi-même que de mon entourage qui, il est vrai, m'excluait assez souvent. Avec le temps, je cumulais frustrations et échecs. Des questions d'ordre métaphysique que je me posais sans trouver de réponses, m'entraînaient dans une déprime et une angoisse au quotidien.

   A cette période, il y avait une pensée qui me donnait un certain espoir. Je me disais  :"Si l'homme cherche le bonheur dans un sens absolu, c'est qu'il doit exister". Je commençais à me tourner vers la religion musulmane qui est la religion de mes pères en pensant trouver le bonheur. Je me mis à étudier le Coran, à mettre en pratique l'islam et suivre des conférences d'islamologie. J'étais aussi intéressé par d'autres religions : catholique, juive, protestante, témoins de Jéhova.... Pour moi, à cette époque, toutes les religions étaient bonnes dans la mesure où l'on était sincère et où l'on cherchait Dieu. LE VRAI BONHEUR Plus tard je découvris que l'idéologie des religions ne m'apportait pas le bonheur, à savoir la paix, la joie. L'hypocrisie dans le monde religieux me désespérait. Chaque croyant que je rencontrais revendiquait sa religion comme étant meilleure que celles des autres, mais toujours je gardais espoir en me disant: "Si Dieu existe, il pourra me donner le bonheur".


   Un jour j'ai fait une prière simple en disant: "Dieu, si tu es le créateur de la terre et des cieux et celui de l'homme, alors montre moi la vérité et le chemin vers le vrai bonheur". Après cela j'ai rencontré un chrétien évangélique qui m'a témoigné de sa foi en Jésus-Christ. J'avais l'impression qu'il connaissait Jésus comme un ami. Il me citait des versets de la Bible pour me parler des promesses de Dieu et des Évangiles. C'était la première fois que j'entendais parler de Jésus de cette manière. Voulant en savoir d'avantage, j'ai acheté une Bible et j'ai commencé à la lire, surtout les Évangiles. J'étais impressionné de ce que Jésus parlait de pardon, d'amour, faisait des miracles et des guérisons. Il disait que le royaume de Dieu était de servir et non de se servir. La chose qui m'a plus bouleversé, c'est lorsqu'il était crucifié et a dit : "Père pardonne leur péché, car ils ne savent pas ce qu'ils font" Il parlait de donner un cœur nouveau, de donner la paix, la joie à celui qui vient à Lui. Je buvais ses paroles comme une eau fraîche qui apaisait mon âme.

   Comme je désirais ardemment une vie nouvelle, j'ai fait la démarche d'accueillir Jésus-Christ dans ma vie. Dès mon engagement envers Lui, j'ai senti une paix, une joie de vivre m'envahir. A partir de ce moment là j'ai compris qu'il y avait pas d'autre chemin à suivre que Jésus. Aussi j'ai lu les psaumes de David (Daoud en arabe) qui disait : "Plusieurs disent, qui nous fera voir le bonheur ? Fais lever sur nous la lumière de ta face ô Éternel"(Psaume4.7) et un psaume 23, disait : "L'Éternel est mon berger.... Oui le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie"...

   Maintenant j'ai trouvé un équilibre et une harmonie que je ne soupçonnais pas dans ma vie, grâce à Jésus, j'ai l'espérance de la vie éternelle. En effet la Bible dit : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique Jésus-Christ afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu'il ait la vie la vie éternelle" (Jean 3 : 16)

   J'ai trouvé en Jésus-Christ une relation vivante et non une religion, car Il a dit : "La vie éternelle c'est de connaitre Dieu et Celui qu'il a envoyé Jésus-Christ" (Jean17 : 3). Lorsque je m'approche de lui par la foi il me rafraîchit d'une eau vive, espérance, lumière, joie, paix, amour... (Jean7 : 37,39). Il est la Lumière de ma vie, car il a dit : " Je suis la lumière de la vie, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais il aura la lumière de la vie" (Jean8 : 12)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

4 commentaires
  • josephs Il y a 5 années, 1 mois

    C'est tout à fait vrai celui qui cherche vraiment la vérité et Dieu avant tout, même le plus fanatique ,il trouvera le Véritable Dieu, car malgrè la situation de ce monde qui va à la dérive Dieu oeuvre dans les coeurs avec amour et sagesse c'est pourquoi Dieu à mis dans le coeur de l'homme la pensée de l'éternité afin qu'on le cherche.Il faut continuer l'intercession pour ce monde et aussi sûr que le jour ce lève après la nuit Jésus -Christ reviendra avec Gloire et puissance.Gloire à Dieu pour Son Plan Merveilleux!
  • Princessehorty Il y a 5 années, 1 mois

    La Parole du Seigneur est vérité. Il a dit en Matthieu 7:7 "Demandez et l'on vous donnera,cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira." Il a accompli sa Parole envers toi, que le Seigneur soit glorifié. Frère demeure béni et prospère à tout point de vue!
  • Hygin Charles Kindjangu Il y a 5 années, 2 mois

    Que toute la gloire Lui reviennes à perpétuité.
  • Afficher tous les 4 commentaires