Six paroles à ne pas écouter

Six paroles à ne pas écouter
1R 20.1-9, v21 :

1   Ben–Hadad, roi de Syrie, mobilisa toute son armée et, assisté de trente–deux rois alliés, de chevaux et de chars de guerre, il alla assiéger la ville de Samarie et se prépara à lui donner l’assaut. 2  Avant cela, il envoya dans la ville des messagers à Achab, le roi d’Israël :

3  Il lui fit dire : –– Voici un message de la part de Ben–Hadad : « Livre–moi ton argent et ton or, ainsi que tes femmes et les plus vigoureux de tes fils. »

4  Le roi d’Israël répondit : –– A tes ordres, mon seigneur le roi, je me livre à toi avec tout ce qui m’appartient. 5  Les messagers vinrent de nouveau et dirent : –– Voici un message de la part de Ben–Hadad : « Je t’ai envoyé l’ordre de me livrer ton argent et ton or, tes femmes et tes fils. 6  J’enverrai donc demain à cette heure–ci mes officiers chez toi ; ils fouilleront ta maison et celles de tes hauts fonctionnaires, ils prendront tout ce qui a de la valeur à tes yeux et l’emporteront. » 7  Alors le roi d’Israël convoqua tous les responsables du pays et leur dit :  –– Vous pouvez constater que cet homme nous veut du mal, car il m’a fait réclamer mes femmes et mes fils, mon argent et mon or, et je ne lui avais rien refusé ! 8  Tous les responsables et tout le peuple dirent à Achab : –– Ne l’écoute pas ! N’accepte pas !

V21  Le roi d’Israël lança le gros de ses troupes et extermina les chevaux et les chars ennemis. Il fit subir une grande défaite aux Syriens.

Il y a quelques jours, j’étais interpelé par le récit que nous venons de lire mettant en exergue la puissance manifeste de notre face en faveur du peuple d’Israël à l’époque de roi Achab. Ce qui a frappé mon attention, c’est le fait de voir que notre Dieu est le Dieu tout terrain. Il agit :

-       dans la prison ;
-       dans maison ;
-       dans les camps de tes ennemis ;
-       à l’école et au travail ;

Bref, il n’y a pas de frontière que Dieu ne manifeste pas sa puissance et sa gloire. Dieu agit partout,  le jour et la nuit, pendant des saisons favorables et non favorables. Vous l’avez sans doute vu, l’ennemi se trompe en disant que Dieu est un Dieu de montagne, attaquons Israël dans la vallée nous aurons la victoire. Mais Dieu prouve qu’il est omniprésent, omnipotent, il agit partout  en tout temps.

Derrière cette série de victoire, il y a une parole que nous lisons au v8c « Ne l’écoute pas ! N’accepte pas ! »

Ce que tu écoutes détermine ce que tu feras.

Ben-Hadad, roi d’Assyrie projette d’attaquer Israël. Il envoie ses officiers chez Achab, roi d’Israël pour lui annoncer son plan. Et le  roi agit en homme sage; il convoque son cabinet pour montrer sa peine : « cet homme nous  veut du mal  » (v7b). Mais Achab est ce personnage qui accepte tout, il est prêt à dire oui à Ben Hadad. C’est alors que les anciens lui disent, « Ne l’écoute pas ! N’accepte pas !»

Le miracle de Dieu pour Achab est derrière cette vérité : ne l’écoute pas, n’accepte pas. Il y a des types de parole qui, lorsque tu les acceptes, brisent ta vie et empêchent Dieu d’agir.

Six paroles à ne pas écouter

La parole est un instrument puissance qui agit de deux manières dans la vie de chacun de nous. Une parole est comme une flèche, elle entre dans le cœur, blesse, démoralise et gâche une journée voir même le reste de ta vie. Il y a aussi des types de parole qui agissent comme stimulant pour t’aider à avancer. Je retiens  six types de parole auxquels tu ne dois pas donner accès à ton cœur.

I.   Les paroles d’intimidation

Toute la  scène que nous venons de lire révèle le combat d’Achab contre les paroles d’intimidation de Ben -Hadad

2  Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, 3  et lui fit dire : Ainsi parle Ben–Hadad : Ton argent et ton or m’appartiennent ; tes femmes et tes fils les plus beaux m’appartiennent. 4  Le roi d’Israël répondit : O roi, mon seigneur, selon ta parole, je t’appartiens avec tout ce que j’ai.

5  Les messagers revinrent et dirent : Ainsi parle Ben–Hadad : Je t’ai fait dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes fils. 6  Je t’enverrai donc mes hommes demain, à cette heure–ci ; ils fouilleront ta maison et les maisons des gens de ta cour, ils mettront la main sur tout ce qui a de la valeur à tes yeux, et ils le prendront.

V10  Ben–Hadad fit dire à Achab : Que les dieux me fassent ceci et qu’ils y ajoutent cela, si la poussière de Samarie suffit à remplir le creux de la main de toutes les troupes qui sont sur mes pas !

L’intimidation est l’action de menacer pour étouffer, empêcher quelqu’un à s’exprimer, à s’épanouir. C’est aussi une forme  mettre en péril la liberté acquise  pour nous une fois pour toute à la croix.

II.    Les paroles qui vous rappellent votre passé (Phil 3.13, Es 34.18)

Nous avons chacun de nous un passé. Dans notre passé il y a des victoires et des échecs, des hauts et de bas, des biens et de mal. Une chose est certaine, Jésus a pris notre passé à la croix pour nous donner un avenir glorieux. Le Diable connait nos points faibles  parmi lesquels il y a le souvenir de notre passé. Il utilise notre entourage pour nous rappeler notre passé comme s’il a encore le pouvoir sur nous.

Phil 3.13

Non, frères, pour moi je n’estime pas avoir saisi le prix. Mais je fais une seule chose : oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi.

Es 43.18

Maintenant, le SEIGNEUR dit : « Ne pensez plus à ce qui est déjà arrivé, oubliez le passé. (Version Parole vivante)

III.   Les paroles qui suggèrent un  compromis

Il y a certains types des  paroles qui vous suggèrent des compromis dans votre foi ou dans le plan que vous avez reçu de Dieu.

Ex 10.8-11

8  On rappela Moïse et Aaron auprès du pharaon qui leur dit : –– Allez rendre un culte à l’Eternel votre Dieu. Mais quels sont ceux qui iront ?

9 Moïse répondit : –– Nous irons avec nos enfants et nos vieillards, nos fils et nos filles, nous emmènerons notre petit et notre gros bétail : car nous allons célébrer une fête en l’honneur de l’Eternel. 10 Le pharaon répliqua : –– Que l’Eternel soit avec vous, lorsque je vous laisserai partir avec vos enfants ! Il est clair que vous avez de mauvaises intentions ! 11 Mais ça ne se passera pas ainsi ! Que seuls les hommes aillent rendre un culte à l’Eternel, puisque c’est là ce que vous me demandez ! Sur quoi on les chassa de chez le pharaon.

Moise est ferme, pas de compromis. Il y a de choses qui ne se négocient pas – les promesses de Dieu, votre liberté, votre communion avec Dieu. Achab veut céder au chantage de son adversaire qui lui demande un terrain d’attente.

Nous pouvons ajouter à cette catégorie de parole celle du serpent à Eve, et celle de la femme de Job (Gn 3.1-2, Jb 2.9).

IV.       Les paroles qui vous abaissent (sous-estiment)

Les paroles qui abaissent bloquent beaucoup d’enfants Dieu et les empêchent à apprécier l’œuvre de Dieu dans leur vie.

1Sa 17.28

Lorsque son frère aîné Eliab l’entendit discuter avec les soldats, il se mit en colère contre lui et lui dit : Que viens–tu faire ici ? A qui as–tu laissé nos quelques moutons dans la steppe ? Je te connais bien, moi, petit prétentieux ! Je sais quelles mauvaises intentions tu as dans ton cœur ! Tu n’es venu que pour voir la bataille !

1Sa 17.33-36

33  Mais Saül lui répondit : Tu ne peux pas aller lutter contre ce Philistin. Tu n’es qu’un gamin, alors que lui, c’est un homme de guerre depuis sa jeunesse. 34  David répondit à Saül : Quand ton serviteur gardait les moutons de son père et qu’un lion ou même un ours survenait pour emporter une bête du troupeau, 35  je courais après lui, je l’attaquais et j’arrachais la bête de sa gueule ; et si le fauve se dressait contre moi, je le prenais par son poil et je le frappais jusqu’à ce qu’il soit mort. 36  Puisque ton serviteur a tué des lions et même des ours, il abattra bien cet incirconcis de Philistin comme l’un d’eux, car il a insulté les bataillons du Dieu vivant.

La famille de David le méprise tandis que Saul le déconsidère. David ne se laisse pas influencer pas toutes ces paroles qui constituent un obstacle à ce que Dieu veut faire avec lui.

V.          Les paroles qui vous suggèrent un raccourci face au temps de Dieu (Gn 16.2)

Ta relation avec Dieu est une affaire communautaire mais personnelle. Communautaire car Dieu nous établit dans la communauté mais Dieu nous conduit comme des individus. Parfois il nous parle – nous fait des promesses etc. ce qui est difficile parfois il nous inscrit dans une école de foi où il n’y a que moi (toi) et lui qui sait ce qui se passe dans ta vie.

Gn 16.2

Saraï dit à Abram : Puisque le SEIGNEUR m’a empêchée d’avoir des enfants, va avec ma servante, je te prie; peut–être aurai–je un fils par elle. Abram écouta Saraï.

Un simple geste, Abraham écouta apportera des conséquences néfastes dans le reste de la vie de patriarche.

Cette suggestion peut être une attitude d’apitoiement comme celle des femmes qui suivent Jésus en pleurant (Luc 23.26ss), comme le cas de Paul à  Tyr dans la maison de Philippe (Ac 21.9-14).

VI.  Les paroles qui vous enlèvent la paix

La paix est un don de la croix et un fruit de l’Esprit .Ce don est fragile vous pouvez le perdre juste par une attitude de  recevabilité des paroles des frères et sueurs qui ont un ministère de découragement (un ministère alarmiste).

Nb 13.32-33 et Nb 14.1-2

32  Puis ils se mirent à décrier le pays qu’ils avaient exploré devant les Israélites, en disant : –– Le pays que nous avons parcouru et exploré est une terre qui consume ses habitants ; quant à la population que nous y avons vue, ce sont tous des gens très grands. 33  Nous y avons même vu des géants, des descendants d’Anaq, de cette race de géants ; à côté d’eux, nous avions l’impression d’être comme des sauterelles, et c’est bien l’effet que nous leur faisions.

Nb 14.1-2

1 Alors toute la communauté se souleva, se mit à pousser de grands cris, et le peuple passa toute la nuit à pleurer. 2 Tous les Israélites critiquèrent Moïse et Aaron, et toute la communauté leur dit : –– Si seulement nous étions morts en Égypte ou du moins dans ce désert !

Israël a ouvert son cœur au ministère alarmiste et cela lui a coûté un prix lourd; quarante années de plus dans le désert !

Conclusion

Protèges ton cœur, ta famille et l’église contre des paroles qui ont un effet destructeur.

Chaque parole que tu entends a

-  le pouvoir de bâtir ou de détruire ta vie ;

-  de te freiner ou de te propulser loin ;

-  d’arroser ou sécher ta vie ;

Tu dois avoir le discernement – pour savoir quoi recevoir ou rejeter. Le succès et l’échec dépendent de ce principe.

Amen.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Jessica Femme Il y a 9 années, 8 mois

    seigneur soit louer pour se texte qui a fait du bien a ma vie !donne moi se discernement !donne moi des parole qui donne la vie pour mon entourage pour mes enfants mon mari des paroles assaisonner de sel !merci mon DIEU AMEN
  • Soleil777 Il y a 10 années, 5 mois

    Amen pour se message. Que chacun de nous ayons le discernement de faire les bons choix avec la puissance du Saint-Esprit Soyez tous bénies mes frères et soeurs
  • Filou35 Il y a 10 années, 9 mois

    Père, Jésus mon frère, soeurs et frères du top, Georges ;-) Je vous prie de continuer à instiller du discernement chez moi, continuer à tant m'aider à aller de l'avant, continuer à trier les bonnes paroles à écouter des mauvaises à zapper, Et... Viens sur nous tous Saint Esprit Merci