Soyons des ENCOURAGEURS !

Soyons des ENCOURAGEURS !

Personne ne pourra te résister tant que tu vivras. Je serai avec toi comme j'ai été avec Moïse. Je ne te délaisserai pas et je ne t'abandonnerai pas. Fortifie-toi et prends courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j'ai juré à leurs ancêtres de leur donner.
Josué 1:5-6

Un court témoignage :


- « Bon aujourd'hui, juste une petite balade ». J'ai pensé « Ouf ! ».
J'étais pour quelques jours en février dans les Pyrénées avec des amis. On devait faire « un peu » de randonnée. Je leur avais dit :
- « Vous savez, je n'ai pas d'entraînement ! »
- « Nous non plus, ne t'inquiète pas »

Bon alors on y va. Premier jour : On commence par se frayer tant bien que mal un passage sous deux arbres énormes qui étaient tombés quelques jours auparavant à cause d'une tempête. Puis j'apprends qu'en fait il y en a « juste » pour trois heures, avec bien sûr des côtes et des descentes, montagne oblige. A un moment donné, dans la conversation, deux des amis disent en toute simplicité qu'ils marchent trois heures par jour depuis des mois : « Juste parce que le temps le permet ! »

Une fois rentrés, mes genoux grondent, car je n'avais pas mis de genouillères pour la « petite » balade. Et le soir, chez l'ami qui nous héberge, j'apprends qu'on n'avait quasiment pas marché ! Je proteste : « J'ai marché ! » Ils le reconnaissent et du coup ils m'encouragent à continuer.

Et comme ça plusieurs jours de suite, dans des paysages magnifiques ! Nous avons aussi marché dans la neige. Ça grimpait beaucoup et longtemps et j'étais très appliquée à avancer très régulièrement et à respirer le mieux possible, quand tout à coup un homme passe en courant sur ses raquettes pour rejoindre en riant des amis quelques mètres plus haut devant nous. Je l'ai regardé passer avec étonnement et peut-être avec un brin d'envie. Je suis sûre qu'il était au moins « un peu » entraîné !

A la fin de la semaine j'étais très contente et même très fière d'avoir tenu le coup ! Mes amis m'avaient beaucoup aidée par leurs encouragements et leur attention quand je traînais un peu derrière. Je les ai remerciés !

Encourager : Définition


Selon le Dictionnaire de la Langue Française :

1 Donner du courage, réconforter
2 Inciter à, stimuler
3 Favoriser, aider

Encourageur : définition

C'est évident : c'est celui qui encourage !
Dommage que le mot n’existe pas encore en français …

Nous sommes tous différents !

Nous avons tous des critères différents, des arrières-plans différents, des habitudes, des aptitudes et des goûts différents … Ce qui paraît facile à l'un peut sembler insurmontable à un autre.
Nous le savons et pourtant nous plaquons souvent, quelquefois sans même nous en rendre compte, nos certitudes et nos convictions sur les autres, en nous référant à ce que nous connaissons le mieux : notre petite personne ! Certains peuvent réagir en relevant le défi, mais d'autres peuvent se sentir dépassés ou écrasés avant même d'avoir essayé.

De plus, si on reprend « Les 5 langages de l'amour » selon Gary Chapman, certains d'entre nous ont un besoin très important de paroles valorisantes. Les paroles d'encouragement, qui soulignent tout ce qui est bon, bien, réussi, pour nous inviter à aller plus loin, en font partie.

Pourquoi encourager ?

- Parce que c'est une manière de manifester de l'amour autour de nous
- Parce que Jésus nous a dit de nous aimer les uns les autres
- Parce que cela renforce les liens de confiance et d'amitié dans nos vies, dans nos foyers, dans nos églises, dans nos lieux de travail, et partout en fait ...
- Parce que c'est une forme de témoignage et que ça devient peu à peu une manière de vivre, de vivre l'évangile
- Parce que Jésus nous a montré l'exemple et qu'en le suivant nous l'honorons
- Parce qu'en faisant du bien aux autres, nous sommes bénis et encouragés en retour !
- Etc chacun de vous peut continuer la liste …

Exercice pratique : ENCOURAGEONS !

Quand encourager ?


En règle générale nous avons à peu près chaque jour une et même souvent plusieurs occasions d'encourager :

- Même quand nous n'en avons pas envie, même quand nous avons l’impression que l'autre exagère et qu'il pourrait faire un effort, même quand nous ne comprenons pas son comportement, ses peurs ou ses hésitations.
- Même, et peut-être même surtout quand nous aurions bien envie ou besoin, d'être nous-mêmes encouragés.
- Même quand nous sommes fatigués, agacés, mécontents de nous, des autres, du Seigneur et peut-être en fait du monde entier ...

Qui encourager ?


Nos proches, nos enfants, notre conjoint, nos collègues de travail, nos frères et soeurs à l’église, notre pasteur, notre voisin, le gamin inconnu qui peine à apprendre à faire du vélo ...

Comment encourager ?


- En soulignant ce que la personne fait déjà de bien, même si cela ne semble qu'un petit début.
- En croyant possible ce qui ne l'est pas forcément à première vue, en voyant plus loin que la simple réalité, avec discernement bien sûr.
- En faisons tout pour lui donner le courage et le désir d'avancer, d'aller plus loin.
- Par des paroles, mais aussi par un sourire, un geste de la main, par tout notre comportement en fait …

Par exemple :

Quand notre enfant commence à marcher, il est en général plus souvent par terre que debout sur ses deux jambes. Mais nous SAVONS (sauf s'il un problème moteur majeur) qu'il va tôt ou tard savoir marcher correctement. Alors nous lui disons : « Viens, vas-y, relève-toi, continue…. » Ce sont de simples paroles MAIS elles sont renforcées par notre attitude : notre sourire, notre joie devant ses trois premiers pas sans tomber, nos applaudissements, nos câlins s'il se met à pleurer, notre main tendue pour l'aider à se relever pour repartir …

Des encouragements dans la bible :

Quand nous lisons bien les évangiles, nous voyons que Jésus aurait pu souvent baisser les bras et changer de disciples, car ils n'étaient vraiment pas brillants tous les jours. Au lieu de cela, il prend tout le temps nécessaire pour les enseigner et les encourager, pour les emmener toujours plus loin avec lui.

Mais aussitôt Jésus leur parla : « Courage, leur dit-il. C’est moi, n’ayez pas peur ! »
Matthieu 14:27

Jésus encourage aussi les enfants, les malades :

Alors Jésus lui dit : « Ma fille, prends courage, ta foi t'a sauvée. Pars dans la paix ! »
Luc 8:48

Il encourage l'apôtre Paul qui était prisonnier pour sa foi :

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul et dit : « Prends courage, de même que tu as rendu témoignage de ce qui me concerne à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome. »
Actes 23:11

Dieu encourage le prophète Daniel :

Et il me dit : « Ne crains point, homme bien-aimé ; que la paix soit avec toi ! Prends courage, prends courage ! » Et, comme il me parlait, je repris courage, et je dis : « Que mon seigneur parle, car tu m'as fortifié.
Daniel 10:19

Le peuple juif encourage le prophète Esdras qui intercédait pour lui avec larmes :

« Lève-toi, car cette affaire te regarde. Nous serons avec toi. Prends courage et agis. »
Esdras 9:4

Conclusion : Soyons comme Barnabas !

Joseph – celui que les apôtres surnommaient Barnabas, ce qui signifie « fils d’encouragement » –, un Lévite originaire de Chypre.
Actes 4:36

Et maintenant ?


Je vous ENCOURAGE à aller dans TopBible : ici !


Soyez bénis et ENCOURAGES !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires