Sur les traces du Maître

Sur les traces du Maître

Fred Bosworth était un fervent évangéliste qui ne laissait jamais passer une occasion de prêcher. Pourtant, au début du vingtième siècle aux États-Unis, les tensions raciales étaient encore vives, et en allant à une convention pour les Noirs, il savait qu’il s’exposait à des représailles.

Tout alla bien jusqu’à ce qu’une bande de Blancs déchaînés l’assaillent sur le quai de la gare. Ils le jetèrent par terre, le frappèrent sauvagement avec des gourdins et vociférèrent : « Quand nous en aurons fini avec toi, jamais plus tu ne prêcheras ! » Fred ne fit pas un geste pour se défendre. Il souffrit atrocement, mais supplia Dieu d’épargner sa colonne vertébrale.

Ses assaillants cessèrent de le battre aussi subitement qu’ils avaient commencé, mais lui ordonnèrent de quitter la ville sur-le-champ, sans attendre son train. Fred avait le poignet gauche brisé. Il prit sa valise de la main droite et partit à pied, le dos écorché et ensanglanté.

Il affirma plus tard… avoir passé la meilleure nuit de sa vie, car pendant les quatorze kilomètres qu’il dut parcourir à pied, jamais il ne cessa d’intercéder pour ses bourreaux. Après un mois de convalescence, il se rétablit complètement.

De tels témoignages forcent notre admiration et nous montrent que ceux qui suivent le Seigneur peuvent manifester la douceur et la clémence de Christ, « lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement » (1 Pierre 2.23). Ils m’invitent à me remettre en question quand je m’énerve pour un rien. Ils me poussent à implorer Christ de mettre ses sentiments en moi, car par nature, je suis totalement incapable d’avoir une telle attitude. Vouloir se venger est humain ; prier pour ses bourreaux et leur pardonner du fond du cœur est divin.

Ma prière de ce jour

Seigneur, j’ai tant besoin de ta grâce pour marcher sur tes traces et sur celles des grands hommes et des grandes femmes de Dieu ! Aide-moi à manifester ta douceur. Donne-moi de la patience pour supporter les contrariétés et même, parfois, les persécutions. Mets en moi tes sentiments. C’est vers toi que je me tourne ! Amen.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire