Un Evangile de puissance

Un Evangile de puissance

Lorsque Paul déclare : « Je n’ai point honte de l’Evangile de CHRIST » (Romains 1/16) il ne voulait pas seulement dire que lui-même n’avait pas honte de confesser CHRIST, mais encore qu’il n’avait pas honte de RECOMMANDER l’Evangile de CHRIST, sa raison étant que « c’est une puissance de DIEU pour le salut de quiconque croit ».

Paul avait fait une sérieuse expérience avec DIEU. Adversaire fanatique de l’Evangile, il avait été transformé en un croyant ferme. Comme il connaissait les Ecritures de l’Ancien Testament, le Saint-Esprit s’est servi de ce qui se référait à CHRIST pour lui apporter la révélation.

Ceci a permis à Paul de devenir un commentateur très clair, du plan du salut, du Nouveau Testament.

La désobéissance d’Adam dans le jardin d’Eden avait été un désastre. L’homme a perdu son innocence, et l’aide de la présence divine lui fut retirée. Jusqu’à ce que tout cela soit restauré, il n’y a aucun espoir pour lui. Mais Paul avait connaissance du nouveau plan de justice de DIEU, sans les bonnes œuvres de l’homme. DIEU lui avait montré que l’œuvre d’expiation de CHRIST avait permis cela. Par cette œuvre DIEU a réconcilié pleinement l’homme perdu avec lui-même et cet Evangile de CHRIST offre le moyen d’y parvenir.

Mais le grand besoin était alors que l’homme soit informé de cet accomplissement et connaisse que c’était là le seul moyen d’être accepté de DIEU. Ainsi, il doit accomplir dans la foi ce que DIEU lui demande, et « être réconcilié avec DIEU » (2 Corinthiens 5/21).

Il doit apprendre que par CHRIST l’homme est sauvé du péché ; que CHRIST a acquitté parfaitement le prix du péché et que par l’aide du Saint-Esprit le croyant en CHRIST peut être rendu capable de se soumettre à la volonté de DIEU.

 

1°) Nous sommes sauvés du péché au calvaire ; Paul enseigne « qu’il n’y a point de juste, que tous ont péché » (Romains 3/10-23).

Et l’unique conclusion est celle-ci : « L’âme qui pèche c’est celle qui mourra », (Ezéchiel 18/20).

Et il n’y a aucun moyen d’échapper. DIEU, dans son amour, a été amené à prendre en pitié l’homme tombé, mais IL ne pouvait passer par dessus la justice, IL devait tenir Sa Parole ! Mais il y a une réponse : « Nous estimons que si un seul est mort pour tous, tous sont donc morts » (2 Corinthiens 5/14). « DIEU a tout réconcilié avec LUI par JESUS-CHRIST » (2 Corinthiens 5/18)

Paul établit clairement dans Romains 3/26, que DIEU est à la fois « juste, tout en justifiant celui qui a la foi en JESUS-CHRIST ».

 

2°) Non seulement nous sommes sauvés du péché par CHRIST, mais encore IL a payé pour nos transgressions.

Chaque pêcheur est coupable de ne pas observer la loi de DIEU. Il ne peut pas demeurer impuni, mais la bonne nouvelle c’est que DIEU a accepté le règlement fait par Son Fils bien-aimé. Nous lisons : « Alors Pilate prit JESUS et le fit battre de verges » (Jean 19/1).

Cela n’était pas fortuit, mais divinement dirigé ! C’est l’accomplissement d’Esaïe 53/5 : « Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités… et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris ».

Nous, les coupables, nous étions responsables, nous devions être punis de toutes sortes de maladies et d’infirmités (Deut. 28). Mais CHRIST, l’Innocent, a présenté Son dos à celui qui le frappait ! Maintenant la guérison est pour ceux qui réclament leur délivrance par la foi. Le Seigneur JESUS disait aux malades de Son temps : « Qu’il vous soit fait selon votre foi », et Il dit la même chose aujourd’hui.

 

 

3°) Après avoir reçu CHRIST et être devenu un enfant de DIEU, une troisième possibilité est offerte : le Saint-Esprit, qui l’aidera à réaliser la volonté de DIEU.

Nous lisons dans Ezéchiel 36/27 : « Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances et que vous observiez et pratiquiez mes lois ».

JESUS a dit : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous », et au verset 18, Il ajoute : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous ».

CHRIST, Emmanuel, « DIEU avec nous » (Matthieu 1/23) devient DIEU EN NOUS par Son Esprit qui habite en nous.

Ce que nous ne pouvions pas faire de nous-mêmes, alors que nous n’avons jamais été capables par nos efforts de réaliser la justice, devient une merveilleuse possibilité.

Nous sommes « puissamment fortifiés par Son Esprit dans l’homme intérieur » (Ephésiens 3/16).

En communiant continuellement avec DIEU dans la prière, en nous nourrissant de la lecture de la Parole de DIEU, nous marcherons dans l’Esprit et « nous n’accomplirons pas les désirs de la chair » (Galates 5/16).

Si quelque lecteur de ces lignes a failli à réaliser l’offre de DIEU, nous vous en supplions, mettez-vous à genoux et humblement demander pardon.

Réclamez votre acceptation à travers CHRIST et croyez que vous la recevez. Puis relevez-vous et remerciez DIEU qui vous accepte dans Son Fils bien-aimé.

Aucune lutte stérile contre le péché habitant en vous, n’est désormais nécessaire. CHRIST a ôté ce péché par le sacrifice de LUI-Même.

Vous pouvez vous réjouir d’une complète délivrance et être une valeur réelle du Royaume de DIEU, en vivant d’une manière qui Lui plaise, ce qui est le désir normal de tout croyant Chrétien.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • Vincent Polet Il y a 11 années, 4 mois

    Merci pour avoir obéi au père, Jésus est allé sur la croix de Golgotha. Merci Jésus, pour ton sacrifice. Merci mon sauveur. Merci mon rédempteur. Amen
  • Evangeliste David Elie Boiret Il y a 11 années, 4 mois

    ce sacrifice unique est la veritable puissance;christ en nous l,esperance de la gloire,il est le seul chemin par lequel nous avons acces au pere et par lequel nous sommes sauves;saint esprit aide nous a toujours lui plaire,afin que nous lui soyons agreable comme un sacrifice de bonne odeur;merci papa pour cet acte unique et puissant. amen