Un homme d'une autre espèce

Un homme d'une autre espèce

Josué 14.6-13


Un homme d’une autre espèce

C’est un homme que tu as croisé ce matin en venant l’église ;

- Il a des mains ;

- Il a deux pieds;

- Il a deux yeux;

- Il a une tête;

- Et il a logement comme toi et moi,

- Il a vingt quatre heures dans la journée

Mais ce qui fait la différence, un homme d’une autre espèce est :

- Motivé à faire quelque chose malgré son âge et son sexe;

- Passionné par ce qu’elle fait;

- Il a la flamme malgré des difficultés sur sa route ;

- Il quitte le lot de commun mortel ;

- Il sort de la traduction et des sentiers battus;

- C’est un homme qui, avec peu de moyen, réalise de grandes choses et étonne son entourage.

Dans son discours de l’inauguration officielle de l’organisme Chantier d’Afrique, le Directeur Général, Jean Kasende a dit une parole qui m’a profondément touchée; j’allais crier amen :

La vie ne s’écrit pas au brouillon

N’écris pas ta vie au brouillon car tu n’auras pas le temps de transcrire au propre.

Chaque geste,

- pas,

- parole,

- mouvement,

- décision

Compte pour ta vie.

Ne néglige rien car tout compte, chaque jour compte, chaque heure compte, chaque rencontre compte.

I Un héro à découvrir

Caleb fils de Yéphounnné est ce personnage dont la Bible ne parle pas assez, pourtant un héro de foi. Le récit que nous venons de lire c’est son propre témoignage. Un homme de la tribu de Juda qui est sort du lot lors de l’exploration du pays de Canaan. Il faisait parti de 12 espions que Moise envoyait exploré le pays alors qu’Israël était à Qadesh-Barnéa.

De retour de la mission, Caleb et Josué sont les hommes de foi qui ont donné un rapport en toute bonne conscience comme il l’affirme lui-même au v7.

Nous sommes en présence d’un homme de quatre vingt cinq ans qui a une mémoire encore fraîche car il se souvient de petit détail de sa mission. Ce qui est intéressant, cette mission qui constitue un exploit important car le monde parle de lui comme un héro. Au lieu de tirer révérence, Caleb a encore a encore des projets.

Il y a quelques années dernières, j’ai rencontré l’Évangéliste TL Osborne dans cette ville. Un serviteur de Dieu qui a exercé un ministère d’impact dans le monde. Il était âgé de 80 ans quand j’ai rencontré. A mon grand étonnement, il avait encore une passion des âmes et son agenda était chargé par des projets à faire pour le Roi des rois.

II Le profil d’un homme d’une autre espèce

Caleb place devant nous un profil extraordinaire d’un homme d’une autre espèce. À la lumière de notre texte; énumérons six marques d’un homme d’une autre espèce. La semaine prochaine, je reviendrais sur ce thème pour parler de caractère d’un homme d’une autre espèce.

Examinons le profil de l’homme d’une autre espèce

1- La volonté de découvrir (v7)

Voici la toute motivation d’un homme qui sort du lot. Il est animé par un vibrant désir de quitter le statuquo et de faire un pas de plus dans un domaine quelconque de la vie. Le monde est tellement riche et varié au point que ce que nous connaissons et disposons est comme un millième de la tête d’une aiguille. Plus nous avons l’impression de découvrir et de posséder, plus nous sommes devant un nouveau défi. Un homme d’une autre espèce est constamment préoccupé par des stratégies pour lever un nouveau défi.

2- Prendre un risque (vv7. 12)

Cette deuxième marque d’un homme d’une autre espèce est intiment liée à la première. Caleb fait partie de douze hommes chargés d’une mission noble d’explorer le pays .Cette belle mission n’est pas sans risque car pendant quarante jours, l’équipe exposera sa vie en danger .Les grandes réussites, succès et bénédictions sont une affaire des hommes et des femmes qui savent prendre des risques de se jeter à l’eau , d’essayer , tenter ou entreprendre. Être un homme d’une autre espèce c’est avoir dans son cœur un nouveau projet et se mettre en marche. Rien ne tombera dans votre main sans que tu l’entreprennes. Tu es un entrepreneur des nouveau projet dans les affaires, dans les études , dans construction etc.

3- Faire face à la pression (v8)

Caleb sort du lot comme un homme capable de faire face à la pression et vaincre .La mission était périlleuse, au retour il se trouve face à la majorité qui tient un discours unanime : c’est beau le pays ou coule le lait et le miel .Mais il est habité par le peuple qui habite le pays est grand et fort. Nous y avons même vu des Anaqim, à nos yeux nous étions comme des sauterelles. Faire face à la pression c’est avoir la tête au dessus de l’eau. C’est être maître des émotions et des opinions que nous recevons. Ne suis les émotions mais laisse les te suivre! Ne sois un suivre des opinions mais soit un faiseur des opinions.

4- Avoir confiance en soi (v10.11)

Des hommes qui marquent le temps et font des exploits ne sont pas nécessairement super doués .Bien que le talent et l’intelligence ne sont pas à négliger mais Caleb fait preuve d’une arme de combat très important ; il s’agit de confiance en soit .Écoutez un homme de quatre vingt cinq ans parlé : je suis un vétéran, je connais le pays et des techniques de guerre. Je sais encore conduire des troupes, me battre et vaincre. Ce que tu penses de toi détermine ce que tu feras. L’opinion que tu as de toi suffit pour avancer ou pour reculer dans la vie.

5- Les yeux fixés vers l’avenir (v6)

Caleb se révèle à nous comme un homme d’ambition. Il est au poids de l’âge mais il ne baisse pas les yeux ou les bras. Il dit tant que mon cœur bat je peux encore faire d’autres choses afin de léguer à la génération future des fruits de ma sueur. Porter les yeux sur l’avenir revient à se poser ces questions si simples :

a)- qu’est –ce que ma vie sera demain, dans cinq ans, dans dix ans.

b)- ai-je donné le maximum dans ce que je fais .Autrement est ce que les résultats devant moi sont satisfaisants.

Si tu dis non, ce que tu es capable de rectifier le tire.

6- Se battre encore (v12)

Ce que j’apprends de cet homme de Dieu ce que la vie n’a pas de retraite:

(1) Après avoir survécu des risques d’exploration du pays promis,

(2) après avoir assisté avec impuissance à la mort de ses compagnons,

(3) après avoir survécu les intempéries du désert,

Caleb ne prend pas de retraite. Bien que vieillard, Caleb ne veut pas être un fardeau pour la société. Il se dit: «Je vais me battre encore jusqu’à ma mort

Conclusion

Tous les humains sont égaux face aux problèmes de la vie. Personne n’est né exceptionnel. La différence se trace à partir des principes directeurs de notre vie.

Être un homme d’une autre espèce est un défi sur ta vie. Tu peux mieux faire par rapport aux fruits actuels .Je t’invite à te lever et marcher sur les pas des héros comme Caleb.

Amen

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

4 commentaires
  • LUKAU Il y a 12 années

    Que Dieu soit loue,c"est une preducation fort et encourangente,que Dieu bennis sont serviteur,car c"est un homme que Dieu a mis pour reveille ce qui dorment,,,,,,,,,,amen
  • Evangeliste David Elie Boiret Il y a 12 années

    merci pour ce conseil et cette orientation si precieuse,un guerrier de la lumiere est celui-la meme qui ne rennonce jamais et lutte et accompli la volonté du seigneur jusqu,au dernier souffle de sa vie;puisse christ nous donner la force de toujours nous battre pour sa gloire,etre des hommes de son espece,des disciples. amen,
  • parade Il y a 12 années

    Merci Pasteur pour ce message textuel qui est d"un grand prix devant Dieu ,car il me bénit et me trace un point départ qui fait que je ne suis pas n"importe qui ,dans la vie! Je me sens comme Gédéon" je serai avec toi .et tu battras Madian comme un seul homme....l"Éternel est avec toi,vaillant héros! Tiré (juges6 -ver 12-16)
  • Afficher tous les 4 commentaires