Une motivation hors du commun !

J'aimerais vous raconter une histoire, donnée pour vraie, qui se serait déroulée il y a quelques années aux Etats-Unis.

Une jeune étudiante mexicaine avait décroché une bourse pour ses études supérieures dans une université du Texas. Elle vint donc aux USA pour se former. Sur le campus de sa faculté, elle ne tarda pas à rencontrer des étudiants sympathiques qui l'invitèrent à des réunions de semaine où ils expliquaient, autour de quelques boissons et petits gâteaux, des passages de la Bible. Elle trouva ces réunions très intéressantes, y retourna régulièrement et finit un jour par accepter Jésus comme son Sauveur et Seigneur.

Jeune convertie, elle commença à fréquenter une assemblée locale où elle prit son baptême et découvrit plus en profondeur la Parole de Dieu. Le pasteur remarqua cette jeune fille fidèle dans sa foi et sa marche avec Dieu, et la prit sous sa coupe pour l'aider à grandir, comme s'il s'agissait un peu de sa propre fille.

Quelques temps après ces évènements, un jeune américain se convertit lui aussi et rejoint les rangs de l'église. Fréquentant le même groupe de jeunes, il eut tôt fait de remarquer, lui aussi cette jeune fille, dont il tomba amoureux. De fil en aiguille, les deux jeunes gens décidèrent de se fiancer, ce qui ne plut pas beaucoup au pasteur qui voyait d'un mauvais oeil ce jeune homme qu'il connaissait peu, se rapprocher de sa protégée.

Mais "l'amour ayant ses raisons que la raison ne connaît pas", les deux jeunes gens persévèrèrent dans leur relation et décidèrent finalement de se marier.

La cérémonie se déroulant au Mexique, les deux familles se rencontrèrent là-bas afin de faire plus ample connaissance, une semaine avant la date du mariage. Une fois la fête terminée, le jeune couple revint aux USA pour s'y installer.

Le pasteur, inquiet de savoir si le jeune marié saurait prendre soin de sa femme, garda un oeil attentif sur l'évolution de leur couple. Plusieurs mois plus tard, force lui fut de constater que la jeune fille s'épanouissait et que le jeune mari s'en sortait très bien. Convaincu de s'être trompé, le pasteur demanda un rendez-vous avec le jeune homme afin de lui présenter ses excuses et de lui demander comment il s'y prenait, tant il se comportait en parfait époux.

Une fois ensemble dans son bureau, le pasteur demanda au jeune marié les clefs de sa réussite et de son changement.

Ce dernier, surpris par la question, regarda intensément le pasteur, et lui posa cette question: "Vous ne connaissez pas mon beau-père ?"

Etonné, par la réflexion, le pasteur avoua que non, car il n'était jamais allé au Mexique, ni n'avait rencontré la famille de la jeune mariée auparavant.

Reprenant la parole, le jeune homme dit alors avec un sourire en coin: "Laissez- moi vous raconter, pasteur, ma rencontre avec le papa de ma femme... Une fois arrivés dans leur très belle maison, il m'a pris à part dans son bureau et m'a tenu à peu près ces paroles: "Vous voulez épouser ma fille ? Très bien, je respecte son choix et vous accorde sa main. Je lui fais entièrement confiance. Mais par contre, je voudrais que vous sachiez quelque chose. Ma fille est comme la prunelle de mes yeux, son bonheur est extrêmement important pour sa mère et moi. Nous vous la confions, comme notre trésor le plus précieux, sachez bien en prendre soin, et reconnaître sa valeur exceptionnelle. Car si vous la rendez malheureuse et qu'elle revienne chez nous en larmes et le coeur brisé, il n'y aura pas d'endroit pour vous dans le monde, où vous pourrez vous enfuir pour vous cacher. Où que vous soyez, je vous retrouverai, vous ramènerai ici, et je vous ferai mourir à petit feu, dans tellement de souffrances que vous regretterez chaque larme que vous lui aurez fait verser, vous m'avez bien compris ?"

Stupéfait par le récit, le pasteur restait silencieux. Le jeune homme reprit alors: "Ce que je ne savais pas, c'est que mon beau-père est en fait un baron de la drogue, et qu'il ne plaisantait pas du tout avec sa fille... et vous savez quoi ?" poursuivit le jeune homme, "j'ai cru sans l'ombre d'un doute qu'il disait vrai et qu'il mettrait toutes ses paroles à exécution !"

Ce jeune marié avait une incroyable motivation pour rendre son épouse heureuse !

Ce récit n'est peut-être qu'une légende urbaine, ou une fable, peu importe.

Il nous rappelle en fait un point capital: Qui que nous soyons, si nous sommes engagés dans les liens du mariage où que nous pensions le faire, souvenons-nous de ceci:

Hormis une tolérance pour des circonstances exceptionnelles, Dieu hait le divorce, et nous ne pourrons pas lui dire un jour, devant son tribunal, que sa fille ou son fils qu'Il nous avait confié et que nous nous étions engagé à aimer, protéger et chérir dans les liens sacrés du mariage, n'était "pas assez ceci, ou trop cela pour nous, et qu'il ou elle ne valait pas la peine que nous fassions des efforts..."

Notre conjoint est sa fille ou son fils chéri, pour qui Jésus a été offert en sacrifice à la croix.

Cette réalité spirituelle devrait nous motiver bien plus que ce jeune homme ne l'avait été !

Pour nous en convaincre, relisons ce texte magnifique d' Ephésiens 5:21-33.

Dieu veut vous bénir dans les efforts quotidiens que vous faites pour prendre soin du conjoint que vous vous êtes engagés à aimer, son enfant chéri !

 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

17 commentaires
  • moussavou Il y a 4 années, 6 mois

    Eh oui ! Dieu nous regarde et tiens à nous comme jamais et si nous nous engageons avec Lui, pour le suivre et le servir, alors faisons-le sérieusement. La Bible dit : vaut mieux ne pas m'avoir connu. Et côté mariage, c'est un lien sacré, car le mariage est une institution de Dieu et après la création de toute choses, Dieu institua le mariage, donc c'est vraiment sacré pour Lui et cela devrait en être ainsi pour chacun, chacune qui s'engage avec un(e) conjoint (e). A bon entendeur, shalom !!
  • fanou Il y a 6 années, 11 mois

    la parole de Dieu dit "le mari est le "chef" de la femme comme christ est le CHEF de l'église". Durant des années j'ai mal compris le mot chef et le mot soumission, puis j'ai compris que soumission veut dire protection et chef celui qui fait attention qui protège et tout à changé, ma relation à mon mari a changée. Le seigneur ne change pas avec les siècles, il demeure toujours le même, le reste ne vient que de l'ennemi qui veut nous tromper. Sois béni (ie)
  • fanou Il y a 6 années, 11 mois

    POURQUOI si peu de commentaire pour ce message??? je pense qu'il en a interpellé plus d'une ou d'un!!!!! mes prières pour mon couple, n'ont trouvé d'écho auprès de Dieu que lorsque j'ai commencé à voir mon mari comme précieux pour Dieu. J'ai beaucoup pleuré durant toutes ces années 38 1/5, mais aujourd'hui je jouis de la paix de Dieu dans mon couple (rien n'est parfait), enfin nous pouvons nous parler librement, nous aimer. Que le seigneur nous aide à voir en chaque être un diamant pour Dieu, bien sûr seul le saint esprit peut changer les coeurs et les vies, alors soyons fidèles et laissons le faire. Divorcer, claquer la porte, c'est si facile, mais tenir ferme engendre des larmes que seul le seigneur peut essuyer. N'oublions jamais que satan est le dieu de la division et des familles brisées
    • saracarine Il y a 6 années, 11 mois

      Merci fanou pour ton message. Il est vrai que beaucoup de chrétien me disent que, comme mon mari a commis l'adultère que Dieu permet le divorce dans se cas la, mais moi mon cœur ne le désire pas. Mon cœur est prêt à se battre et depuis 5 mois que je le fait, j'en verse beaucoup de larme aussi et j'en souffre beaucoup mais pour le salut de mon mari et la restauration de mon mariage, ça en vaut la peine. Je préfère lui pardonner que me divorcer et j'ai confiance au Seigneur, qui est le Dieu de l'impossible, qu'Il peut changer ma situation en bénédiction.
  • Afficher tous les 17 commentaires