Une vie personelle bénie

Une vie personelle bénie
Tout enfant de Dieu doit veiller à avoir une vie spirituelle personnelle bien établie.
 
Nous ne pouvons pas vivre pour Christ en nous basant sur une expérience de conversion, sur un miracle de guérison, sur notre passé.
 
Nous ne pouvons pas non plus nous contenter d’assister à quelques réunions dans notre église. Elles sont bienfaisantes, elles sont indispensables car nous faisons partie du corps de Christ qui est l’église.
 
Nous ne pouvons pas non plus demander la prière à des âmes charitables ou à notre église, nous rassurant nous même en nous disant que tant de personnes prient pour moi. Bien sûr, il faut prier les uns pour les autres et nous sommes étonnés de voir que Paul lui-même faisait mention continuellement dans ses prières : Je rends continuellement grâces à mon Dieu, faisant mention de toi dans mes prières. Philémon 4
 
Mais quand tu pries
 
Jésus vient de donner un enseignement magistral sur le vrai bonheur en exposant les béatitudes dans le sermon sur la montagne. Une foule immense se trouve devant lui, et avant de la renvoyer, il va donner un enseignement très personnel pour préserver ce qu’ils viennent de recevoir et pour garantir leur avenir. Et vous le remarquerez, il n’emploie plus le « vous » collectif, mais il va employer le « tu » plus personnel et intime. C’est donc un message très personnel qui s’adresse à toi, personnellement : Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Matthieu 6 : 6  
 
Remarquez les expressions : ta chambre, ta porte, ton Père, te le rendra… C’est comme si Jésus nous prenait entre quatre yeux, nous regardant bien en face, pour nous faire cette recommandation pour la prière personnelle. C’est le secret de la réussite, d’une longue vie spirituelle que nous confie Jésus. Notre Père nous aime tant qu’Il veut avoir chaque jour un rendez-vous, un tête à tête avec lui. Dans ce tête à tête, notre Père veut nous donner quelque chose, Il ne te laissera pas partir les mains vides. Jésus ne dit pas que le Père nous entendra, mais il dit bien que ce moment passé avec lui, sera récompensé : Il te le rendra ! En effet, une grande grâce repose sur la vie de celui qui sait passer un moment chaque jour dans l’intimité de son Père céleste.
 
Une enfant de Dieu, convertie dans sa jeunesse, a démarré dans la vie au bas de l’échelle sociale, sans grand bagage ; elle a réussi socialement et arrivée heureuse à l’âge de la retraite après avoir servi le Seigneur selon ses possibilités, elle pouvait affirmer : « Je n’ai pas changé, chaque matin, dès que je me lève, je me mets à genoux aux pieds de mon lit ! »
 
Dans la prière qui va suivre, le Notre Père,  Jésus nous ordonne de prier chaque jour. Il dit bien qu’il faut demander notre pain quotidien. Certains prient par épisodes ; ils sont en problème, ils préparent des projets, les voici en prière ; quand les choses se calment, leur vie de prière se calme, voire même s’arrête. Que le Seigneur répande un esprit de prière continuel et journalier.
 
Dans un de ses derniers discours, Jésus dit : Veillez donc et priez en tout temps afin de paraître debout devant le Fils de l’homme. Luc 21 : 36 Vous avez besoin de veiller : au fait, est-ce que vous priez chaque jour, et ce temps de prière, est-il plus important qu’avant ?
 
Comme Daniel
 
Daniel avait de lourdes responsabilités, et certainement un programme bien chargé, comme les hauts fonctionnaires d’aujourd’hui. Sa vie spirituelle personnelle était prioritaire, et certainement à cause de ses lourdes charges, il éprouva le besoin de prier régulièrement trois fois par jour. Pour Daniel, c’était la priorité des priorités.
 
Notre adversaire le Diable le sait bien, et s’il peut perturber ou annuler notre temps de prière, il fera tout pour arriver à ses fins. C’est ainsi qu’un décret fut publié pour empêcher Daniel de prier. Au dessus de tout décret humain, il y a la loi divine et Daniel l’a bien compris : Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison ; et trois fois par jour, il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant. Daniel 6 : 10  Vous connaissez la suite : il fut jeté dans la fosse aux lions, mais grâce à sa vie personnelle de prière, la gueule des lions fut fermée. Notre prière quotidienne ferme la gueule du Diable, le lion rugissant cherchant qui il va dévorer. Les autres fonctionnaires qui s’étaient ligués contre la prière de Daniel, ont été rapidement dévorés par ces mêmes lions. Que rien, ni personne n’entrave votre vie personnelle de prière, dans ce siècle où notre temps est de plus en plus compté : tant d’activités, tant d’exigences, tant de temps passé sur les routes, devant la télévision, dans des activités souvent futiles… l’objectif de notre adversaire, c’est de nous priver de ce qui est vital pour l’éternité : une vie personnelle de prière.
 
Jésus lui-même s’isolai pour prier, il prenait ce temps sur son sommeil souvent : Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, Jésus se lev, et sortit pour aller dans un lieu désert où il pria. Marc 1 : 35  Nous le retrouvons aussi durant la nuit, seul, sur la montagne, malgré la tempête.
 
L’homme ne vivra pas de pain seulement
 
Le souci de Jésus pour ses disciples s’est manifesté lors d’un rassemblement. Les disciples veulent congédier la foule qui venait d’écouter les paroles du Maître, mais Jésus leur dit : Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur que les forces ne leur manquent en chemin. Matthieu 15 : 32  Jésus a pensé au chemin qu’ils avaient à parcourir, voilà pourquoi, il a multiplié les pains pour les nourrir. Le Seigneur pense aussi au chemin qui est devant nous ; il nous faut des forces renouvelées chaque jour pour avancer sur le chemin de la vie éternelle, la route n’est pas facile, les épreuves ne manquent pas.
 
C’est pourquoi Jésus a rappelé L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Matthieu 4 : 4 Le pain est une nourriture quotidienne ; se priver de pain, c’est exposer son corps à la faiblesse. Voilà pourquoi, Jésus compare la Parole de Dieu à du pain, qui est une nourriture quotidienne. Notre vie personnelle avec Dieu nous conduit à lire la Bible chaque jour.
 
Nous trouvons toujours le temps de nous installer à table, plusieurs fois dans la journée, pour prendre nos repas. Trouvez le temps de lire votre Bible pour y puiser une force renouvelée. Cette parole est vivante, elle est divine, inspirée par l’Esprit Saint ; elle communique de la force et de l’énergie chaque jour, elle nourrit l’âme.
 
Vous recevrez une puissance
 
Notre Père céleste veut des enfants forts ; Il a besoin d’eux pour répandre la Bonne Nouvelle et étendre son royaume ; Il veut faire de chacun de nous des témoins pour sa gloire. Recevoir par la prière, par la lecture de la Parole, c’est bien, mais partager ce que vous avez reçu, c’est encore mieux. Vous recevrez aussi en vous mettant à la disposition du Maître. Vous recevrez une puissance et vous serez mes témoins. Actes 1 : 8  Heureux sont ceux qui ont reçu cette promesse et qui peuvent aujourd’hui parler en langues comme au jour de Pentecôte. Paul pouvait dire : Je rends grâces de ce que je parle en langues plus que vous tous 1 Corinthiens 14 : 18 Comment négliger un tel don ! Paul, l’apôtre si efficace avait bien compris son utilité. Celui qui parle en langues, ne parle pas aux hommes, mais à Dieu… Celui qui parle en langues, s’édifie lui-même. 1 Corinthiens 14 : 2 et 4 Le Seigneur, en nous donnant ce don de pouvoir parler en langues par le Saint Esprit, mettait à notre disposition un moyen pour nous édifier, pour bâtir notre foi. Si vous avez reçu ce don, fortifiez vous tous les jours : parlez en langues tous les jours dans votre culte personnel. Si vous ne l’avez pas, demandez le au Père car la promesse est pour vous.  Le but de ce don qui manifeste la puissance du Saint Esprit, c’est de faire de vous des témoins, des lumières qui brillent dans ce monde sans repère, de vous rendre actifs et utiles pour l’avancement du règne de Dieu.
 
Notre est cachée en Christ
 
Ayez votre culte personnel chaque jour. Gardez la communion avec le Seigneur. Prenez soin de nourrir quotidiennement votre âme. Nous avons une vie spirituelle publique dans la communion fraternelle, dans la fréquentation fidèle de notre assemblée, dans notre témoignage. Mais avant toutes choses, ayez cette vie cachée, personnelle de communion avec votre Père céleste.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

3 commentaires
  • Anne12 Il y a 5 années, 3 mois

    Avoir un culte personnel , se nourrir spirituellement chaque jour, faire de ma communion avec le Père, la priorité des priorités! Merci Père Céleste!
  • fanou Il y a 8 années, 6 mois

    je demandais à dieu d'enlever les obstacles qui ne manquent pas, MAIS je comprends que c'est à moi de veiller coûte que coûte à ce qu'ils ne soient pas là, je demande courage et ténacité à mon dieu.AMEN
  • fanou Il y a 8 années, 6 mois

    je demandais à dieu d'enlever les obstacles qui ne manquent pas, MAIS je comprends que c'est à moi de veiller coûte que coûte à ce qu'ils ne soient pas là, je demande courage et ténacité à mon dieu.AMEN