Victoire de Jésus, le plus humble et le plus grand des super-héros !!!

Victoire de Jésus, le plus humble et le plus grand des super-héros !!!

Un super-héros humble ???

L’humilité n’a pas vraiment bonne presse de nos jours. On peut même se demander si elle l’a déjà eue ?

Pour beaucoup de nos contemporains, chrétiens inclus, l’humilité est souvent associée à victime, écrasement, défaite, souffrance ... humiliation en fait. Des mots et des notions négatives que nous n’aimons pas et ne recherchons surtout pas. Soyons honnêtes. Ces mots ne nous font pas penser à la victoire.

                                                                         Et pourtant …

Etude de mots

  • dans la vie courante

Humilité

Définition dictionnaire : trait de caractère de la personne qui se voit telle qu’elle est, avec ses capacités et ses limites

Synonymes : modestie, simplicité

Contraire : orgueil

Etymologie : vient du latin humus (terre)

Humus

L'humus est la couche supérieure du sol créée, entretenue et modifiée par la décomposition de la matière organique.” (Wikipédia)

C’est un terreau très riche qui permet aux graines de germer, et aux plantes de grandir et de porter beaucoup de fruit !

Nous pouvons constater avec étonnement qu’il n’y a aucune connotation négative dans ces définitions. Au contraire, même !

  • dans la Bible

Définition TopBible : « L'humilité est le sentiment de notre bassesse devant Dieu » (Vauvenargues) ; autrement dit « le sentiment de notre insuffisance, et particulièrement de notre pauvreté spirituelle » (Jean Monod).
C'est une vertu à peu près insoupçonnée dans le paganisme gréco-romain : ses meilleurs moralistes tendent à l'exaltation de la personnalité humaine par les qualités héroïques qui font la grandeur d'âme (megalopsukhia), et les rares passages de Platon, Aristote, etc., qu'on peut citer en sens inverse se rapportent plutôt à la modestie ; or celle-ci consiste simplement à ne pas se montrer orgueilleux devant les hommes, tandis que l'humilité consiste à ne pas l'être devant Dieu.

Le combattant victorieux

  • dans “le monde”  

Si on interroge un enfant, il va nous décrire un Super-héros debout, échevelé, regard fier levé vers l’horizon, jambes un peu écartées (comme les rockeurs), blessé (mais pas trop), armes à la main, longue cape un peu déchirée. Cliché du rare survivant d’une guerre ou d’un  cataclysme.

Le Super-héros :

Son profil : personnage fantastique doué de pouvoirs surhumains
Son but : sauver le monde
Sa zone d’action : un univers qui lui est propre
Ses caractéristiques :
     1 des pouvoirs extraordinaires
     2 un équipement au top niveau
     3 une double identité
     4 un costume extravagant

Bien qu’ils s’en défendent, beaucoup d’adultes ont aussi leurs super-héros : stars de la chanson, sportifs de haut-niveau, acteurs … 

De manière plus ou moins consciente, enfants comme adultes envient leurs victoires et aimeraient bien leur ressembler !

  • dans la Bible 

Le texte de référence est en général Ephésiens 6.13-17, souvent dans sa version Segond 1910 :

C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.
Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture ; revêtez la cuirasse de la justice ; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu.

“C'est pourquoi”  nous invite à resituer ce passage dans son contexte : 

Devenez des chrétiens forts, non par vous-mêmes, mais en puisant vos forces dans les ressources infinies de la puissance du Seigneur. C’est dans la communion avec lui que vous trouverez votre énergie.
Couvrez-vous entièrement de l’armure complète que Dieu vous offre, afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses de guerre du diable.
Car ce n’est pas seulement de notre combat à nous qu’il s’agit. Nous n’avons pas à lutter uniquement contre notre nature terrestre ni contre de simples ennemis mortels, mais contre les puissances occultes, contre une organisation spirituelle satanique, contre les dictateurs invisibles qui, dans les ténèbres, veulent contrôler et régir notre monde, contre la légion des esprits démoniaques dans les sphères surnaturelles, véritables agents du quartier général du mal.
Ephésiens 6.10-12 (Parole Vivante)

Cette force ne provient pas du combattant, mais de Dieu, donc humilité.

Sans oublier la conclusion :

Demeurez en communion avec l’Esprit par une prière persévérante, car l’efficacité de ces armes dépend d’une intercession qui ne se relâche point. Restez donc alertes et vigilants, attentifs aux occasions favorables, remplis de l’Esprit, plaidant avec une insistance infatigable pour tout ce qu’il vous aura mis à cœur. Occupez vos veilles à crier à Dieu, à intercéder pour ses serviteurs.
Ephésiens 6.18 (Parole Vivante)

Ces armes ne seront efficaces que grâce à la communion avec Dieu, donc humilité.

L’humilité, une arme de combat spirituel ?

Ces mots semblent ne jamais pouvoir se rencontrer … Sauf en une personne : Jésus, notre Seigneur et Sauveur !

Jésus est un personnage historique, doté de super pouvoirs, né pour sauver le monde. Il a opéré dans une zone géographique donnée et il possède une double identité. Son costume particulier : une tunique sans coutures

Des “super pouvoirs” ?

Contrairement à toute logique humaine, la Bible nous dit que Jésus, le Fils unique du Dieu vivant, s’est dépouillé de ses attributs divins en s’incarnant sur terre.

Sans vouloir approfondir le sujet, il semble que deux écoles de théologie coexistent. Certains, oubliant le texte de Philippiens 2, affirment que Jésus a utilisé ses attributs divins pour calmer la tempête et guérir les malades. D’autres au contraire, déclarent que c’est grâce à sa communion et à sa dépendance totale au Père qu’il a pu agir.

Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d’une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes.
Que chacun de vous, au lieu de regarder à ses propres intérêts, regarde aussi à ceux des autres.
Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ : lui qui est de condition divine, il n'a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s'est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s'est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu'à la mort, même la mort sur la croix.
C'est aussi pourquoi Dieu l'a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom afin qu'au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.
Philippiens 2.3-11

Un Dieu qui remise délibérément ses attributs et se met en danger : humilité.

Un maître qui lave les pieds de ses disciples

Les évangiles synoptiques nous relatent le dernier repas qu’il a pris avec ses disciples avant sa Passion. Jésus nous demande (ordonne) de “faire ceci en mémoire de Lui”. Il ne viendrait à l’idée d’aucun chrétien de remettre ces paroles en cause. La sainte cène, ou eucharistie, est une institution fermement établie et suivie depuis 2000 ans.

Pourtant Jean, le disciple que Jésus aimait” n’en parle même pas ? Ou plutôt si, il en parle, d’une autre manière : par le lavement des pieds.

Au début du repas, et à la stupéfaction de ses amis, Jésus, le rabbi, le maître reconnu, prend la position du dernier des serviteurs, celui qu’on oublie très vite et dont on ne connaît même pas le nom. Il lave même les pieds de celui qui va le trahir. Et quand il a fini, il les enseigne :

Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison : je suis Maître et Seigneur. Alors si moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Je vous ai donné un exemple : ce que je vous ai fait, faites-le vous aussi.
Oui, je vous le dis, c’est la vérité : le serviteur n’est pas plus important que son maître, l’envoyé n’est pas plus important que celui qui l’envoie.
Maintenant, vous savez tout cela. Vous serez heureux si vous le faites.
Jean 13.13-17

Un maître qui se comporte comme le dernier des serviteurs : humilité.

Une mort ignominieuse

Simulacres de procès, tortures diverses, abandon de tous, y compris de son Père, insultes et mort comme le pire des bandits. La croix semblait signer la pire des défaites.  L’humilité de Jésus et l’obéissance sans faille à son Père l’y avaient mené en droite ligne. Le silence des jours suivants semblait avoir confirmé les faits.

Silence lourd, jusqu’au moment où les femmes ont constaté que la grosse pierre était roulée devant le tombeau vide … Les apparitions de Jésus en public s’étaient alors multipliées : ressuscité !!!

Un innocent jugé, torturé et tué comme le pire des brigands et au milieu d’eux : humilité.

Un super-héros que nous pouvons imiter ?

Jésus dans sa vie terrestre a dit lui-même qu’il n’agissait pas de sa propre volonté. Il disait ce que le Père lui avait enseigné et faisait ce qu’il lui voyait faire. (Jean 8.28 et 5.19)

A son départ, il nous a promis le Saint-Esprit :

Le Père enverra en mon nom l’Esprit Saint, celui qui doit vous aider. Il vous enseignera tout et il vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
Jean 14.26 (Parole de Vie)

Comme Jésus était dépendant de son Père, nous sommes dépendants de Lui :

Celui qui demeure uni à moi et en qui coule ma vie, portera du fruit en abondance, car séparés de moi, vous ne pouvez rien faire du tout.
Jean 15.5 (Parole Vivante)

Il nous promet de faire les mêmes choses que Lui, et même plus !!!

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers mon Père.
Jean 14.12

Conclusion : l’humilité est une richesse !

C'est pourquoi, celui qui se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

Celui qui s'élèvera sera abaissé et celui qui s'abaissera sera élevé.

L'humilité précède la gloire !

Jésus est notre super-héros, notre exemple à tous. Il est le Fils du Dieu très Haut et pourtant nul être au monde ne s’est jamais abaissé aussi bas. Et nul n’a jamais été élevé aussi haut !!!

Jésus est vivant pour toujours !
Halleluyah !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

8 commentaires
  • Williams Mala Il y a 1 semaine

    Merci ma soeur Elizabeth Dugas et je fais partager ce message à la Nouvelle Calédonie et les îles loyauté et le Vanuatu
  • Williams Mala Il y a 1 semaine

    l'humilité une arme de combat spirituel?
  • GeorgetteJoly Il y a 1 mois, 1 semaine

    L'humilité précède la gloire , ce fut le cas pour Jésus , mais qui veut être humble maintenant ? Qui veut s'abaisser à laver les pieds des autres comme Lui l'a fait ? Peu de personnes je crois , mais tous , plus ou moins rêvent de gloire , de reconnaissance , de richesse et de pouvoir ! Pour moi , le plus grand pouvoir et la plus grande puissance que nous possédons c’est l’amour ! Cet Amour que Jésus , Lui même à manifesté envers nous ! Juste parce qu’Il nous aime ! Merci Seigneur car Tu nous apprend à aimer les autres comme Toi , Tu les aime !
  • Afficher tous les 8 commentaires