A qui Dieu cache la vérité ?

Mathieu 13:1 à 23 

Au terme de notre lecture nous constatons que Jésus enseignait à une grande multitude. Une foule suivait le Seigneur, écoutait ses paroles, cependant Jésus était conscient d’un fait.
 Il savait qu’un grand nombre de ceux qui l’écoutait ne comprenait pas ce qu’il disait. 
Ils entendaient ses paroles sans les comprendre. Il n’ignorait pas qu’un grand nombre de vérités qu’il enseignait seraient perdues pour la plupart et qu’elles ne produiraient pas de fruits.
 
Cette situation n’appartient pas à un passé, elle est également vraie de nos jours.
Il y a beaucoup de vérités annoncées par les pasteurs qui ne sont pas comprises par ceux qui les entendent. Ils entendent… mais cela ne produit aucun fruit dans de nombreuses vies.
Cette foule qui suivait Jésus semblait remplie d’enthousiasme.
Elle avait entendu les paroles que Jésus avait prononcées mais il savait qu’elle n’avait pas reçu sa parole. Il savait, en fait, que beaucoup ne le pourrait pas. Il y a ici une chose importante à souligner.
 
Entendre n’est pas suffisant, nous devons surtout recevoir la Parole annoncée.
Vous pouvez très bien entendre ce que je dis, vous pouvez même comprendre ce que je dis, vous pouvez même être d’accord mais cela ne garantit pas que cela grandisse en vous et éclaire votre chemin jour après jour.
 
La Parole de Dieu n’a pas seulement à être comprise elle doit être reçue dans le cœur et appliquée dans nos vies.
Or, Jésus connaissait les faiblesses  de cette foule et les raisons pour lesquelles  son enseignement ne profitait qu’à un petit nombre. Jésus décrira quatre sortes d’auditeurs en les comparant à un terrain…
 
Sol semblable à un chemin
Sol pierreux
Sol épineux
Sol fertile

Chacun d’entre nous est l’un de ces terrains. Avant d’aborder ce sujet il est nécessaire de faire quelques remarques.


Mathieu 13 : 12 
« Car on donnera à celui qui a et il sera dans l’abondance mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a ».

Il y a là un enseignement magnifique du Seigneur. 

Jésus dit : « à celui qui a, il sera donné et à celui qui n’a pas on ôtera ce qu’il semble avoir». 

Nous devons remarquer, en priorité, la condition que ces paroles posent. En effet, si celui qui écoute veut bénéficier de l’enseignement de la Parole de Dieu, alors il doit apporter autre chose qu’une oreille attentive. 
 
Je ne veux pas dire que vous deviez venir avec une belle tenue, ni avec votre argent, voici ce que vous devez apporter : 
 
Un cœur prêt à recevoir la  parole de Dieu.
Si vous possédez ce désir, il vous sera donné quelque chose mais si vous n’offrez qu’une attention polie et sans cœur, vous n’offrez que le vide. La parole de Dieu restera inefficace. C’est là l’enseignement de Jésus.
 
Mathieu 11:25-26 "En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi."

Il y a là des paroles étonnantes.

Que remarquons-nous dans ce passage ?

Il nous faut être attentif. 
Voici ce que Jésus enseignait: Dieu retient la Vérité volontairement à certaines personnes,  il leur cache la vérité.  Il la leur cache pour qu’elles ne la découvrent pas.
N’est-ce pas ce que dit Jésus ?

« Tu as caché ces choses » et il dit plus que cela : « O Père je te remercie ».
 
Pourquoi ?
Parce que certains ne veulent pas comprendre. Ils ne veulent pas répondre à la vérité.
Alors Dieu dit : « très bien tu ne verras pas la vérité ». 
 
Dieu a révélé la vérité à des enfants et ce sont eux qui reçoivent la révélation de la part de Dieu.

A qui Dieu cache la vérité ?

A ceux qui sont sages, intelligents, à ceux qui sont très habiles, il la cache à ceux qui avalent l’encyclopédie…
 
Je ne voudrais pas que vous compreniez mal ce que je dis. Ce n’est pas contre l’instruction. Nous avons besoin de docteurs dans la parole, nous avons besoin de docteurs en sciences, nous avons besoin d’ingénieurs, de chercheurs, en un mot d’hommes de connaissance.
Mais vous ne trouverez pas la connaissance de Dieu dans les encyclopédies, vous ne trouverez pas Dieu dans votre bibliothèque. Mais c’est dans la Bible que vous découvrirez Dieu et sous l’inspiration du Saint-Esprit. Dieu cache la vérité à ceux qui veulent dépendre de la connaissance humaine.
Il  se dévoilera à un fermier dans ses champs, à un berger derrière ses brebis.
 
Ils n’ont jamais suivi les cours de théologie, et pourtant Dieu se révèlera à eux.
Ces hommes feront un travail magnifique pour le Seigneur. Les âmes seront sauvées, les malades guéris pendant que le théologien restera assis dans son fauteuil et qu’il s’épuisera en critique.
 
Voilà ce que voulait dire Jésus : la Parole est révélée aux hommes, aux femmes qui ont un esprit d’enfant, un cœur simple et sans détour. Les humbles qui sont conscients de leur dépendance de Dieu, qui ont un cœur qui soupire après lui, à eux il dévoile et révèle sa parole pendant que les autres cherchent.
 
Ils oublient ceci : que le monde par sa sagesse n’a pas connu Dieu. Il y a des personnes qui sont tellement intelligentes à leurs propres yeux qu’elles ne peuvent pas découvrir Dieu.
Savez-vous pourquoi ? L’homme ne pourra jamais trouver Dieu, vous ne pouvez pas le trouver, il doit être révélé. 

Vous allez me citer un verset où il est dit « ceux qui me cherchent me trouvent ».
Dieu se laisse trouver par ceux qui le cherchent de tout leur cœur.
 
2 Corinthiens 6 :2  "Au temps favorable je vous ai exaucé au jour du salut je t’ai reconnu. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le temps du salut."
Il y a toujours un temps favorable. Un temps pour rencontrer Dieu, pour le connaitre et pour être éclairé. Un temps où il se révèle à nos vies, un où nous le comprenons, un temps où nos cœurs reçoivent favorablement la Parole de Dieu. 
 
Lorsque le fermier a ensemencé son champ, il s’en retourne chez lui, il range ses outils et il ne s’inquiète plus de rien. Il sait que la loi de la vie est dans la semence, qu’elle prendra soin d’elle-même et portera du fruit en son temps. 
 
Si vous conservez la semence dans vos cœurs, si vous l’arrosez par la prière et le Saint Esprit, elle va prendre racine, elle va germer, l’épi sortira et le grain de blé poussera en son temps. 
 


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

12 commentaires