Apprendre à cultiver, ou comment aimer son prochain

Apprendre à cultiver, ou comment aimer son prochain
 Vous connaissez forcément comme moi l’un des commandements les plus importants de la bible :
“Aime ton prochain comme toi-même” Marc 12.31

C’est même, selon Jésus, le second plus grand commandement.

Mais concrètement, pour aimer les gens, comment on fait ?

Est-ce vraiment possible d’aimer tout le monde 🤔? Si je n’apprécie pas quelqu’un, est-ce que je pèche ? Je vous propose d’y réfléchir, dans les quelques prochaines lignes, en distinguant le ressenti et l’acte. Car oui, si l’amour est un ressenti, aimer est un acte.  

 Chaque relation humaine est comparable à un jardin. Vous pouvez être émerveillé devant un beau jardin lorsque vous le découvrez. C'est un ressenti et, au fond, vous n'y pouvez pas grand-chose. Cet émerveillement peut vous pousser à agir et cultiver ce jardin. C'est un acte parfois plaisant et parfois beaucoup plus difficile.

Quelle satisfaction de planter un arbre 🪴 et d'en récolter le fruit, et en même temps, quelle galère d’arracher les ronces et les voir rejaillir de plus belle ! Mais cultiver, c’est ce qui permet que l'émerveillement demeure. Car si vous l’abandonnez, le jardin 🪴perdra de sa splendeur peu à peu et vous perdrez votre émerveillement. A l’inverse, cultiver un jardin qui ne vous émerveille pas au départ peut vous amener à être émerveillé 🤩ensuite. 

 Aimer votre prochain, c’est donc un acte (cultiver) qu’il faut distinguer de l’amour ressenti (l’émerveillement), même si l’un nourrit l’autre. 

 En fait, parfois il suffit de pousser quelques branches pour découvrir des jardins magnifiques. Je me souviens d'un professeur de faculté que j'ai trouvé au début barbant au possible. Il récitait à la lettre son cours d'une voix monotone. Alors je me disais 🤔qu'il n'avait pas beaucoup d'intérêt à accorder aux élèves, qu'il remplissait son devoir et était pressé de s'en aller ensuite.. le prof pas ouf, quoi ☹ ! Un beau jour, je suis allé lui poser une question, et à ce moment-là, j’ai découvert une personne passionnée par son métier et par ses élèves. Du coup, j’ai passé toutes mes années de fac à discuter avec lui à la moindre occasion ! 

 Il y a une part d'inconnu aussi, dans ce jardin 🪴...

Ce n'est malheureusement pas parce que vous semez une graine qu'une fleur va réellement pousser. Parfois aussi, il faut être deux pour enlever certaines ronces🍃 et l’autre ne veut pas aider... Et même quand il le veut, parfois seul un tractopelle tout puissant (ou la main de Dieu, si vous préférez) peut faire le job... Mais aimer, c’est simplement faire votre part. Pour le reste, demandez au Grand Jardinier son aide (il n'attend que ça !). 

 Parce que Dieu, c’est un peu le jardinier suprême : voir un terrain désastreux et se dire qu'il va essayer d'en faire le plus beau des jardins, c'est le genre de défi qu'il aime relever.

 Et enfin, parfois l'émerveillement 🤩devant un jardin peut nous tomber dessus alors même qu'il n'est pas très reluisant… On ne sait pas pourquoi, on l'aime. Peut-être qu'à ce moment-là, c'est Dieu qui nous donne un peu de son amour du défi ? Qui sait ? 

 Tout ça fonctionne un peu pareil dans le couple. Si être amoureux est un état, aimer est une action, un choix à renouveler chaque matin. Sauf que là, on se retrouve à deux, pendant toute une vie, à bosser dur dans un jardin pas facile facile... alors bon, il vaut mieux qu'il y ait un peu d'émerveillement 🤩au départ. 

Bien sûr, attention, il ne faut pas agir n’importe comment : cultiver un jardin à la dynamite, ou en arrachant tout, c’est clair que ça ne va pas le faire ! Il faut donc agir avec amour.

Mais là encore, l’amour c'est l'intention que vous mettez dans votre action, pas votre ressenti.  

 Et si, désormais, au lieu de vous attarder sur ce que vous ressentez 😧, vous décidiez d’agir ? Que pouvez-vous faire, aujourd'hui, pour cultiver un peu le jardin de votre relation avec une personne de votre entourage ? N'y a-t-il pas une ronce que vous pouvez essayer d'enlever ? Ou bien une fleur que vous pouvez semer ? N’y a-t-il pas quelqu’un que vous pouvez aimer ?

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
1 commentaire
  • rozange Il y a 7 mois, 3 semaines

    Chaque relation humaine est comparable à un jardin. Vous pouvez être émerveillé devant un beau jardin lorsque vous le découvrez. C'est un ressenti et, au fond, vous n'y pouvez pas grand-chose. Cet émerveillement peut vous pousser à agir et cultiver ce jardin. C'est un acte parfois plaisant et parfois beaucoup plus difficile. Aimer votre prochain, c’est donc un acte (cultiver) qu’il faut distinguer de l’amour ressenti (l’émerveillement), même si l’un nourrit l’autre. Parce que Dieu, c’est un peu le jardinier suprême : voir un terrain désastreux et se dire qu'il va essayer d'en faire le plus beau des jardins, c'est le genre de défi qu'il aime relever. Mais là encore, l’amour c'est l'intention que vous mettez dans votre action, pas votre ressenti. Et si, désormais, au lieu de vous attarder sur ce que vous ressentez 😧, vous décidiez d’agir ? Que pouvez-vous faire, aujourd'hui, pour cultiver un peu le jardin de votre relation avec une personne de votre entourage ? N'y a-t-il pas une ronce que vous pouvez essayer d'enlever ? Ou bien une fleur que vous pouvez semer ? N’y a-t-il pas quelqu’un que vous pouvez aimer ? Amen!!!!!!!!!!!!!!!